Metooınceste, Psychologie, Tribune, Pédophilie, İnceste

Metooınceste, Psychologie

BLOG - De Camille Kouchner à #MeTooInceste, désormais, l'État ne pourra plus regarder ailleurs

Trop longtemps, une chape de plomb a muré les victimes dans le silence.

20/01/2021 12:15:00

[TRIBUNE] - De Camille Kouchner à MeTooInceste, désormais, l'État ne pourra plus regarder ailleurs -- Sarah Laporte-Daube cc DaubeSarah

Trop longtemps, une chape de plomb a muré les victimes dans le silence.

, en refusant d’entendre leur voix, en accueillant leur parole avec une insupportable suspicion.Désormais, il n’est plus possible de regarder ailleursLes victimes nous somment d’affronter l’insupportable réalité: oui, la famille peut pour certains être un enfer qui broie les plus vulnérables de ses membres. Oui, des enfants ont besoin d’être protégés, voire de rompre un lien qui les tue à petit feu.

Covid-19 : une étude allemande montre que le musée est moins dangereux qu'un supermarché Le protocole sanitaire a été « respecté » au sein du groupe France, selon le ministre Jean-Michel Blanquer Capitaine Hervé Moreau, la révolte d’un gendarme de terrain

Nous ne pouvons plus ignorer la souffrance des victimes, leur terreur, face à la prise de pouvoir sur leur corps, imposée par un adulte de confiance. Leur sentiment de confusion et de culpabilité quand l’inimaginable est commis, par un être aimé, quand celui censé être un guide, un tuteur, se fait agresseur, traite en objet l’enfant qui lui tend la main.

Les bourreaux ne pourront plus se sentir protégés par le tabou, par la loi du silence. Ils ne pourront plus manipuler les enfants de leur famille, profitant de leur immaturité et leur manque de discernement, jouant de la relation d’emprise, pour obtenir un plaisir pervers sans que leur prédation ne soit dénoncée au grand jour, sans qu’ils n’aient à assumer les conséquences de leurs crimes. headtopics.com

Lesfamillesne pourront plus regarder ailleurs, pour étouffer le scandale, maintenir le statu quo, protéger le fort, quitte à jeter en pâture le plus vulnérable.Les juges ne pourront plus s’en laver les mains, renvoyant dos à dos la parole de l’un et celle de l’autre, arguant l’absence de preuve, sans avoir permis que ces dernières n’émergent (tests ADN, examen médical rapide, etc.)

Les avocats de la défense ne pourront plus fermer les yeux sur l’ignominie, en pointant du doigt systématiquement des mères censées manipuler leurs enfants, se fondant sur le concept de “syndrome d’aliénation parentale”, inventé par Richard Gardner, -dont les théories sur la

sont controversées- et qui n’a aucun fondement scientifique reconnu. Ils ne pourront plus parce que de telles inepties ne trouveront plus d’écho dans les tribunaux.Désormais, il ne sera plus possible de se méfier Lire la suite: Le HuffPost »

Épisode 311: Le robot qui s'est posé sur Mars