Après le féminicide de Mérignac, l'IGPN confirme les fautes en chaîne des policiers

Redirecting to full article in 0 second(s)...

En mai, le mari de Chahinez, déjà condamné à de la prison ferme pour des violences conjugales, avait assassiné son ex-compagne dans une attaque d'une violence inouïe.