'Restons ouverts': des patrons de bars manifestent à Paris contre les nouvelles restrictions anti-Covid

'Restons ouverts': des patrons de bars manifestent à Paris contre les nouvelles restrictions anti-Covid

27-09-20 20:12:00

'Restons ouverts': des patrons de bars manifestent à Paris contre les nouvelles restrictions anti-Covid

Quelques dizaines de restaurateurs, patrons de bars et discothèques et représentants du secteur de l'hotellerie-restauration se sont rassemblés dimanche devant l'hôtel des Invalides à Paris pour protester contre le durcissement des mesures sanitaires touchant leurs établissements...

27-09-20 à 19h10Quelques dizaines de restaurateurs, patrons de bars et discothèques et représentants du secteur de l'hotellerie-restauration se sont rassemblés dimanche devant l'hôtel des Invalides à Paris pour protester contre le durcissement des mesures sanitaires touchant leurs établissements dans la capitale française.

La Ligue de défense noire africaine annonce qu'elle va procéder au déboulonnage de la statue de Léopold II Les applaudissements reprennent pour le personnel soignant Faut-il empêcher les infirmiers belges de travailler au Luxembourg ?

© AFP"Je suis venu pour montrer ma colère, on ne doit pas être une variable d'ajustement", a déclaré à l'AFP Alain Fontaine, patron du restaurant Le Mesturet venu en famille montrer que la "survie" du secteur est en jeu.

"Il y avait le temps de se préparer depuis six mois (...). Comment on va faire si on ne trouve pas de vaccin ? C'est sans fin", a-t-il ajouté.Le gouvernement a durci jeudi les mesures sanitaires prises pour lutter contre l'épidémie de coronavirus dans onze grandes villes françaises dont Paris, où les bars doivent fermer à 22H00 (20H00 GMT) à compter de lundi.

A Marseille (sud), deuxième ville de France, et à Aix-en-Provence, à une trentaine de kilomètres de la cité phocéenne, les mesures sont encore plus drastiques: la fermeture des bars et restaurants y sera totale dès ce dimanche minuit (22h00 GMT), selon un arrêté préfectoral publié dimanche. Des centaines de manifestants s'étaient rassemblés vendredi devant le tribunal de commerce de Marseille pour dénoncer cette mesure.

A Paris, les restaurants qui ne servent "pas d'alcool sans nourriture" ne sont pas concernés, a précisé la préfecture de police, mais beaucoup de manifestants craignaient dimanche que ces directives ne soient qu'une étape avant une fermeture plus large.

"On ne comprend pas comment la population est plus en sécurité entassée dans le métro que dans nos établissements, ni comment le virus à 21H59 est inoffensif, et va tuer tout le monde à 22H01", a dit Stéphane Manigold, l'un des porte-parole du collectif "Restons ouverts".

"On a fait de gros investissements pour assurer la sécurité dans nos établissements, et on nous dit qu'on va quand même nous fermer. C'est comme si on avait jeté de l'argent par les fenêtres", a-t-il ajouté.

'Ce n’est pas avec des petites mesures que nous parviendrons à aplatir la courbe de l’épidémie' Christelle Meuris, infectiologue au CHU de Liège Coronavirus : Georges-Louis Bouchez (MR), inquiet, préconise des 'mesures plus strictes' Coronavirus en Belgique: le code couleur pourrait être adapté dans nos écoles, réunion importante ce mercredi

Dans un communiqué commun, la CPME Ile-de-France et l'Association régionale des industries alimentaires ont estimé dimanche que les professionnels "ont souvent été les premiers à adopter, respecter et faire respecter les gestes barrières et les précautions sanitaires, quel qu'en fût le coût pour leur activité".

Les deux organisations appellent "les pouvoirs publics à rechercher le dialogue social et territorial ainsi que la stabilité réglementaire (...), à étendre les aides sectorielles en faveur des activités qui sont pénalisées par les nouvelles restrictions sanitaires", et "chaque Francilien à être encore plus vigilant et responsable afin de ne pas hypothéquer le redémarrage de notre vie économique".

Lire la suite: lalibre.be »

Mieux avoir les hôpitaux pleins que les caisses vides...🤦

Attaque à l'arme blanche à Paris : 'Manifestement c'est un acte de terrorisme islamiste'Une attaque à l'arme blanche a fait deux blessés vendredi à Paris près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, en plein procès de l'attentat meurtrier qui l'avait visé en janvier 2015. Sept hommes, nés entre 1983 et 1996, ont... Qu on le renvoi dans son pays se fils de... Ou qu on l abatte. C est encore mieux. Un pakistanais qui n'a absolument pas 18 ans, ils vont retrouvés plusieurs autres identités très bientôt. Tout cela n'a bien sûr aucun rapport avec l'immigration.

L’attaque à Paris est «manifestement un acte de terrorisme islamiste», déclare le ministre français de l’IntérieurLe principal suspect ne présentait « aucun signe de radicalisation ». Cinq nouvelles personnes sont en garde à vue.

Attaque à Paris : 'Manifestement c'est un acte de terrorisme islamiste'L'attaque au hachoir à Paris qui a fait deux blessés vendredi devant les anciens locaux de Charlie Hebdo constitue 'manifestement un acte de terrorisme islamiste', a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur France 2.

Attaque à Paris: une enquête ouverte après la diffusion d’une photo d’un suspectUn homme armé d’un couteau a gravement blessé deux personnes, devant les anciens bureaux de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo à Paris, trois semaines après le début du procès des attentats de janvier 2015. De qui? cette merde?

Attaque à Paris: une enquête ouverte après la diffusion d'une photo d'un suspectLe procureur de Paris Rémy Heitz a annoncé vendredi par communiqué avoir ouvert une enquête pour 'violation du secret de l'enquête' après la diffusion de plusieurs photos, dont une présentée comme celle d'un suspect de l'attaque au hachoir à Paris, devant les...

Attaque à l'arme blanche à Paris: Le principal suspect 'assume son acte'Le principal suspect dans l'attaque au hachoir qui fait deux blessés vendredi devant les anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, a 'assumé son acte' en garde à vue, a-t-on appris samedi de sources proches de l'enquête.