Filière de migrants marocains : des complicités jusqu'en préfecture

Redirecting to full article in 0 second(s)...

Huit personnes ont été mises en examen entre septembre 2020 et juin dernier, soupçonnées d'avoir participé à une filière clandestine faisant entrer des migrants Marocains dans l'espace Schengen et notamment en France depuis au moins trois ans. Les migrants voulant venir en France pouvaient acheter des faux papiers mais aussi de vrais titres de séjour via des individus travaillant en préfecture en Seine-et-Marne.