Covid-19, Precarite, Universite

Covid-19, Precarite

Ces restaurateurs qui offrent des repas aux étudiants

Des restaurateurs offrent des repas aux étudiants 🍴 «Ce sont deux mamans qui nous ont demandé si on pouvait faire quelque chose pour les étudiants» ⤵️

26/02/2021 00:12:00

Des restaurateurs offrent des repas aux étudiants 🍴 «Ce sont deux mamans qui nous ont demandé si on pouvait faire quelque chose pour les étudiants» ⤵️

Après avoir livré des repas pour soutenir les soignants au printemps, des restaurateurs organisent des opérations de solidarité en faveur des étudiants, durement touchés par les conséquences de la situation sanitaire.

«Ça fait du bien»A Colmar, Olivier Nasti participe à une opération de solidarité avec les étudiants : durant quatre semaines, 16 chefs, dont certains étoilés, se relayeront pour préparer100 menus par jour

Karim Benzema va prolonger son contrat au Real Madrid Un premier tour à peine terminé et Mazepin déjà dans les graviers à Imola NBA - Stephen Curry (Warriors) poursuit sa série record, Jaylen Brown (Boston Celtics) frappe fort

– au total, 1 600 repas.«Ce sont deux mamans qui nous ont demandé si on pouvait faire quelque chose pour les étudiants. C’est une belle démarche, on l’a fait au premier confinement avec le service des hôpitaux et on le prolonge là. C’est une période où on a besoin de se réunir, d’avoir beaucoup d’amitié, de convivialité»,

dit-il àLibération. Les fournisseurs ont aidé, donné des légumes, des banquiers aussi ont fait des chèques. Ma notoriété a aidé. On reste actifs, on a acheté un food truck en avril. Pendant cette période, si vous ne faites rien, vous tombez dans un rythme où vous n’êtes plus créatif, où vous êtes lassé de tout, la vie devient monotone. Ça fait du bien aux équipes, à l’employeur, à tout le monde.» headtopics.com

A Mantes-la-Jolie (Yvelines), L’Etoile de Fès offre aussi burgers, sandwichs et tacos aux étudiants qui le demandent.«Un étudiant ne doit pas mourir de faim, se poser des questions sur son loyer. Il doit faire ses études et aller au bout de son rêve. Ça nous coûte très peu mais pour la personne dans le besoin, ça peut lui remonter le moral»,

a expliqué son gérant,Bondy Blog.A Bordeaux, c’est Prakash Narayanan, gérant du resto MetSens, qui offre chaque jour à une vingtaine d’étudiants un repas chaud, par exemple un poulet rôti avec purée maison et petits légumes. Comme Brahim Bourkia, il a pris conscience de la situation des étudiants par la télévision :

«des étudiants qui faisaient la queue pour récupérer à manger,a-t-il dit àSud Ouest, et qui n’avaient parfois même pas un euro.»Un euro, c’est le prix du menu complet (entrée, plat, dessert, par exemple soupe de potimarron, patate douce rôtie et boulgour, sauce tomate et salade, choux à la crème) proposé à

(Paris IIIe).«Le temps devenait assez long»A Amiens, les étudiants dans le besoin peuvent passer chercher des plats cuisinés (lasagnes au saumon, tagine de veau…) au Ad Hoc Café: «Le temps devenait assez long. Retrouver son équipe, sa cuisine, ne plus être non-essentiel et pouvoir aider les étudiants en cuisinant, c’est que du bonheur», headtopics.com

Sergio Ramos s’éloigne du Real Madrid Phil Foden se sépare de la société qui gère ses réseaux sociaux après son tweet sur Kylian Mbappé Le PSG sauve la France à l'indice UEFA ! Lire la suite: Libération »

Formation tout au long de la vie - Page d'accueil - CNED

Formations en ligne et cours par correspondance : soutien scolaire, BTS, préparation aux concours et formation professionnelle.

Nniina_ Merci à eux 👍👍👍👍👍👍 A Amiens, nous resterons aux services des étudiants Amiénois, jusqu’à notre réouverture très très prochaine😂 grâce marchesolam UPJV_Univ amiensforyouth fontainelucien et tout nos donateurs qui nous aident a faire perdurer RestaurateursSolidaires. Merci à Eux 👏👏

Ou comment un peuple se demerde mieux sans ses décisionnaires