20 ans du 11-Septembre: retour sur une journée d'hommages

20 ans du 11-Septembre: retour sur une journée d'hommages

12/09/2021 01:07:00

20 ans du 11-Septembre: retour sur une journée d'hommages

Pour cette journée de commémoration, les Américains ont appelé à l'unité, à l'heure où leur pays se divise sur de nombreux sujets.

" à la guitare acoustique.Des minutes de silence ont également été observées pour l'effondrement des deux tours, l'attaque contre le Pentagone près de Washington et le crash d'un des avions dans la campagne de Shanksville, où se sont également tenues des cérémonies.

Pris au piège dans une forêt 'cruelle' : le récit d'un migrant à la frontière entre l'UE et le Bélarus Neymar va-t-il retrouver son meilleur niveau avec le PSG ? Robots: et si l'usine s'adaptait toute seule à la demande ?

Car c'est dans ce champ de Pennsylvanie, qu'il y a vingt ans, le vol United Airlines 93 s'est écrasé après la révolte héroïque de passagers alors que l'avion se dirigeait tout droit vers Washington. L'ancien président républicain George W. Bush, locataire de la Maison Blanche le 11 septembre 2001, a pris la parole à Shanksville et évoqué cette funeste matinée:

"Il y a vingt ans, à différentes endroits, à différents lieux mais au même moment, nous avons compris que notre vie ne serait plus jamais la même. Le monde était un grand carnage rempli de sirènes, et de voix manquantes que l'on n'entendrait plus jamais", déclarait-il. headtopics.com

Appel à l'unitéLe 43e président des États-Unis (2001-2009) a affirmé que l'Amérique avait une"dette" envers ceux qui se sont engagés dans les forces armées après le 11 septembre pour traquer"l'origine du danger". Mais s'il s'est dit"fier" d'avoir"dirigé" après le 11-Septembre"un peuple impressionnant, résilient et uni", il a regretté que deux décennies après,"ces temps semblent lointains".

Un message repris à bras le corps par l'actuel président américain Joe Biden, qui lui aussi s'est rendu à la mi-journée à Shanksville. Lors d'un échange dans une caserne de pompiers, il s'est félicité de l'appel à l'union de George W.Bush. S'il n'a pas pris la parole publiquement ce samedi, il avait plaidé vendredi soir pour"l'unité" des dirigeants et citoyens américains.

Forcément, ces appels à l'unité contrastent avec les dernières prises de parole de leur prédécesseur Donald Trump. L'homme d'affaires républicain, qui était à un combat de boxe en ce 11 septembre, a fustigé"l'incompétence" de l'administration Biden pour

le retrait militaire américain d'Afghanistanqu'il a qualifié"d'horrible".Sur Times Square, au coeur de Manhattan, des citoyens américains étaient aussi à la recherche d'une forme d'union nationale. headtopics.com

Nice - OM : Jorge Sampaoli justifie ses choix peu gagnants Des insultes racistes envers Vinicius lors du Clasico FC Barcelone - Real Madrid Infiltrée quatre mois comme contrôleur en abattoir, L214 dénonce les carences des inspections vétérinaires

"Nous semblons tellement divisés aujourd'hui que nous avons besoin de quelque chose qui nous rassemble, mais pas une tragédie," a réclamé Sherri Cunningham, une sexagénaire portant un T-shirt d'hommage aux victimes du 11-Septembre.

Des moments de recueillements ont également eu lieu devant une caserne de pompiers de Brooklyn, qui avait perdu 12 soldats du feu il y a vingt ans.Sur le même sujet"Nous n'oublierons jamais": le message d'Emmanuel Macron pour les 20 ans du 11-Septembre

Frank Siller, le frère de l'un d'eux, a"marché 537 miles (864 km)" de Washington à New York"en passant par Shanksville jusqu'à"Ground Zero", pour honorer sa mémoire et récolter des fonds pour les familles de victimes."L'Amérique n'a jamais oublié Pearl Harbor, elle n'oubliera jamais le 11-Septembre", a-t-il affirmé.

Lire la suite: BFMTV »

12 départements supplémentaires font tomber le masque à l’école primaire

Le port du masque ne sera plus obligatoire pour les élèves des écoles primaires de 12 départements supplémentaires à partir du 18 octobre. Les Echos vous pro...

Pas un seul mot à propos du 11 septembre 1973. Info à géométrie variable sur BFMTV ? Difficile pour de s'afficher honnête et pluraliste dans ces conditions.

Pour les 20 ans du 11-Septembre, Biden lance un message d'unité aux AméricainsLe président des États-Unis veut rassembler la population américaine, particulièrement divisée à l'heure de l'épidémie de Covid et du retrait raté des troupes d'Afghanistan.

20 ans du 11-Septembre: les images marquantes de cette journée où l'Amérique s'est arrêtéeAlors que l'Amérique commémore ce samedi les attentats les plus meurtriers jamais perpétrés sur son territoire, BFMTV vous propose (re)découvrir les images fortes de cette journée qui a marqué à jamais l'hsitoire des États-Unis. Pour démolir 3 bâtiments, dont 2 en acier, il a fallu beaucoup beaucoup d'explosions. des attentats organisés par la CIA, pour trouver des excuses pour piller le pétrole irakien, tout le monde est au courant, circuler y a rien à voir

Les images émouvantes du recueillement à New York, 20 ans après l'attentat du 11-SeptembreÀ New York, Joe Biden et ses prédécesseurs Barack Obama et Bill Clinton ont assisté à la cérémonie d'hommage aux quelque 3000 victimes des attentats du 11-Septembre 2001.

20 ans du 11-Septembre: l'hommage en musique de Bruce SpringsteenLe chanteur américain a pris part à l'hommage aux 2977 victimes des attentats terroristes perpétrés il y a 20 ans.

11 septembre 2001 : comment s'en sort l'Irak, 20 ans après les attentats ?La jeunesse a grandi dans un pays déstabilisé : insécurité, pauvreté, théories du complot... 20 ans après les attentats qui ont tout déclenché, les jeunes irakiens se confient au micro de RTL. Interrogé plutôt les lobby d’armement comment ils ressentent ce 11 septembre!

Pourquoi, 20 ans après, le procès du 11-Septembre est encore très loin de se terminerLes cinq accusés, Khalid Sheikh Mohammed, Walid ben Attash, Ramzi bin Al-Shibh, Ammar al Baluchi et Mustafa al-Hawsawi sont incarcérés à Guantanamo depuis 15 ans. Car peut être (sans complisme aucun) que la responsabilité de l'état est engagée ? 300.000 morts suite aux 2 attaques terroristes de 2 villes au Japon Hiroshima Nagasaki et pourquoi nous n’avons toujours pas juger les responsables , 66 ans après ?