Antilles : Sébastien Lecornu sur place pour déminer la crise

Antilles : Sébastien Lecornu sur place pour déminer la crise

28/11/2021 18:54:00

Antilles : Sébastien Lecornu sur place pour déminer la crise

Après avoir mis la question de l'autonomie sur la table, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, doit rencontrer, ce lundi, en Guadeloupe, « des élus locaux, des acteurs économiques et des syndicats ». Il doit faire de même le lendemain en Martinique.

ParMarie-Christine CorbierPublié le 28 nov. 2021 à 16:49C'est un coup de dés qui peut apaiser la situation… ou pas. Après avoir contesté, la semaine dernière, la « politicaillerie spectacle dans laquelle il faudrait aller s'agiter devant les caméras sur place », Sébastien Lecornu s'est finalement résolu à se rendre aux Antilles, en s'envolant dimanche pour la Guadeloupe.

Côte d'Ivoire 3-1 Algérie, CAN , résultat et résumé du match (20/01/2022)

Après avoir mis sur la table la question de l'autonomie, le ministre des Outre-mer,Sébastien Lecornu, rencontrera les élus guadeloupéens ce lundi, puis leurs homologues martiniquais le lendemain, avant de rentrer à Paris mercredi.

Dans une allocution télévisée aux Guadeloupéens, le ministre avait indiqué vendredi que le gouvernement était « prêt » à évoquer la question de donner plus d'autonomie si cela pouvait permettre de « résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens ». « L'autonomie, ce n'est certainement pas l'indépendance », a précisé le ministre au « JDD ». headtopics.com

« Hors sujet »Les élus de Guadeloupe avaient demandé samedi la venue d'une délégation interministérielle au sujet des « compétences de l'Etat », pour évoquer la question de l'autonomie de l'île, secouée comme sa voisine la Martinique par une explosion sociale. Dans ces deux départements, la contestation contre l'obligation vaccinale a dégénéré depuis deux semaines en conflit social avec de violents incidents.

Landes : elle force son ex-mari à écouter Michel Sardou, la justice la condamne pour harcèlement

La question de l'autonomie a provoqué de vives réactions. En Martinique, elle a fait bondir le porte-parole du collectif syndical LKP, Elie Domota, qui la juge « hors sujet ». Les manifestants n'ont « jamais été entendus » sur leur revendication de « négociations sur l'obligation vaccinale et sur le passe sanitaire », s'agace-t-il. La droite et l'extrême-droite ont vivement réagi aussi, parlant de recul et de lâchage du gouvernement, tandis qu'à gauche, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a jugé « stupéfiante » la réponse de l'exécutif à la crise.

Des « avancées »Avant le départ de Sébastien Lecornu, dimanche, son entourage soulignait « des avancées » : « un retour notable au calme dans la nuit de samedi au dimanche » et, pour la Martinique, « un accord de méthode » signé dans la nuit de samedi à dimanche entre l'Etat, les élus locaux et l'intersyndicale - qui s'est engagée à lever progressivement les barrages -, pour ouvrir des discussions sur les principales problématiques du territoire (santé, prix des carburants, jeunesse, transports). Le ministre doit « approfondir sur place ces échanges », a fait savoir son entourage. Concernant la Guadeloupe, Sébastien Lecornu avait aussi annoncé vendredi la création de « 1.000 emplois aidés pour les jeunes », dans ce département où 34,5 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté national.

« Nous pensons qu'on rentrera à Paris sans forcément avoir résolu toute la crise mais si on prend les choses bout par bout, avec méthode, ça permettra de calmer les choses et d'avoir un dialogue constructif avec l'ensemble des acteurs », estime l'entourage du ministre. headtopics.com

Brexit : 'Ce n'est pas la catastrophe annoncée', analyse Lenglet

« Ne pas jouer sur les deux tableaux »Pour apaiser la situation, le gouvernement areporté l'obligation vaccinale des soignants au 31 décembre, mais il a fait savoir qu'il n'était pas question d'y renoncer. « La loi s'appliquera », insistait samedi Sébastien Lecornu au Parisien. « Elle s'appliquera dans tous les départements. La Guadeloupe étant un département, il n'y a pas de raisons de faire des dérogations. Mais si certains acteurs guadeloupéens ne veulent pas qu'elle s'applique et veulent des dérogations, alors c'est qu'ils demandent que le statut puisse évoluer vers une collectivité d'Outre-mer pour leur conférer plus d'autonomie. Ce n'est pas dans le projet du gouvernement, mais pourquoi refuser le débat ? En tout état de cause, ils ne peuvent pas jouer sur les deux tableaux. »

Marie-Christine CorbierDécoder le monde d’après

Lire la suite: Les Echos »

Que vaut la « Fan Edition » par rapport au Samsung S21 d’origine ?

20 minutes a testé le Galaxy S21 FE (pour «Fan Edition»), un smartphone intermédiaire non dénué de qualités, mais qui arrive tardivement sur le marché.

Un tintin Je crois qu'il est temps que chacun vive dans sa maison. Guadeloupe et Martinique doivent prendre leur indépendance.

Antilles : le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu se rend sur placeLe ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, se trouve «en route pour les Antilles», où il se rendra d'abord en Guadeloupe, puis en Martinique, a indiqué une source proche du ministère à CNEWS. Selon le ministère, c'est parce que le calme est revenu que le ministre a pris la décision de se rendre aux Antilles, «grâce au travail sans relâche des forces de l'ordre» a indiqué cette même source. Quelle réactivité incroyable 🤡 Quel branleur !! il y va a la pagaie ?

Crise aux Antilles : le gouvernement « prêt à parler » de « l’autonomie » de la Guadeloupe, déclare Sébastien Lecornu« Il n’y a pas de mauvais débats du moment que ces débats servent à résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens », a justifié le ministre des outre-mer dans une allocution télévisée. nice Trop chaud qu'on arrête de leur balancer 6k€/an/hab BREAKING Einstein A la poubelle de l'Histoire ! Avec Ses copains Maxwell Friedmann Shroedinger Planck Heisenberg Etc

Le ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu « en route pour les Antilles »La situation a largement dégénéré depuis le début de la grève générale en Guadeloupe le 15 novembre gouverneur d'outre mer... ces gens ne sont pas français à part entière... sinon pourquoi ce ministère et pourquoi ne sont ils pas gouvernés directement comme les francais par le président et son gouvernement. pourtant ils votent la présidentielle. un, rapporteur, intermédiaire Il y a sans doute apéro

Après une nuit d’accalmie dans les tensions, le ministre des Outre-mer se rend aux AntillesLe débat sur l’autonomie de ces territoires relancé, le Sébastien Lecornu est dans l’avion pour se rendre en Guadeloupe, puis en Martinique, alors que les heurts semblent se calmer. SebLecornu Il l’attendent avec joie puis nous allons continuer à manifester des qu’il mes les pieds dans le pays. SebLecornu trouillard SebLecornu Affair HULOT: Sur plusieurs points Elise LUCET a violé la déontologie du journalisme. France 2 et Elise LUCET ne doivent pas se comporter comme la Corée du Nord. Oui Elise LUCET a commis une faute professionnelle. France 2 doit sanctionner Elise LUCET pour ses méthodes déloyales.

Sébastien Lecornu se rend aux Antilles ce dimanchePrès de deux semaines après le début des violences en Guadeloupe puis en Martinique, le ministre des Outre-mer se rend sur place. Comme toujours 1 pas en avant , puis 2 pas en arrière et ça dure depuis 40 ans. Pauvre France ! L'échec, articule bien, l'échec !!!!! Ce n’est pas l’indépendance c’est juste un moyen de botter en touche et de ne pas assumer son rôle.

Le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, « en route pour les Antilles » afin de rencontrer les élusVendredi, dans une allocution télévisée aux Guadeloupéens, M. Lecornu a affirmé que le gouvernement était « prêt » à évoquer la question de donner plus d’autonomie si cela pouvait permettre de « résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens ». Après le mepris, l hypocrisie!!!! Ce midi, Jacqueline Gourault a repris deux fois du gigot. Ah quand même!!!