Enseignement, Uliège

Enseignement, Uliège

ULiège : des cours ouverts 100% à distance accessibles aux élèves de 5e et 6e années du secondaire

18-02-21 14:04:00

ULiège : des cours ouverts 100% à distance accessibles aux élèves de 5e et 6e années du secondaire

Plus de 75 activités sont organisées depuis mercredi et jusqu’à vendredi. Au programme : des courts ouverts donc, mais aussi des séances d’accueil et des échanges à distance avec des étudiants de l’ULiège.Des étudiants de Gembloux Agro-Bio Tech ont, par exemple, proposé mercredi une rencontre en ligne aux élèves de secondaire. "C’était très sympa. On fait une visite virtuelle de la faculté avec un PowerPoint pour un peu illustrer les lieux emblématiques de la fac, raconter ce qui se faisait où.", explique Myriam Kains, étudiante en Bac3 à Gembloux, "Après, les étudiants ont posé leurs questions spontanément. On a parlé de nous cours, mais aussi de tout l’aspect festif, des logements de la fac, etc. Il y a eu pas mal de questions sur le choix de l’université, sur la transition secondaire-université, ça semblait éveiller des doutes."

Des milliers de jeunes rassemblés à la Boverie à Liège : 'Ici, c'est même plus que le nouveau carré, il y a encore plus de monde' Didier Reynders : 'Pas un passeport mais un certificat pour faciliter l'organisation de voyages dès l'été' Trop de déchets abandonnés à la Boverie, la Ville compte réagir

A distance, le contact est évidemment particulier, comme le confirme Myriam Kains : "Déjà entre nous qui présentions, on avait du mal à se céder la parole, mais on essayait de laisser parler chacun dans son domaine. Et puis les étudiants, eux, n’ont pas osé ouvrir leurs micros. Ils posaient leurs questions par écrit. Donc ça, c’est dommage.".

Aurore Degré, professeur à Gembloux Agro-Bio Tech relève :"On sent l’inquiétude chez les rhétoriciens aussi, avec des questions qui portent sur leur formation, le retard accumulé. Donc c’est vrai que les modalités sont très différentes et les questions sont un peu différentes aussi. On essaye de rassurer ces jeunes et on les invite surtout à venir sur le campus. Ils peuvent organiser une visite libre ou en tout petit groupe, ça nous semble vraiment très important." headtopics.com

Mercredi après-midi, le professeur Didier Maquet dispensait un cours d’introduction à la biomécanique aux étudiants de la filière de kinésithérapie et réadaptation de la Faculté de Médecine. La classe virtuelle était ouverte aux rhétoriciens. "Les autres années, en l’absence de pandémie, nous accueillons les étudiants au sein des amphithéâtres.", explique Didier Maquet, "Malheureusement, ce n’était pas possible cette année. Donc nous avons proposé cette solution en classe virtuelle. Ça demande quelques adaptations. Généralement, nous sommes dans des grands amphithéâtres. Nous profitons des diaporamas, des projecteurs, des tableaux. Nous pouvons faire des démonstrations visuelles, en montrant des mouvements puisqu’on parle ici de biomécanique, on parle beaucoup des systèmes musculosquelettiques, des articulations, et donc c’est très important de pouvoir montrer aux étudiants. Ici, au niveau des adaptations, généralement nous partageons les diaporamas et puis nous terminons par une session de questions-réponses et, à distance, nous activons la caméra et nous répondons aux questions des étudiants. Nous faisons des petites démonstrations de mouvements à distance, donc on essaye de s’adapter à la situation."

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »