Bolivie, Evomorales, Crise Politique, Bolivie, Evo Morales, Élections

Bolivie, Evomorales

Bolivie : le président Evo Morales a annoncé sa démission

#Bolivie : le président #EvoMorales a annoncé sa démission

11.11.2019

Bolivie : le président EvoMorales a annoncé sa démission

Le président bolivien Evo Morales a annoncé sa démission après trois semaines de fortes protestations contre sa réelection à un quatrième mandat. Il avait indiqué plus tôt dans la journée qu'il convoquerait de nouvelles élections en Bolivie, où la contestation du scrutin du 20 octobre n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis trois semaines.

«Je renonce à mon poste de président», a déclaré à la télévision le leader indigène de 60 ans, au pouvoir depuis 2006 et dont l'armée et la police venaient de réclamer le départ. Face à la tension extrême que traverse désormais le pays, Evo Morales, 60 ans, a préféré accepter ce qu'il refusait d'envisager jusqu'ici. «J'ai décidé de renouveler l'ensemble des membres du Tribunal électoral suprême (TSE)», avait-il déclaré plus tôt ce dimanche, lors d'une intervention télévisée, en annonçant qu'il «convoquerait de nouvelles élections qui permettront, en votant, au peuple bolivien d'élire démocratiquement de nouvelles autorités». Evo Morales n'avait pas spécifié s'il se représenterait à ces nouvelles élections et n'a pas plus indiqué les dates auxquelles elles auraient lieu. Peu auparavant, l'Organisation des Etats américains (OEA) avait demandé l'annulation de la présidentielle du 20 octobre, entachée de fraudes selon elle, et demandé la convocation d'un nouveau scrutin, dès que les garanties seraient fournies pour son bon déroulement, «au premier rang desquelles la composition d'un nouvel organe électoral», par allusion au TSE. Le scrutin du 20 octobre avait abouti à la réélection à la présidence, pour un quatrième mandat jusqu'en 2025, d'Evo Morales, un leader indigène de gauche, au pouvoir depuis 2006. Un tel quatrième mandat avait pourtant été rejeté par référendum en février 2016. Lire la suite: CNEWS

C'est un coup d'état De l'espoir au désespoir 😎 JLMelenchon edwyplenel TrumpFrance 😂😂😂😂 Il a des couilles. Un President courageux ! La gauchiasse trépasse ! BRAVO... ENCORE UN EXEMPLE POUR L'AFRIQUE…?

Pour tenter d’apaiser la contestation en Bolivie, le président Evo Morales lance un appel au dialogueLa tension ne cesse de monter : après que des mutineries ont eu lieu la veille, des manifestants ont occupé samedi les sièges de deux médias d’Etat. Et au chilie, il leur tire dessus les peuples des pays se lèvent il est venu le temps du changement dans le monde une putain de tentative de coup d'état oui. La 'contestation'. Tas de cons !

Evo Morales lance un appel au dialogue dans une Bolivie toujours en criseLes principales figures de l’opposition ont pour le moment refusé l’offre du président URGENT BOLIVIE 'La mission d’audit ne peut pas valider les résultats de cette élection, de sorte qu’un autre processus électoral est recommandé. Tout processus à venir doit disposer de nouvelles autorités électorales afin de mener des élections fiables.'

Bolivie : Evo Morales dénonce un coup d'Etat « en cours »Dix-sept jours après le début des manifestations contre la réélection d' Evo Morales , au moins trois unités de police ont rejoint les manifestants. Le président dénonce un coup d'Etat « en cours ». Le sien ? gerardfiloche Les preuves de la fraude ? Quand on triche en démocratie, le peuple se rebelle 🤷‍♂️

Evo Morales convoque de nouvelles élections en BolivieLe président Evo Morales a annoncé dimanche qu'il convoquerait de nouvelles élections en Bolivie , où la contestation du scrutin du 20 octobre, qui a abouti à sa réélection pour un quatrième mandat, n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis trois semaines. Face à la tension extrême que traverse désormais le pays, Evo Morales , 60 ans, a préféré accepter ce qu'il refusait d'envisager jusqu'ici.

En Bolivie, Evo Morales annonce la convocation de nouvelles électionsLe scrutin du 20 octobre a abouti à la réélection à la présidence du leader indigène de gauche, au pouvoir depuis 2006. Mais l'opposition ne reconnaît pas cette élection et une vague de contestati Il aura jamais des nouvelles élections ! La Bolivie vit une dictature ! Un président qui veut s'éterniser dans le pouvoir est une dictature ! La résistance civile du pays le fera payer pour tous crimes ! Des filles violées par ces partissants de son parti politiqueElMundoConEvo commençait votre titre par 'fraude electoral de la part du président Morales' ElMundoConEvo CNNEspañol

Evo Morales annonce la convocation d’une nouvelle élection présidentielle en BolivieDix-neuf jours après le début des manifestations contre sa réélection, le chef d’Etat bolivien a promis dimanche un nouveau scrutin. C'est encore un piège. Evo Morales n'a pas de parole. C'est le même script Vénézuelien. La même pièce de théâtre qu'il veut faire jouer en Bolivie. FueraEvo EvoDictador Haïti en pleine crise politique. Des communistes frauderaient aux élections ? Non c’est invraisemblable enfin 😄



L’intox de Sibeth Ndiaye sur la « complexité » d’un référendum sur les retraites

Un afro-américain kidnappe une femme blanche et la force à regarder une série sur l'esclavage pendant neuf heures

Crédité de 12% des voix, Philippe Poutou ferait mieux que LREM à Bordeaux

Avoir plus de 10 partenaires sexuels dans sa vie augmenterait le risque de cancer

Piotr Pavlenski risque-t-il de perdre son statut de réfugié politique en France ?

Mort d'Elisa Pilarski : l'analyse des prélèvements ADN est jugée trop coûteuse

Allemagne : le terroriste présumé de Hanau avait publié un manifeste conspirationniste et raciste

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

11 novembre 2019, lundi Nouvelles

Nouvelles précédentes

La campagne tu l'aimes ou tu la quittes

Nouvelles suivantes

VIDEO Clémentine Célarié : l'étonnant surnom que lui avait donné Robin Williams - Voici
Ligue Europa : Alexandre Lacazette offre la victoire à Arsenal contre l'Olympiakos - Foot - C3 'Je veux mourir': Une mère montre en direct les effets du harcèlement sur son fils 2019-nCoV : un virus peu contagieux et dont la létalité est plutôt faible Le gouvernement annonce la fin définitive des forages en mer en France Le Brésil dévoile une statue de Pelé pour le 50e anniversaire du triomphe de 1970 - Foot - BRE Ligue Europa : Alexandre Lacazette offre la victoire à Arsenal contre l’Olympiakos, l’AS Roma remercie Carles Pérez LdC : les favoris de Lionel Messi pour le sacre final L’ancien conseiller de Donald Trump, Roger Stone, condamné à trois ans de prison « Aujourd’hui, en Algérie, on fait notre travail de citoyen et on demande aux élus de faire le leur » La reconnaissance faciale, des promesses et des risques Après les cris racistes à Guimaraes, Marega (FC Porto) est revenu sur le terrain à Leverkusen - Foot - Ligue Europa Accusé de viol, Mario Balotelli a porté plainte pour tentative d'extorsion - Foot - Justice
L’intox de Sibeth Ndiaye sur la « complexité » d’un référendum sur les retraites Un afro-américain kidnappe une femme blanche et la force à regarder une série sur l'esclavage pendant neuf heures Crédité de 12% des voix, Philippe Poutou ferait mieux que LREM à Bordeaux Avoir plus de 10 partenaires sexuels dans sa vie augmenterait le risque de cancer Piotr Pavlenski risque-t-il de perdre son statut de réfugié politique en France ? Mort d'Elisa Pilarski : l'analyse des prélèvements ADN est jugée trop coûteuse Allemagne : le terroriste présumé de Hanau avait publié un manifeste conspirationniste et raciste Nasser Al-Khelaïfi inculpé par la justice suisse pour corruption ! La menace terroriste d'ultra droite existe-t-elle en France ? Dario Benedetto (OM) évoque la possibilité d'un retour à Boca Juniors - Foot - L1 - OM Deux fusillades éclatent près de Francfort, la police annonce plusieurs morts Les chiffres noirs des ventes de pesticides « extrêmement dangereux »