Ridouane, Chahid, «Avec, Jamais, Congestion, Bruxelles»

Ridouane, Chahid

Ridouane Chahid (PS): «Avec le PS, il n’y aura jamais de taxe de congestion à Bruxelles»

Ridouane Chahid (PS): «Avec le PS, il n’y aura jamais de taxe de congestion»

27-02-20 13:55:00

Ridouane Chahid (PS): «Avec le PS, il n’y aura jamais de taxe de congestion»

Le chef de groupe au Parlement bruxellois torpille le projet. « Nous voulons un package global : gratuité de la Stib, réforme sociale et environnementale de la fiscalité automobile bruxelloise. Et il faut poursuivre les négociations avec les autres Régions. »

Mis en ligne le 27/02/2020 à 11:49Ridouane Chahid - Photo NewsLe gouvernement bruxellois réfléchit, entre autres mesures pour réduire la pression automobile, à instaurer un tarif de congestion : payer à l’usage, surtout aux heures de pointe. Soutenue par les Verts et Défi, l’idée a suscité, au cabinet Vervoort, cette réaction prudente mais loyale à l’accord de gouvernement : « nous attendons des précisions sur les implications juridiques et financières ainsi que sa supportabilité sociale pour les plus défavorisés. »

Coronavirus en Belgique : couvre-feu de 22h à 6h du matin en Wallonie, cours suspendus dans le supérieur Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre de l'Economie : 'Je regrette la mauvaise communication sur les mesures sanitaires' Coronavirus à Bruxelles : Rudi Vervoort réunit les bourgmestres ce samedi pour envisager de nouvelles mesures

La position du PS est bien plus tranchée : c’est non. Martelé sans ambiguïté par Ridouane Chahid, chef de groupe au Parlement bruxellois, au nom des socialistes bruxellois. « Pour nous, c’est clair : il n’y aura pas de taxe de congestion. » Et si on parle de tarif plutôt que de taxe ? Pas mieux.

Lire aussiMobilité: rouler en voiture aux heures de pointe à Bruxelles coûtera (encore) plus cher« Une réforme fiscale sociale et environnementale »Ridouane Chahid détaille les exigences des rouges, bien connues de leurs partenaires. « Nous avons toujours réclamé un package global. Toutes les mesures ensemble, pas l’une avant l’autre. » Priorité absolue : la gratuité de la Stib. Promise en 2020 aux Bruxellois(es) de moins de 25 ans et de plus de 65 ans ? « C’est dans l’accord de gouvernement ! On pourrait prendre la décision pour qu’elle soit d’application à la rentrée pour les plus jeunes et au plus tard au premier janvier pour les seniors. Mais ce n’est pas négociable. »

Deuxième revendication du PS bruxellois : la réforme de la fiscalité automobile pour les citoyens de la capitale. Que Ridouane Chahid formule clairement : « nous demandons la suppression de la taxe de mise en circulation automobile. Et la modulation de la taxe de circulation en fonction des performances environnementales du véhicule mais aussi et surtout des revenus de son propriétaire ! Pour nous, c’est très important. »

« Quand a-t-on acté l’échec des négociations avec les autres Régions ? »Quid, alors, de mesures de réduction de la congestion ? « L’accord de gouvernement est très clair : la taxation kilométrique négociée avec les autres Régions. Bruxelles n’est pas une île ! » Sauf que plusieurs ministres bruxellois ont acté, au gré de leurs contacts avec leurs homologues ou coreligionnaires wallons et flamands que les deux entités voisines étaient farouchement opposées à la formule… Le ton du chef de groupe PS se durcit encore, à l’égard, notamment, de la ministre Groen. « Qu’on nous prouve qu’il y a eu des réunions entre ministres de la Mobilité, avec le fédéral et les deux autres Régions. Qu’on nous montre les PV de ces réunions, qu’on nous dise quand l’échec de ces négociations sur la taxation kilométrique a été acté. »

Bref, pour le PS, il faut relancer les discussions. « D’autant que nous avons travaillé sur les compensations qu’on pourrait négocier, avec la Stib et la SNCB. Parce que, si on introduit une taxation à l’usage, il faudra aussi la compenser par des mesures sociales. » Parmi les idées explorées par le PS bruxellois : la possibilité, pour les Bruxellois(es) qui roulent peu, de bénéficier d’une prime Bruxell’air pour acheter un abonnement de la Stib avec un nombre limité de voyages.

Reste que, lors des négociations gouvernementales, cet été, il avait été convenu qu’en cas d’échec des discussions sur la taxation kilométrique avec les autres Régions, Bruxelles passerait au plan B. A savoir un péage urbain, rebaptisé tarif de congestion. « Cela ne figure pas dans l’accord de gouvernement », observe finement Ridouane Chahid. L’accord n’a, en effet, été repris aussi clairement que dans le cahier Atoma, gardien des ententes cachées.

'Ne pas renoncer aux caricatures', Macron entraîne des appels au boycott de produits français dans les pays du Golfe et Proche-Orient 'Injustes, dures, mais nécessaires', les bourgmestres bruxellois défendent les mesures régionales anti-covid Charleroi : les pompes funèbres en ordre de bataille pour affronter les prochaines semaines Lire la suite: Le Soir »

Logique, il devrait taxer les prières de rue.

Projet de taxe de congestion à Bruxelles: le PS «attend des précisions sur sa supportabilité»De leur côté, les Verts sont déterminés à concrétiser la mesure.

Projet de taxe de congestion à Bruxelles: le PS «attend des précisions sur sa supportabilité»De leur côté, les Verts sont déterminés à concrétiser la mesure.

Les bureaux de poste seront fermés vendrediIl n’y aura pas de distribution de courrier classique, à part les avis de décès.

Mobilité: un projet de taxe congestion à BruxellesLe gouvernement régional compte faire payer les automobilistes qui circulent dans la capitale. Le tarif, applicable à tous, devrait varier selon les heures.