Une antenne GSM de 30 mètres de haut à l'enquête publique à Jodoigne-Souveraine : 'Si l’antenne s’y construit, on déménage'

18-02-20 10:13:00

Les riverains de la chaussée de Charleroi se mobilisent pour empêcher sa réalisation.

Une antenne GSM de 30 mètres de haut à l'enquête publique à Jodoigne-Souveraine : 'Si l’antenne s’y construit, on déménage'

Les riverains de la chaussée de Charleroi se mobilisent pour empêcher sa réalisation.

Lire la suite: DH.be »

Une dizaine d'interventions dans la région de Dinant/Philippeville, une cinquantaine pour la zone NAGELes dégâts sont bien moins importants que la semaine dernière avec la tempête Ciara.

Une élimination mais 66% de satisfactions pour Kim ClijstersAprès 45 minutes difficiles contre Muguruza, Clijsters a démontré que ce 3e come-back, à 36 ans, était à prendre très au sérieux ! Un peu grosse... non?...

Une tornade a frappé la commune de Dour !De nombreux dégâts sont à déplorer, essentiellement à Elouges.

Une distribution d'aide tourne au drame au Niger, 20 mortsUne vingtaine de personnes ont été tuées et plusieurs blessées lundi dans une bousculade provoquée par une distribution de vivres et d'argent à...

Ciara, Ines, Dennis : trois tempêtes en une semaine, comment l'expliquer ?La tempête Dennis souffle sur la Belgique et fait des dégâts ce dimanche, une semaine jour pour jour après la tempête Ciara dont les rafales jusqu’à 120 km/h ont aussi fait s’envoler des toits et tomber des arbres et des pylônes électriques.... Il fut un mois (en 1990 où dans ces années) et c'était en janvier ,il y eu 6 tempêtes espacées chacune de 2 jours ! Donc ce n'est pas exceptionnel

Tempête Dennis : une soixantaine d'interventions dans la région de Dinant/Philippeville, une cinquantaine pour la zone NAGELes dégâts sont moins nombreux que la semaine dernière avec la tempête Ciara. Ils sont toutefois de même nature.

La mobilisation est en ordre de marche du côté de Jodoigne-Souveraine, Dongelbert et Jauchelette.Les pompiers de la zone Dinaphi sont intervenus à une dizaine de reprises ce dimanche depuis que la "tempête" Dennis touche la Belgique.Mis en ligne le 17/02/2020 à 20:43 Par belga A près plus de sept ans d’absence, la remise en route a été quelque peu difficile pour Kim Clijsters, ce lundi à Dubaï (elle était menée 6-2, 3-0 par la finaliste du dernier Open d’Australie), mais comme quelqu’un qui n’a jamais oublié comment on roulait à vélo, la Limbourgeoise a retrouvé, petit à petit, ses meilleures sensations tennistiques pour finir par sérieusement bousculer l’Espagnole dans un deuxième set comme « à la belle époque ».Même si elle était annoncée moins violente, la tempête Dennis a finalement été très agressive dans notre région.

La raison ? Une enquête publique qui ne plaît pas aux habitants : une demande d’antenne GSM par Telenet. Les riverains se mobilisent et argumentent leur réponse adressée à la ville de Jodoigne, qui, et c’est important de le souligner, n’est pas maître dans ce dossier. Les interventions concernent principalement des branches d'arbres. Si elle est amenée à rendre un avis, il n’est cependant pas décisif. Alors que du côté de ses nouvelles adversaires, on se dit déjà qu’il serait préférable d’éviter « maman Kim », à l’avenir… Service (4/10) C’est ce qui a fait le plus mal à Kim durant cette rencontre. Pour un riverain, "ce type de construction imposante, métallique, près des villages de Jodoigne-Souveraine, Dongelberg et Jauchelette, ne s’intégrerait pas dans l’environnement rural et le paysage campagnard, parmi un ensemble bâti traditionnel de maisons villageoises unifamiliales… même le long de la Chaussée de Charleroi. C'est très calme." Selon eux, il s’agirait d’une antenne GSM en métal, haute, qui devrait être construite plutôt sur un site industriel, ou le long d’une autoroute, mais aucunement, à cet emplacement. Il n'y a pas de blessé.

L’autre argument concerne les ondes magnétiques qu’émettent de telles installations qui "seraient nuisibles pour la santé de centaines d’habitants à proximité (villages de Jodoigne-Souveraine, Dongelberg et Jauchelette concernés dans un rayon de 400 mètres autour du projet d’antenne). Pour la tempête Ciara, on avait prévu des hommes supplémentaires dans un peu toutes les casernes. Le fait de rejouer pour la première fois, depuis plus de sept ans, en soirée, a perturbé la vision et donc le bon timing de la Limbourgeoise." Pour Jennifer Evrard, c’est l’incompréhension. "D’autant qu’on a du réseau ici à Jodoigne-Souveraine ! On craint les conséquences sur notre santé ! On habite dans les 250 mètres, là où on sera le plus impacté ! Je fais actuellement des travaux chez moi. Une cinquantaine d'interventions pour la zone NAGE La zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) a été appelée pour une cinquantaine d'interventions depuis dimanche matin, en raison de la tempête Dennis, indique son chef de corps, Pierre Bocca. J’y habite depuis 40 ans… Si l’antenne s’y construit, on déménage ! C’est incroyable qu’un accord entre la Région, un opérateur et un privé puisse passer sans l’aval de la ville et de ses habitants. Retour (6/10) Ce ne fut jamais évident contre une grande serveuse comme Garbine Muguruza (8 aces au total). On compte se mobiliser ! Nous circulons avec un courrier pour défendre notre position. "Nous devons principalement intervenir pour évacuer des branches d'arbres. "Ils y a des toitures et des velux arrachés, certains n'ont plus de toit à leur veranda" , signale un autre internaute.

À ce jour, nous n’avons eu aucune personne qui s’est montrée favorable à l’antenne !" Selon les informations prises par les riverains, il semble que Telenet a déjà, par le passé, tenté d’ériger une antenne à cet endroit, mais l’ancien propriétaire s’y était formellement opposé… Du côté communal, on a retardé la fin de l’enquête publique au 28 février, pour laisser le temps aux riverains de répondre. Visiblement, jusqu’à il y a peu, le nombre de personnes informées était très réduit ! La CCATM devra par ailleurs rendre un avis, ce mercredi 19 février. Les dégâts sont donc beaucoup moins nombreux que la semaine dernière. Pour finir par sérieusement gêner son adversaire qu’elle a fini par breaker, deux fois, pour revenir de 0-3 à 4-4 dans la seconde manche ! Pendant 45 minutes, on a craint le pire pour Kim, ensuite, ce fut presque Muguruza la plus à plaindre. Vos articles régions .