«Six joueurs dans la même chambre», «Du jamais vu en 14 ans»: un entraîneur belge allume l’organisation de la CAN!

23-01-22 21:33:00

«Six joueurs dans la même chambre», «Du jamais vu en 14 ans»: un entraîneur belge allume l’organisation de la CAN!

«Six, Joueurs

«Six joueurs dans la même chambre», «Du jamais vu en 14 ans»: un entraîneur belge allume l’organisation de la CAN!

Tom Sainfiet, le sélectionneur belge de la Gambie, a expliqué ce dimanche que ses joueurs n’étaient pas « respectés » par l’organisation.

ParAFPTom Sainfiet, le sélectionneur belge de la Gambie, a expliqué ce dimanche que ses joueurs n’étaient pas « respectés » par l’organisation.AFPAprès les dénonciations de l'arrière droit tunisien Mohamed Drager, qui soulignait jeudi l'état de délabrement de certaines installations de la CAN, c'est cette fois Tom Saintfiet, le sélectionneur de la Gambie, qui monte au créneau. Celui-ci a estimé ce dimanche que ses joueurs « ne sont pas respectés » par l'organisation de la compétition, avant leur 8e de finale contre la Guinée, lundi (17 heures) à Bafoussam.

Lire la suite:
Sudinfo.be »

Le président de l'Open Vld lance l'opération de renouveau du parti libéral flamandLe président de l'Open Vld Egbert Lachaert a donné samedi, lors de la réception numérique de Nouvel An de son parti, le...

Bilan positif du CCSP pour les 'maisons de transition' malgré leur gestion par le privéGrâce à leur petite échelle et à leur ancrage local, les 'maisons de transition' permettent aux détenus de se...

CAN : 12 cas de covid chez les Comoriens, dont l'entraineur et les deux gardiens du noyauDouze joueurs et membres de l'encadrement des Comores ont été testés positifs au Covid-19, dont les deux seuls gardiens...

Johanna Nordblad, championne du monde d'apnée sous glace (en images)Johanna Nordblad est championne du monde d'apnée sous glace, titre qu'aucun homme n'a encore décroché. Un exploit qui, pour la Finlandaise, est aussi une belle revanche sur le destin.

Le port de Zeebrugge disposera bientôt du plus grand pont mobile d'EuropeZeebrugge disposera bientôt, courant avril prochain, du plus grand pont mobile d'Europe, d'une longueur de 130 mètres. Les...

Open d’Australie : Joachim Gérard, tenant du titre, éliminé au premier tourOpen d’Australie : Joachim Gérard, tenant du titre en éliminé au premier tour

Publié le dimanche 23 Janvier 2022 à 19h31 Par AFP Tom Sainfiet, le sélectionneur belge de la Gambie, a expliqué ce dimanche que ses joueurs n’étaient pas « respectés » par l’organisation.Accueil PARTAGER Le président de l'Open Vld Egbert Lachaert a donné samedi, lors de la réception numérique de Nouvel An de son parti, le coup d'envoi d'une opération de renouveau pour la formation politique libérale flamande, baptisée" feu libéral " (Liberaal Vuur).Grâce à leur petite échelle et à leur ancrage local, les" maisons de transition " permettent aux détenus de se réinsérer dans la société, ressort-il d'un rapport du Conseil central de surveillance pénitentiaire (CCSP) diffusé samedi.CAN : l’Algérie, championne d’Afrique en titre, éliminée dès la phase de groupes Dans une vidéo publiée sur le compte, le manager général El Hadad Hamidi a également cité cinq joueurs de champ, les milieux Nakibou Aboubakari, Yacine Bourhane, l'attaquant Mohamed M'Changama, et les défenseurs Kassim Abdallah et Alexis Souahy.

AFP Après les dénonciations de l'arrière droit tunisien Mohamed Drager, qui soulignait jeudi l'état de délabrement de certaines installations de la CAN, c'est cette fois Tom Saintfiet, le sélectionneur de la Gambie, qui monte au créneau. Celui-ci a estimé ce dimanche que ses joueurs « ne sont pas respectés » par l'organisation de la compétition, avant leur 8e de finale contre la Guinée, lundi (17 heures) à Bafoussam. " Nous avons plus que jamais besoin d'un parti libéral fort. « Ma réponse doit être un peu diplomatique », a prévenu le technicien belge en conférence de presse d'avant-match, dimanche, précisant d'entrée qu'il « aime être ici », pour la toute première participation des « Scorpions » à la Coupe d'Afrique des nations. Elles visent à permettre une meilleure réinsertion des détenus en aidant certains d'entre eux, spécifiquement sélectionnés et arrivant à moins de 18 mois de la fin de leur peine, à passer d'un régime carcéral pur à un retour dans la société, comme l'explique Le Soir. Mais il dresse un sombre tableau des conditions d'accueil de son équipe dans un hôtel de la région de Bafoussam. Quatre tournée en 2022 C'est pourquoi il y aura quatre journées de congrès en 2022," avec des personnes de l'intérieur et de l'extérieur de notre parti et avec le soutien d'experts ", a annoncé le président de l'Open Vld. « Six joueurs dorment dans la même chambre, avec le même sanitaire, la même douche », et « seuls deux, trois membres du staff ont une chambre individuelle, les autres dorment à deux dans le même lit, au temps du Covid », décrit Saintfiet. PARTAGER.

« L'hôtel et les infrastructures où nous sommes, j'ai travaillé 14 ans en Afrique, je n'ai jamais vu ça », insiste le Belge. Une nouvelle déclaration du parti pour les dix prochaines années y sera alors adoptée. L'atmosphère y est" caractérisée par l'ouverture, la générosité et un calme relatif ", comme le relève Le Soir. Son équipe « doit voyager deux heures trente pour aller au stade, comme on doit y être une heure et demi avant ça nous fait partir quatre heures avant le match. Or la science dit que tu dois manger trois heures et demi avant le match, on ne peut pas manger à l'heure où on veut? », demande-t-il. Le 21 mai," Aller de l'avant dans une économie moderne " se concentrera sur des thèmes tels que la fiscalité rémunératrice, l'esprit d'entreprise, la mobilité sociale et le logement durable. « Nous sommes des professionnels, poursuit Saintfiet. " Les règles que le gouvernement impose aux opérateurs candidats en termes de financement, de gestion et de conditions ne peuvent pas compenser entièrement la perte du plein pouvoir et de la responsabilité que l'autorité publique doit assumer dans l'exercice de l'une de ses missions essentielles ", conclut le rapport du CCSP. Nous sommes un petit pays comme le Malawi ou le Zimbabwe, mais on doit être respectés. Le cycle se terminera le 22 octobre sous la devise" Chacun chez soi dans notre société " et abordera les thèmes du vivre ensemble, de la migration et de l'identité.

On est ici pour écrire l'histoire. J'ai des grands joueurs (qui évoluent) en Europe, ils ne sont pas respectés par l'organisation, et c'est vraiment dommage ». Les libéraux ont toujours ouvert la voie avec des idées nouvelles et radicales qui ont façonné notre société. Le rapport a été transmis au ministre. « Quand on organise un tournoi avec quatre équipes dans un stade, et que tu paies, que tu règle les hôtels, chaque équipe a besoin du même niveau (de service), c'est du respect pour chaque équipe », demande le sélectionneur. « Parce que quand tu crées des différences entre les équipes, quand les grandes équipes ont de meilleurs hôtels, des belles infrastructures, près du stade, et que des petits pays ont de mauvais hôtels, tu crées du favoritisme », insiste Saintfiet. Tous ceux qui veulent réfléchir et travailler sur ce sujet sont les bienvenus ", a conclu Egbert Lachaert. « Si la Gambie est championne d'Afrique ou le Cameroun, ça doit se décider sur le terrain, pas à l'hôtel », martèle-t-il.

Foot amateur . Pour ce dernier," la crise corona est, pour notre génération, notre guerre.