Trump, Prêt, Sallier, Kurdes?, «Ils, Aidés, Pendant, Seconde, Guerre, Mondiale»

Trump, Prêt

Trump prêt à s’allier aux Kurdes? «Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale»

Trump prêt à s’allier aux Kurdes? «Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale»

10-10-19 01:02:00

Trump prêt à s’allier aux Kurdes? «Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale»

La Turquie a lancé mercredi son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie, alliées des Occidentaux dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).

ParEPADonald Trump « aime » les Kurdes, mais il tient à apporter quelques précisions. Interrogé mercredi sur la possibilité que les Américains construisent une alliance avec les Kurdes, contre qui la Turquie a lancé une offensive en Syrie, le président américain a répondu que ces derniers n’avaient « pas aidé » les Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale et le débarquement en Normandie.

Bilan de la pandémie du coronavirus dans le monde : reconfinement dans plusieurs zones du monde en raison de la résurgence de la pandémie Coronavirus - suivi des contacts en Belgique: on pourrait désormais vous demander le lieu de votre quarantaine Espagne : soupçonné de corruption, l'ex-monarque Juan Carlos, soupçonné de corruption, quitte le pays

Lire aussi« Les Kurdes se battent pour leur terre, il faut que vous compreniez », a expliqué le président républicain depuis la Maison Blanche.►Syrie : les Kurdes affirment avoir « repoussé » l’offensive turque

Affirmant s’appuyer sur un article « très puissant », vraisemblablement publié par le site internet conservateur Townhall, il a développé son argumentaire : « Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie, par exemple ».

« Nous avons dépensé énormément d’argent pour aider les Kurdes, que ce soit en munitions, en armes, ou en argent ». « Ceci étant dit, nous aimons les Kurdes », a-t-il conclu.Les menaces de Trump

La Turquie a lancé mercredi, malgré plusieurs mises en garde internationales, son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie, alliées des Occidentaux dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).Cette offensive intervient après la décision de Donald Trump de retirer des troupes américaines de secteurs frontaliers en Syrie.

Lire aussiEn donnant l’assaut contre les forces kurdes, Erdogan ouvre un nouveau front dans le chaos syrienMercredi, le milliardaire républicain a dit espérer que son homologue turc Recep Tayyip Erdogan agisse de manière « rationnelle » et aussi « humaine » que possible en Syrie.

« S’il le fait de manière injuste, il paiera un énorme prix économique », a-t-il mis en garde. « J’anéantirai leur économie si cela arrive ». Lire la suite: Le Soir »

Les mecs qui ne lisent que les titres vous êtes un divertissement pour nous. Continuez à sortir vos conneries. Trump, c’est l’Usain Bolt de la phrase à la con. Personne ne peut rivaliser avec lui, il a toujours une longueur d’avance! KurdsBetrayedByTrump on dirait cette réflexion sortie tout droit de la fable de Lafontaine, le loup et l'agneau : 'Si ce n'est toi, c'est donc ton frère. Je n'en ai point. C'est donc quelqu'un des tiens : Car vous ne m'épargnez guère, Vous, vos Bergers et vos Chiens.'

quelle mauvaise foi ! Il cite le commentaire d'un article d'un journaliste et vous charognard vous désinformez sans analyser . Et tous les commentaires qui sont en dessous de l'article sont scandalisés car ils ne lisent que le titre. FakeNews Il a raison. Qu’on arrête notre interventionnisme incessant qui ne fait que nous créer des ennuis. Laissons-les gérer leurs problèmes entre eux.

Cet homme est officiellement la personne la plus bête du monde. Fils de pute

Pourquoi la Turquie veut-elle envahir le nord de la Syrie tenu par les Kurdes ?Massées à la frontière depuis lundi, les forces armées turques ont commencé à envahir le nord-est de la Syrie. Leur objectif : repousser les combattants kurdes et instaurer une zone de sécurité. L’annonce faite le 6 octobre par Donald Trump du... Rectification : tenu par les terroristes PKk YpG YpG... Nuance ! Deash revendique l’attaque Turque contre les Kurdes Bientôt, vous allez essayer de nous faire croire que ce qu’ils font est bien? Pauvres journalistes... votre métier était jadis respectable, mais la bienpensance imposée par les bobos gauchos a fait que vous n’avez plus aucune crédibilité (sauf pour les niais)

L’armée turque se dit prête à lancer une opération contre les Kurdes de SyrieL’opération planifiée contre la milice kurde inquiète jusqu’en Belgique. Reynders, interpellé à la Chambre, évoque une force européenne, mais,...

CQFD: Va-t-on vers un nettoyage ethnique pour les Kurdes du nord de la Syrie?les Kurdes sont-ils abandonnés par la communauté internationale? Après avoir servi de fer de lance contre l'état islamique en Syrie, ils s'inquiètent aujourd'hui d'une très probable intervention turque au nord de la Syrie, suite à l'annonce du... Laisser cela se faire relève de la pire hypocrisie et aboutira à un génocide certain. Honte aux Etats-Unis et à l’Europe.

En donnant l’assaut contre les forces kurdes, Erdogan ouvre un nouveau front dans le chaos syrienLa Turquie a lancé mercredi une nouvelle offensive contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. L’opération vise officiellement à établir à la frontière une « zone de sécurité », malgré l’opposition de la communauté internationale. Cet Her Dogan le Golum est un islamonazi. Comment peut-on le laisser faire? Il attaque les Kurdes qui ont aidé (pratiquement tout fait) pour nous débarrasser de l'EI. Comment peut-on les laisser dans la muise avec ces islamonazis? Erdogan, ça ne veut pas dire 'Fous la merde' en turque ?

Syrie : les Kurdes affirment avoir «repoussé» l’offensive turqueLa Turquie a lancé mercredi une offensive dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde soutenue par les Occidentaux dans la lutte antidjihadistes.

Destitution de Donald Trump: nouvelle escalade dans la confrontation entre Trump et les démocratesPassée à la contre-offensive dans cette enquête explosive, la Maison Blanche a déjà refusé de donner suite à de précédentes injonctions des démocrates.