Enseignement

Enseignement

Vaccin contre le coronavirus: tensions chez les enseignants, 'pas prioritaires'

Vaccin: tensions chez les enseigants, 'pas prioritaires'

08-02-21 13:04:00

Vaccin: tensions chez les enseigants, 'pas prioritaires'

Les enseignants s'insurgent: ils ne comprennent pas ne pas être prioritaires pour ce qui est des vaccinations. Ils ne sont en effet pas repris parmi les catégories professionnelles considérées à risque pour le calendrier de l'attribution des vaccins,...

Les classes sont bien moins aérées que ne le seront les salons de coiffure, font-ils notamment remarquer.Fonctions critiques L'arrivée prochaine de 443.000 doses du vaccin d'AstraZeneca va permettre d'entamer dès la mi-février la vaccination contre le Covid-19 de plusieurs groupes de personnes âgées de 18 à 55 ans, dont du personnel soignant, les résidents et le personnel d'institutions de soins, des personnes à risques et remplissant des fonctions critiques comme les policiers sur le terrain, a indiqué la task force vaccination.

Comité de concertation : l'interdiction des voyages non-essentiels maintenue 'pour le moment' jusqu'au 18 avril Didier Reynders : 'Pas un passeport vaccinal mais un certificat pour faciliter l'organisation de voyages dès l'été' Surveillance du confinement : la grande lassitude des policiers

Le vaccin sera donc administré aux personnes occupant des"fonctions critiques" - comme les unités d'intervention sur le terrain de la police et éventuellement les militaires avant un départ en mission.Les syndicats de police plaident pour que l'ensemble du personnel des forces de l'ordre soit vacciné.

La fonction d'enseignant si elle est jugée"essentielle" ne serait donc pas considérée comme"critique".Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »