Selon la dernière enquête de Sciensano, 68% des jeunes ne respectent plus les régles de distanciation

Selon la dernière enquête de Sciensano, 68% des jeunes ne respectent plus les régles de distanciation

15-04-21 11:24:00

Selon la dernière enquête de Sciensano, 68% des jeunes ne respectent plus les régles de distanciation

Une majorité de Belges ne respectent désormais plus toutes les règles sanitaires liées au Covid-19. La plupart parce...

La 6e enquête de santé COVID-19 de Sciensano, qui a eu lieu en mars 2021, a de nouveau interrogé les participants sur leur niveau de connaissance en ce qui concerne la COVID-19 et sur le respect des mesures prises pour lutter contre le virus*.

Emmanuel Nahshon, ambassadeur d’Israël : 'Nous exerçons notre droit de défense et nous continuerons à le faire' Les Britanniques peuvent désormais se prendre dans les bras: 'C'est un peu tôt en Belgique' Malgré 95% de résidents vaccinés, une maison de repos hennuyère se reconfine après 12 cas positifs

Les personnes qui avouent ne pas respecter toutes les règles étaient proportionnellement moins nombreuses en avril 2020, au début de la pandémie, mais leur proportion a augmenté en juin et en septembre 2020.En décembre, le pourcentage de personnes ne respectant pas strictement ces mesures était redescendu à une valeur inférieure au taux observé en septembre. Par exemple, en décembre, 28% des personnes ont indiqué qu’elles ne respectaient pas la mesure de se maintenir à une distance d’au moins 1,5 m avec les autres, contre 41% en septembre.

Aujourd’hui, le pourcentage de personnes qui ne respectent pas les mesures a de nouveau augmenté par rapport à décembre 2020. Pour la mesure du maintien de la distance physique, ce chiffre est maintenant de 41% (le même qu’en septembre 2020). Mais pour le respect de la"bulle", il est désormais quasiment de 50% (contre moins de 40% en décembre). headtopics.com

Pour les mesures d’hygiène, il est désormais de 25% contre 20% en décembre et 23% en septembre 2020. Ces chiffres se situent donc à nouveau à un niveau similaire à celui de septembre 2020, juste avant la deuxième vague.

Le respect des mesures varie en fonction de l’âge et du sexe : les jeunes adultes et les hommes sont nettement plus nombreux à indiquer qu’ils ne suivent pas strictement les différentes mesures. Par exemple, les hommes sont plus nombreux que les femmes à indiquer qu’ils ne respectent pas strictement les mesures d’hygiène (31% et 20% respectivement).

De même, 68% des 18-29 ans disent ne pas respecter strictement la règle du maintien de la distance physique, contre 23% des 65 ans et plus.Parmi les personnes qui ont rapporté en mars 2021 ne pas respecter strictement les mesures, 67% ont invoqué comme raison qu’elles étaient prudentes et que cela ne devrait donc pas poser de problème.

Ensuite, 49% indiquent considérer les mesures comme trop strictes et 39% ont une autre raison. Ce sont également les raisons le plus souvent invoquées dans les enquêtes de septembre et de décembre 2020.Sous"autres raisons", les répondants indiquent souvent que les règles sociales sont difficiles à suivre étant donné la taille de la famille et le besoin de contacts sociaux. headtopics.com

L’enfant juif et l’enfant palestinien : la vraie histoire derrière cette photo symbole de la paix Pour rouvrir, restaurants et salles de sport devront mesurer le taux de Co2, mais ils ne savent toujours pas comment Conflit israélo-palestinien : l'Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB) condamne les 'crimes de guerre'

En outre, les répondants ont aussi indiqué être fatigués des mesures contre la COVID-19 et ne plus être motivés de les suivre.Il existe également des différences par région. Le pourcentage de personnes qui ne respectent pas strictement les mesures est plus élevé en Région wallonne qu’en Région flamande, et ceci pour toutes les mesures sauf le port du masque dans les lieux où l’on ne peut pas garder une distance de 1,5 mètre et l’interdiction des voyages non essentiels.

Le pourcentage de personnes qui ne respectent pas strictement les mesures est également plus élevé en Région bruxelloise qu’en Région flamande pour certaines mesures, notamment en ce qui concerne le maintien de la distance physique, le port du masque dans les lieux où c’est obligatoire, la restriction des rassemblements et le couvre-feu.

Pour d’autres mesures, le pourcentage de personnes qui ne respectent pas strictement les mesures est plus élevé en Région wallonne qu’en Région bruxelloise, notamment pour les mesures d’hygiène, le fait de rester à la maison en cas de maladie, l’attention portée aux groupes à risque et la consultation d’un médecin en cas de symptômes.

*Lorsque l’enquête a eu lieu, les rassemblements étaient autorisés pour un maximum de 10 personnes à l’extérieur. En outre, les contacts étroits étaient limités à une seule personne et les déplacements non essentiels étaient interdits. Un couvre-feu était en vigueur dans toute la Belgique, mais il différait selon les régions : en Flandre et en Wallonie, il était en vigueur entre minuit et 5 heures du matin et à Bruxelles entre 22 heures et 6 heures. Par ailleurs, il est toujours fortement recommandé de respecter les mesures d’hygiène et de garder une distance d’au moins 1,5 m avec les autres. headtopics.com

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Je les comprend. Ils ont besoin de contact sociaux. D’ailleurs quasi tous les humains ont besoin de contact sociaux, sinon on dépérit ! Oh la la , non mais oh la la la. Oh que fait la police? Au secours, je vais devoir dormir avec mon masque et faire la vaisselle au gel hydroalcoolique. La vie ne se mesure pas en pourcent, l'avenir ce sont les jeunes, il faut arrêter de stigmatiser, le virus est présent, il faut vivre avec comme pour les autres virus, il faut prendre des précautions soit même sans pour autant toucher aux libertés.

Je dirais plutôt 98%... Et combien de 'plus agee' respecte encore❓plus d'un an et tjs la meme histoire. C'est le jour sans fin Encore là, il y a une heure, à Bruxelles, une voiture de patrouille de la police. Les deux sans masque. Une autre patrouille à pieds, masque sous le nez. Même ceux qui sont supposés faire respecter ces règles ne les respectent plus. Bien, très bien... 🙂

Vive la jeunesse, ils ont raisons et vivement que les 32 autre les suivent et que la population entière aussi 😭😭😭J'ai raté une de mes missions . . . Si l'école et les parents ne suffisent pas pour les mettre au pas, rétablissons le Service Militaire ou le Service Civil en hôpital pour toutes et tous . Votez pour moi ! Second Degré quoique . . .🤣🤣🤣🤣🤣🤣

Et ils ont bien raison Triste Belgique remplie de merde égoïste L'image qui illustre le propos est culpabilisante et stigmatise les jeunes encore et toujours ! Pourquoi une image de fête ? Pourquoi la fête serait elle le symbole ultime des contaminations ? Y en a marre. Évidemment ! C'était intenable et impraticable de toute façon ! Personne ne peut forcer des jeunes à rester chez eux seuls. Ça n'a jamais existé dans l'histoire de l'humanité.

Il va falloir sévir durement...Sans états d'âme. Ils ont raison. On leur impose un confinement que des études qualifient d'inefficace La seule distanciation intéressante c’est vis-à-vis des médias ! Et pas que les jeunes ... Vous pouvez changer le titre : ' En ... % de la population de toutes générations ne respecte plus les mesures '. Et ajouter qu il s agit de protéger notre santé mentale ! Allez interroger un psychologue, un psychiatre...

Tanja Lund Erichsen, l&39;une des responsables de l'Agence danoise des médicaments, s'(est évanouie en annonçant qu&39;elle mettait fin à l'utilisation du vaccin AstraZeneca.