Logement, Inondations, Trooz

Logement, Inondations

Relogée provisoirement suite aux inondations, cette maman doit trouver un nouveau toit pour sa famille à un prix accessible : 'Il n’y en a pas'

L’aide dans les communes sinistrées par les inondations est encore bien nécessaire. La preuve avec, Gaëlle Helman,...

05-08-21 22:43:00

Relogée provisoirement suite aux inondations, cette maman doit trouver un nouveau toit pour sa famille à un prix accessible : 'Il n’y en a pas'

L’aide dans les communes sinistrées par les inondations est encore bien nécessaire. La preuve avec, Gaëlle Helman,...

Sa maison est l’un des nombreux foyers ravagés par les eaux il y a trois semaines. Dans le quartier de la Brouck à Trooz, toutes les habitations ont connu le même destin : deux mètres d’eau au rez-de-chaussée, les caves inondées. Il ne reste aujourd’hui que le vide.

Un réseau de prostitution de mineures démantelé à Bruxelles: l'une des filles dit avoir été forcée à des relations avec 20 à 30 clients par jour Les Suisses disent 'oui' au mariage pour tous Oubliez le 'PASS' : le Parc d’aventures scientifiques de Frameries s’appelle désormais 'Sparkoh !'

Gaëlle y vivait avec ses deux enfants mais a dû trouver un nouveau logement. C’est l’agence immobilière sociale qui s’en est chargée. Si la maman a un toit au-dessus de sa tête, celui-ci est à lui a trouvé à 40 minutes de Trooz, près d’Aywaille… loin de sa vie d’avant.

"C’est loin de l’école de mes enfants, explique Gaëlle Helman. Loin de tout ce qu’ils ont connu. En septembre, ils doivent reprendre les cours. Je n’ai pas de véhicule et c’est quand même à 45 minutes. Ce n’est pas idéal. Je suis aussi le long d’une grand-route, ce qui est dangereux pour mes enfants car les voitures roulent très vite. On est loin de tout : des magasins, d’amis pour jouer… Ce n’est vraiment pas idéal." headtopics.com

Un besoin primaire : la sécurité Malgré ces difficultés, Gaëlle se sait chanceuse d’avoir au moins un toit au-dessus de sa tête. Mais ce soulagement ne durera pas. L’agence immobilière sociale Ourthe Amblève l’a prévenue ce matin, elle devra quitter les lieux dans 5 mois. Et dans sa situation, trouver un logement s’annonce compliqué.

"Il n’y en a pas. Les loyers s’élèvent de 750 à 800 euros, fait remarquer la maman. Avec deux enfants en bas âge et un chien, ça pose un véritable problème. Parce que les enfants, c’est bruyant. Certains propriétaires ne supportent pas ça. Et quand on dit qu’on a un chien ou un chat, c’est non. Je vais me retrouver à la rue tout simplement."

Malgré tout, Laetitia veut croire en l’avenir et n’a qu’un seul souhait :"passer à autre chose"."J’aimerais garder mon chien. Je voudrais rester avec mes enfants. Calmement. Qu’on ne soit pas stressés constamment. Qu’ils puissent aller jouer et vivre dans un environnement stable. Un nouveau départ."

Pour tourner la page, cette jeune maman souhaite reprendre au plus vite sa formation d’aide soignante, mais surtout permettre à ses enfants d’évoluer à nouveau dans un cadre serein.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. headtopics.com

Le Covid safe ticket élargi en Région bruxelloise ne sera pas forcément prêt pour ce 1er octobre 'Face au défi climatique, il faudra beaucoup investir', affirme Paul Magnette à la réunion de rentrée du PS Islande: les femmes ne sont plus majoritaires au Parlement après un recomptage Lire la suite: RTBF info »

Le gouvernement et les politiques doivent s'unir pour gérer la situation ce n'est pas l'entraide qui va tout solutionner nous payons un maximum de taxes et de salaires mirobolants à certains et nous sommes moins bien lotis que certains pays voisins. Le titre de l'article ne dit pas tout. Elle a reçu un logement dit d'urgence qu'elle peut occuper pendant 6 mois. Ce n'est donc que dans 5 mois et demi qu'elle devra quitter. D'ici-là elle pourra soit rénover son logement sinistré, soit en trouver un autre.

Dans ce pays la seule priorité pour PS et écolo sont les sans papiers, pour eux ils sont près à faire tomber le gouvernement !!!! Les loyers sont vraiment trop élevés Ma pauvre dame, il y a pourtant autant de places que nécessaire dans les centres d'asile pour migrants..

Il grimpe, il grimpe, le variant Delta : 94,6% des nouvelles contaminations en BelgiqueC’était prévisible : le variant Delta poursuit son occupation du terrain en Belgique. Déjà dominant depuis plusieurs... Non! On n'en veut pas! On interdit quand les voyages non essentiel? Mais elle grimpe et grimpé la vaccination 75% 2 doses au dessus de 18 ans.On doit être parmi les meilleurs

Violences conjugales : 'Il y a des commissariats où cela se passe bien, mais parfois on est mal reçu'Je ne peux m’empêcher de penser que dans nombre des familles concernées le couple chie régulièrement sur la police et les institutions, puis quand l’homme dérape (oui la nana avait clairement pas choisi le bon gars) ca deviendrait la responsabilité de l’Etat de le recadrer … 🤷‍♂️ Anderlecht ? Schaerbeek ? Le 0800/30 300, c’est pour les appels à témoins de la Police Fédérale. Le 0800/30 030, c’est pour les violences conjugales. Encore un coup de génie de la RTBF que de critiquer la police (comme d’habitude) tout en dirigeant les victimes de VC vers l’une des lignes de la Pol Fed.

Des structures d’aide aux sinistrés des inondations bientôt privées de locaux en cherchent de nouveauxDes structures créées dans l’urgence pour venir en aide aux sinistrés des inondations s’inquiètent d’être...

De nombreuses archives congelées pour éviter leur dégradation après les inondations en WallonieL’appel à la solidarité des Archives de l’Etat suite aux inondations en Wallonie a permis de sauver de nombreux... On était déjà habitués à voir les dossiers enterrés en Wallonie, voilà maintenant qu'on les congèle aussi 😏

Un immeuble en partie inhabitable à la suite d’un incendie à AnderlechtUn violent incendie a fait rage, mercredi soir, dans un immeuble d’habitation à Anderlecht, selon les pompiers de...