Plus de 1.000 arrestations au cours des manifestations en faveur de Navalny: Poutine met en garde ses opposants et l'Occident (photos)

Plus de 1.000 arrestations au cours des manifestations en faveur de Navalny: Poutine met en garde ses opposants et l'Occident (photos)

21-04-21 23:13:00

Plus de 1.000 arrestations au cours des manifestations en faveur de Navalny: Poutine met en garde ses opposants et l'Occident (photos)

Des milliers de personnes ont défié l'interdiction de rassemblement, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg où des foules importantes se sont réunies, dans le but de réclamer la libération de l'opposant politique Alexeï Navalny. La police a procédé à de nombreuses arrestations. Dans le même temps, le président russe, Vladimir Poutine, a averti l'Occident et les manifestants que sa riposte serait dure en cas de provocations.

21 avril 2021 à 22h03  Des milliers de personnes ont défié l'interdiction de rassemblement, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg où des foules importantes se sont réunies, dans le but de réclamer la libération de l'opposant politique Alexeï Navalny. La police a procédé à de nombreuses arrestations. Dans le même temps, le président russe, Vladimir Poutine, a averti l'Occident et les manifestants que sa riposte serait"dure" en cas de provocations.

#SalePute : quand la misogynie explose sur internet Heurts à Jérusalem-Est : Amnesty fustige un 'usage illégal de la force' par Israël Vacciné contre le Covid-19 et pourtant malade: comment est-ce possible? Faut-il s'en inquiéter?

Plus de mille personnes ont été arrêtées dimanche à travers la Russie pendant les manifestations en faveur de l'opposant Alexeï Navalny, emprisonné et en grève de la faim, a déclaré l'ONG OVD-Info. Selon cette organisation spécialisée dans le suivi des manifestations en Russie, au moins 1.004 personnes ont été interpellées, notamment à Saint-Pétersbourg où 351 interpellations ont été recensées tandis que le cortège à Moscou a pu défiler sans incidents majeurs.

Poutine avait averti l'Occident et les manifestantsPlus tôt, Vladimir Poutine a promis mercredi à ses rivaux occidentaux une riposte"dure" en cas de provocations, dans un grand discours que l'opposition a voulu perturber en organisant des manifestations pour la libération d'Alexeï Navalny. L'allocution et ces actions de protestation interviennent en pleines tensions russo-occidentales sur le sort de cet opposant emprisonné et en grève de la faim, mais aussi d'un déploiement militaire russe très important aux frontières de l'Ukraine. headtopics.com

Des milliers de personnes ont défié l'interdiction de rassemblement, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg où des foules importantes se sont réunies, sans pour autant atteindre l'ampleur de la mobilisation du début d'année, après l'arrestation de M. Navalny. Son état de santé inquiète fortement ses partisans, alors qu'il a été placé dans un hôpital pour détenus tuberculeux après trois semaines de grève de la faim.

La réponse policière aux manifestations apparaissait plus mesurée qu'en janvier, même si l'ONG spécialisée OVD-Info a décompté, vers 18H30 GMT, 459 interpellations à travers le pays. Le président russe a quant à lui, dans son grand discours annuel, a adressé une mise en garde à ses adversaires étrangers avec lesquels il croise le fer sur de multiples dossiers.

"Ils le regretteront comme jamais ils n'ont eu à regretter quelque chose""Les organisateurs de provocations menaçant notre sécurité le regretteront comme jamais ils n'ont eu à regretter quelque chose"

, a-t-il prévenu. "J'espère que personne n'aura l'idée de franchir une ligne rouge", a-t-il encore dit, promettant une riposte"asymétrique, rapide et dure".La Russie, du fait du conflit en Ukraine, de la répression de l'opposition, d'accusations de cyberattaques et d'ingérences est sous le coup de multiples sanctions occidentales. headtopics.com

Au moins 20 morts, dont 9 enfants dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza Déconfinement rapide, apparition du variant indien plus contagieux, inquiétant ? 'Il faut étendre la couverture vaccinale' Comment trouver une solution pérenne pour accueillir le jour et la nuit les migrants présents dans la région de Waremme ?

Mais le seul dossier international précis abordé par M. Poutine est celui d'une tentative"de coup d'État et d'assassinat du président du Bélarus",dénoncée le week-end dernier par les services de sécurité des deux pays qui y ont vu la main d'opposants soutenus par les Etats-Unis.

Et il n'a pas répondu aux appels occidentaux à retirer les dizaines de milliers de troupes russes déployées aux frontières de l'Ukraine, nourrissant la crainte d'un conflit d'ampleur.La crise économique et sanitaire due au Covid-19 a figuré en bonne place du discours, d'autant que des législatives sont prévues en septembre. M. Poutine a promis

"d'assurer la croissance des revenus des citoyens" en berne depuis des années, sous l'effet des sanctions et désormais aussi de la pandémie.A l'approche des élections, Vladimir Poutine reste populaire, mais son parti, réputé corrompu, ne l'est guère. Sans surprise, M. Poutine n'a pas évoqué l'opposant, qui a cessé de s'alimenter le 31 mars pour protester contre ses conditions de détention. L'Occident réclame sa libération et la vérité sur son empoisonnement en août 2020 et dans lequel les services spéciaux seraient impliqués.

Ci-dessous, Yulia Navalnaya, la femme de l'opposant russe Alexei Navalny:Détermination et déceptionDes experts de l'ONU ont dit mercredi craindre pour sa vie et réclamé"de lui permettre d'être évacué à l'étranger pour un traitement médical urgent". headtopics.com

Ses proches, qui considèrent qu'il risque un arrêt cardiaque, réclament pour leur part une hospitalisation à Moscou.Malgré l'interdit, des manifestations ont eu lieu dans des dizaines de villes russes mercredi. Des milliers de personnes ont manifesté de la capitale à l'Extrême-Orient en passant par l'Oural et la Sibérie, scandant des slogans tels que"Poutine tueur","Libérez-le" ou"Liberté".

A Moscou, ils ont pu, sous l'oeil de centaines de policiers casqués, défiler près du Kremlin et du siège des services de sécurité (FSB) sans que les forces anti-émeute n'interviennent. Les protestataires interrogés par l'AFP balançaient entre la détermination et une certaine déception de ne pas être plus nombreux. "

Le variant indien, 2,5 fois plus contagieux, et moins reconnaissable par les vaccins actuels, va 'probablement' devenir dominant en Belgique 'Autoriser la Boum 3 serait une gifle au secteur événementiel', estime Philippe Close Réduire la fréquence de collecte des poubelles à Bruxelles ? C'est en réflexion

Je ne pense pas que cette action pourra sauver Navalny, il faudrait au moins 200 ou 300.000 personnes dans la rue. Là, ce n'est pas le cas", constatait Alexandre Boutouzov, 51 ans."C'est un combat pour l'avenir", estimait pour sa part Andreï Zamiatine, un entrepreneur de 51 ans :

"Navalny veut changer le système et il est puni pour cela".A Saint-Petersbourg, contrairement à Moscou, la police a fait usage de matraques et de tasers pour disperser les protestataires.Les autorités russes se montrent aussi toujours déterminées à mettre fin au mouvement pro-Navalny. La semaine prochaine, la justice doit examiner une demande de classer ses organisations comme"

extrémistes Lire la suite: RTL info »

Vive Poutine ! un grand homme !

Emprisonnement de Navalny : au moins 180 arrestations en Russie en marge de manifestations pro-NavalnyLa population doit continuer à manifester et renverser la pourriture à la tête de la Russie.

Emprisonnement de Navalny : il est 'très faible' et toujours privé de soin, selon ses avocatsL'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim, est extrêmement affaibli et mal soigné dans un hôpital pour prisonniers tuberculeux, se sont alarmés mardi ses avocats, qui ont réclamé son transfert à Moscou après lui avoir rendu... Avec rtbfinfo, on a un compte-rendu QUOTIDIEN de la santé de Navalny. Par contre aucune info pour JulianAssange qui subit également les pires atrocités dans sa prison à Belmarsh au R-U pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Ce parti pris m'indispose de plus en plus. Il n'avait qu'à pas se lancer dans une grève de la faim ce con...

Avrox : des perquisitions au siège luxembourgeois de l'entreprise et une arrestation ce jeudiDes perquisitions ont eu lieu ce jeudi au siège luxembourgeois d'Avrox. La RTBF a pu constater la présence de la police sur les lieux. Le parquet du Luxembourg a confirmé dans l'après-midi qu'une personne a été arrêtée au Luxembourg dans le cadre de... Faut croire que nous sommes super intelligents puisque nous doutions de ce marché depuis le début.

Colombie: au moins 17 morts, plus de 800 blessés lors des manifestations récentesSous-estimé

Intelligence artificielle : la Commission veut interdire certaines technologies dangereuses pour la sécuritéLa Commission européenne a présenté mercredi ses propositions de révision des règles sur l’intelligence artificielle (IA), assortie d’interdictions pures et simples de certaines technologies et de régulations plus ou moins strictes pour... Mais la Chine est autorisée à pratiquer toutes les technologies dites dangereuses en Europe comme elle peut en toute impunité espionner nos entreprises et nos institutions de recherche. Comme elle insulte nos gouvernants. Merci la CEE. L’intelligence artificielle n’est rien à coté de la stupidité naturelle (A. Einstein) On a peur de l'I.A , c'est parce que celle-ci est basée sur la raison , pure. Et au fond , on le sait tous , l'être humain est une maladie à l'échelle de la planète. C'est pour ça qu'on en a peur. Quant à la surveillance de masse , elle est déjà bien présente et non légiférée