Washington promet de réagir si l'Ukraine est attaquée par la Russie, pas d'intervenir militairement

Washington promet de réagir si l'Ukraine est attaquée par la Russie, pas d'intervenir militairement

Diplomatie, Russie

06-12-21 23:04:00

Washington promet de réagir si l' Ukraine est attaquée par la Russie , pas d'intervenir militairement

A la veille d'un entretien entre Joe Biden et Vladimir Poutine, la Maison Blanche annonce la couleur: si la Russie attaque...

Un haut responsable de la Maison Blanche a détaillé lundi dans une conférence de presse les leviers que les Etats-Unis sont prêts à actionner."Si Poutine bouge, il y aurait une demande accrue de nos alliés" d'Europe de l'Est pour"davantage de troupes, de capacités et d'exercices", et"les Etats-Unis répondraient favorablement", a indiqué cette source.

Le haut responsable a toutefois fait comprendre qu'une riposte militaire américaine directe, en cas d'attaque contre l'Ukraine, n'était pour l'heure pas envisagée."Une combinaison" de plusieurs éléments "Les Etats-Unis ne cherchent pas à se retrouver dans une position où l'usage direct de forces américaines serait au centre de nos réflexions", a dit la source.

Lire la suite: RTBF info »

Après avoir fomenté un coup d'état en Ukraine avec l'aide de la servile UE, de svoboda le parti neonazi ukrainien, ils ne lâcherons pas l'Ukraine. De crier et de se rouler par terre ? 🤔 Pouviez a peur... faut donner le medoc à papy le peteur de glasgow

Au coeur de l'échange Biden-Poutine, les intentions de la Russie en UkraineLors de leur entretien virtuel mardi, les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine, au long passif de suspicions et de... Tourisme ? Le plan en 16 ans les filles, remplacez juste Killary par Brandon, vous croyez qu'on nous a mis au courant pourquoi bande de moules merdiatiques diffuseuses de propagande ? Pour vous démasquer !

Au coeur de l'échange Biden-Poutine, les intentions de la Russie en UkraineLors de leur entretien virtuel mardi, les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine, au long passif de suspicions et de... Tourisme ? Le plan en 16 ans les filles, remplacez juste Killary par Brandon, vous croyez qu'on nous a mis au courant pourquoi bande de moules merdiatiques diffuseuses de propagande ? Pour vous démasquer !

En Inde, 13 civils ont été tués par les forces de sécurité dans le nord-estTreize civils ont été tués dans l'État indien du Nagaland (nord-est) par les forces de sécurité, qui ont ouvert le feu...

Iran: l'explosion près de la centrale nucléaire de Natanz est un 'test' militaireUn test de la défense aérienne samedi dans la région de Natanz, dans le centre de l'Iran, a provoqué une explosion... Manyak bunlar umarım sızıntı olmaz?

Un rocher de 10 tonnes s’écrase dans un jardin de Malonne : La circulation est interrompueUn rocher d’une dizaine de tonnes s’est écrasé dans le jardin d’une habitante de Malonne, le premier décembre. Il...

F1: Une égalité à un Grand Prix de la fin ? Il faut remonter à 1974Il ne reste plus qu'un Grand Prix à LewisHamilton pour prendre le dessus sur Max33Verstappen. Si les deux hommes devaient rester égalité au terme du dernier duel de la saison, ce serait le Néerlandais qui serait sacré. formulaone F1 Formula1

A la veille d'un entretien entre Joe Biden et Vladimir Poutine, la Maison Blanche annonce la couleur: si la Russie attaque l'Ukraine, les Etats-Unis sont prêts à prendre des sanctions financières et à stationner plus de troupes en Europe de l'Est, sans aller jusqu'à une riposte militaire directe. Un haut responsable de la Maison Blanche a détaillé lundi dans une conférence de presse les leviers que les Etats-Unis sont prêts à actionner. "Si Poutine bouge, il y aurait une demande accrue de nos alliés" d'Europe de l'Est pour"davantage de troupes, de capacités et d'exercices", et"les Etats-Unis répondraient favorablement", a indiqué cette source. Le haut responsable a toutefois fait comprendre qu'une riposte militaire américaine directe, en cas d'attaque contre l'Ukraine, n'était pour l'heure pas envisagée. "Une combinaison" de plusieurs éléments "Les Etats-Unis ne cherchent pas à se retrouver dans une position où l'usage direct de forces américaines serait au centre de nos réflexions", a dit la source. Washington entend privilégier, en cas d'invasion de l'Ukraine,"une combinaison" de plusieurs éléments: du"soutien à l'armée ukrainienne","de fortes sanctions économiques" et"une augmentation substantielle du soutien et des capacités auprès de nos alliés au sein de l'Otan." Le président américain s'entretiendra avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky"dans les jours suivant" son entretien avec Vladimir Poutine, a encore fait savoir le haut responsable de la Maison Blanche. L'Ukraine est déchirée depuis 2014 par une guerre qui a fait plus de 13.000 morts entre Kiev et des séparatistes prorusses dans l'est du pays, que la Russie est accusée par les Occidentaux de soutenir. Le conflit a démarré après l'annexion par la Russie de la péninsule de Crimée. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OK Ne plus afficher ×