Une antenne GSM de 30 mètres de haut à l'enquête publique à Jodoigne-Souveraine : 'Si l’antenne s’y construit, on déménage'

Les riverains de la chaussée de Charleroi se mobilisent pour empêcher sa réalisation.

18-02-20 10:13:00

Une antenne GSM de 30 mètres de haut à l'enquête publique à Jodoigne-Souveraine : 'Si l’antenne s’y construit, on déménage'

Les riverains de la chaussée de Charleroi se mobilisent pour empêcher sa réalisation.

Les riverains se mobilisent et argumentent leur réponse adressée à la ville de Jodoigne, qui, et c’est important de le souligner, n’est pas maître dans ce dossier. Si elle est amenée à rendre un avis, il n’est cependant pas décisif.

Alors qu'il n'a pas fait d'école de journalisme et qu'il a arrêté ses études à 19 ans, Julian Bugier devient le nouveau visage du 13 heures de France 2 Tatoué de la tête aux pieds, il explique pourquoi il ne peut plus enseigner en maternelle A partir du 25 septembre, les voyages en zones rouges ne seront plus interdits mais 'fortement déconseillés'

Pour un riverain,"ce type de construction imposante, métallique, près des villages de Jodoigne-Souveraine, Dongelberg et Jauchelette, ne s’intégrerait pas dans l’environnement rural et le paysage campagnard, parmi un ensemble bâti traditionnel de maisons villageoises unifamiliales… même le long de la Chaussée de Charleroi."

Selon eux, il s’agirait d’une antenne GSM en métal, haute, qui devrait être construite plutôt sur un site industriel, ou le long d’une autoroute, mais aucunement, à cet emplacement.L’autre argument concerne les ondes magnétiques qu’émettent de telles installations qui

"seraient nuisibles pour la santé de centaines d’habitants à proximité (villages de Jodoigne-Souveraine, Dongelberg et Jauchelette concernés dans un rayon de 400 mètres autour du projet d’antenne)."Pour Jennifer Evrard, c’est l’incompréhension.

"D’autant qu’on a du réseau ici à Jodoigne-Souveraine ! On craint les conséquences sur notre santé ! On habite dans les 250 mètres, là où on sera le plus impacté ! Je fais actuellement des travaux chez moi. J’y habite depuis 40 ans… Si l’antenne s’y construit, on déménage ! C’est incroyable qu’un accord entre la Région, un opérateur et un privé puisse passer sans l’aval de la ville et de ses habitants. On compte se mobiliser ! Nous circulons avec un courrier pour défendre notre position. À ce jour, nous n’avons eu aucune personne qui s’est montrée favorable à l’antenne !"

Selon les informations prises par les riverains, il semble que Telenet a déjà, par le passé, tenté d’ériger une antenne à cet endroit, mais l’ancien propriétaire s’y était formellement opposé…Du côté communal, on a retardé la fin de l’enquête publique au 28 février, pour laisser le temps aux riverains de répondre. Visiblement, jusqu’à il y a peu, le nombre de personnes informées était très réduit !

La CCATM devra par ailleurs rendre un avis, ce mercredi 19 février. Lire la suite: DH.be »

Une dizaine d'interventions dans la région de Dinant/Philippeville, une cinquantaine pour la zone NAGELes dégâts sont bien moins importants que la semaine dernière avec la tempête Ciara.

Une élimination mais 66% de satisfactions pour Kim ClijstersAprès 45 minutes difficiles contre Muguruza, Clijsters a démontré que ce 3e come-back, à 36 ans, était à prendre très au sérieux ! Un peu grosse... non?...

Une tornade a frappé la commune de Dour !De nombreux dégâts sont à déplorer, essentiellement à Elouges.

Une distribution d'aide tourne au drame au Niger, 20 mortsUne vingtaine de personnes ont été tuées et plusieurs blessées lundi dans une bousculade provoquée par une distribution de vivres et d'argent à...

Ciara, Ines, Dennis : trois tempêtes en une semaine, comment l'expliquer ?La tempête Dennis souffle sur la Belgique et fait des dégâts ce dimanche, une semaine jour pour jour après la tempête Ciara dont les rafales jusqu’à 120 km/h ont aussi fait s’envoler des toits et tomber des arbres et des pylônes électriques.... Il fut un mois (en 1990 où dans ces années) et c'était en janvier ,il y eu 6 tempêtes espacées chacune de 2 jours ! Donc ce n'est pas exceptionnel

Tempête Dennis : une soixantaine d'interventions dans la région de Dinant/Philippeville, une cinquantaine pour la zone NAGELes dégâts sont moins nombreux que la semaine dernière avec la tempête Ciara. Ils sont toutefois de même nature.