Soignants, Coronavirus, Covid -19, Seconde Vague, Actualité, Actualités, Sciences, Astronomie, Actualité Scientifique, Sciences Humaines, Écologie, Planète, Zoologie, Faune Et Flore

Soignants, Coronavirus

Abandonner un patient ou prendre le risque de contaminer: le dilemme des soignants positifs au coronavirus

Si rien ne contraint officiellement un personnel contaminé à venir travailler, une pression tacite les pousse à rester fidèle au poste. Et devoir faire face à un dilemme déontologique

25/11/2020 23:17:00

Si rien ne contraint officiellement un personnel contaminé à venir travailler, une pression tacite les pousse à rester fidèle au poste. Et devoir faire face à un dilemme déontologique

TÉMOIGNAGES. Si rien ne contraint officiellement les personnels contaminés à venir travailler, une pression tacite les pousse à rester fidèles au poste. Et devoir faire face à un dilemme déontologique.

,il y a 6 heuresDes soignants d'une unité Covid-19 de l'hôpital Melun-Senart, le 30 octobre.BENOIT TESSIER / REUTERS«La barre dans la tête et les courbatures étaient tellement fortes que j’allais m’allonger dix minutes entre chaque patient.»

Pour son premier jour à la Maison Blanche, Joe Biden affiche sa quête d’unité nationale Investi président, Joe Biden appelle les Etats-Unis à se rassembler Covid-19 dans le monde : le bilan des morts dépasse celui des soldats américains tués à la seconde guerre mondiale

Lorsqu’il a senti arriver les symptômes du coronavirus, Raphaël, interne en cardiologie dans un hôpital en périphérie de Dijon, a fermé les yeux. Il lui fallait terminer sa garde ; il n’a été testé positif que deux jours plus tard, avant d'être finalement arrêté à la fin de la semaine, épuisé par la fièvre. Dans son service, l

«Les aides-soignantes, les infirmières, les médecins… On était une bonne douzaine de contaminés», raconte-t-il.«Personne ne m'a obligé à venir travailler. J’aurais très bien pu demander un arrêt de travail. Mais dans les faits, je n’avais pas le choix. Il n’y avait pas de personnel pour nous remplacer.» headtopics.com

Lire la suite: Le Figaro »

Peu d'affluence au premier jour des soldes mais les commerçants gardent espoir

Alors que 73% des Français comptent profiter des soldes d'hiver contre 80% l'an dernier, les clients ne se pressaient pas aux magasins ce mercredi matin.