Wallonie, Uwe, Union Wallone Des Entreprises, Pierre Mottet

Wallonie, Uwe

Pierre Mottet, le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises veut en finir avec 'le défaitisme historique'

Pierre Mottet, le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises veut en finir avec 'le défaitisme historique'

17-09-21 14:04:00

Pierre Mottet , le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises veut en finir avec 'le défaitisme historique'

Le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises, Pierre Mottet , a succédé jeudi soir dans cette fonction à...

Pierre Mottet veut en finir avec ce qu’il qualifie de défaitisme historique. La Wallonie, dit-il, a des atouts. Il donne l’exemple des entreprises de classe mondiale ou de la province la plus riche du pays qui est le Brabant wallon. L’ancien CEO d’IBA — il en est aujourd’hui le président du conseil d’administration — appelle à la mobilisation générale.

Qui sont les organisateurs de la Marche pour les libertés de ce dimanche ? La princesse Beatrix des Pays-Bas testée positive au coronavirus Plus de 10.000 personnes, dont de nombreux jeunes, réunis pour le premier meeting du candidat d’extrême droite Eric Zemmour

Il déclare : "Je pense qu’il est temps qu’on sorte des anciens clivages et qu’on se mette tous autour d’une table, qu’on regarde les problèmes et qu’on le fasse ensemble".A réécouter : Le marché matinal - Pierre Mottet, nouveau Président de l'Union wallonne des Entreprises -... Michel GASSEE pour la première interview du nouveau président de l’union wallonne des entreprises Pierre Mottet. On va probablement avoir une dizaine de milliards à investir dans la région

Pierre Mottet explique : "D’une part, je dirais qu’il y a une opportunité quand même particulière aujourd’hui. On est au milieu de la crise, on est au milieu des crises, parce qu’on sait que ça ne sera pas la dernière, même si celle-ci est importante, et on a une situation aujourd’hui où, si on prend les budgets de la région, si on prend les budgets de l’Europe, on va probablement avoir une dizaine de milliards à investir dans la région. headtopics.com

Donc, ce qui est peut-être vraiment important pour l’instant, c’est que les choix d’investissements qu’on va faire aujourd’hui, je pense qu’il est vraiment critique de s’assurer qu’on fasse les bons investissements pour la prospérité future, qu’on ne fasse pas du saupoudrage, mais qu’on identifie vraiment bien les points et qu’on les suive. Il y a toujours une demande, en effet, elle n’est pas nouvelle, de faire des indicateurs de suivi et de les suivre dans le temps. Et je reste convaincu qu’en faisant les choses ensemble, on pourra les faire mieux.

J’ai été à un panel citoyen le week-end passé, Inter-Environnement Wallonie a présenté sa vision, les syndicats, les acteurs de la pauvreté et les entreprises. Ce qui m’a frappé, c’est que 50 à 75% du programme était le même. Et puis, il y a les points de blocage, peut-être idéologiques, et c’est sur ça que je pense qu’il va falloir travailler. Il s’agit de devenir pragmatique en se disant qu’on ne sera pas d’accord sur tout, mais ce sur quoi on est d’accord, si on pouvait le faire avancer, ce serait déjà un grand pas en avant".

A lire aussi : Le secteur pharma, biotech et chimique continue de recruter, encore 1220 postes à pourvoir en 2021Mais quels sont les domaines dans lesquels il lui semble prioritaire d’investir massivement une grande partie de ces milliards d’euros qui seront à la disposition de la Région wallonne ? "Je pense qu’il faut le faire d’une part avec une vue de long terme. On a un secrétaire d’État qui, pour l’instant, fait campagne, si je peux dire, auprès de l’Europe pour dire qu’il faut pouvoir séparer les dépenses d’investissement des dépenses de fonctionnement. On peut endetter les générations futures pour des dépenses d’investissement qui leur seront profitables. Il ne serait pas décent d’engager les générations futures pour couvrir des dépenses de fonctionnement actuelles.

Au-delà de ça, sans exclusive, on a déjà identifié dans le passé, et la Wallonie était reconnue pour ça, un certain nombre de domaines où on avait une masse critique, et on a déjà investi dedans, par exemple à travers les pôles de compétitivité — on pense aux biopharma et on pense à la mécatronique. Quand on va prévoir de l’argent aujourd’hui, il faut peut-être penser, en effet, à continuer à capitaliser dessus en allant au-delà de la réflexion des pôles. headtopics.com

Le public du premier meeting d’Eric Zemmour sera-t-il clairsemé ? L'Ocam met en garde contre la résistance aux mesures sanitaires 8000 manifestants protestent contre les règles corona à Bruxelles, la police sort le canon à eau

Les pôles, c’est mettre des entreprises et des universités ensemble. Est-ce qu’il n’est pas temps aujourd’hui, dans la région, de penser à mettre tous les acteurs ensemble pour penser qu’en matière d’infrastructures, d’éducation, de fiscalité, d’innovation, des technologies et d’investissement, on puisse se concentrer sur comprendre bien ce dont on a besoin pour que ces domaines puissent devenir des écosystèmes de niveau mondial ?"

A lire aussi : L’Union wallonne des entreprises déménage Durabilité Autre mot-clé dans le discours du nouveau patron des patrons wallon : la durabilité. Il faut relever, dit-il, le défi d’une croissance économique durable, essentielle aussi, bien sûr la question de l’emploi et son corollaire immédiat, l’enseignement et la formation professionnelle, avec cette question : comment convaincre plus de jeunes qu’il y a de l’avenir dans les métiers techniques ?

"Je pense qu’on a tous une responsabilité dans le message que l’on a par rapport à ça aussi", explique Pierre Mottet. "Ce sont des métiers qui ont parfois d’ailleurs été positionnés comme des métiers de relégation, alors que tout le monde voit aujourd’hui à quel point on peut en avoir besoin, mais aussi que bien souvent, quand vous parlez à des jeunes qui sont dedans, ils aiment bien ce métier-là. On a peut-être donné trop vite une image de relégation ou une image de difficulté, étant des métiers techniques scientifiques, et une capacité de vouloir fermer les yeux sur le fait que la société a besoin de ces métiers. Donc, oui, je pense qu’il va falloir continuer à regarder comment on donne envie, d’abord, et comment on peut structurer l’approche pour que les gens s’investissent dans ces métiers-là".

Est-ce que ça passe par une éventuelle régionalisation de l’enseignement pour coller mieux aux besoins locaux ?"La régionalisation de l’enseignement, je pense qu’on va partir d’un état de considération extrêmement technique. Il y a des réflexions qui sont là et il faut en effet qu’on repense probablement l’organisation de l’enseignement. On sait aussi que c’est à la base d’un gros déficit budgétaire, tout en ayant, si je me souviens bien, les enseignements par élève les plus chers au monde. Il y a donc certainement des réflexions à faire sur ce point-là. Quelles sont les solutions ? Je pense en effet qu’il faut d’abord que les acteurs s’alignent bien dessus et continuent à travailler sur ce qu’on a déjà mis en place, d’ailleurs". headtopics.com

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises veut en finir avec 'le défaitisme historique';;;;; Il faudrait en finir avec la crasse politique en premier ainsi que l'octroi de privilèges.

Vaccination en Belgique : le taux du personnel vacciné pourra être connu des entreprisesLa task force vaccination confirme dans Le Soir jeudi qu'un outil est en cours de développement pour permettre à la... Décembre 2021: nous sommes en présence d’un réfractaire antivax double dose, il faut le dénoncer et le briser! Pass désactivé! Hi Pfizer! le flocage continue , apres , ce sera d'autres données de santé que les employeurs auront droit de connaitre , ce n'est que le debut

Des écoles secondaires débordées avec le tracing des élèves dans le Brabant wallonQuelques jours seulement après la rentrée scolaire et les premiers cas de Covid-19 apparaissent dans les classes. Sauf... CarolineDesir il faut changer cette règle. Même problème au XRoiOttignies. Please act. HerveCornillie Viiiiiite une grève !

Inondations en Belgique : 'Les cartes de l'EFAS reçues par l'administration étaient extrêmement précises', selon François Desquesnes (cdH)'Les cartes et les alertes reçues par l'administration wallonne dès le 12 juillet, 48 heures avant les inondations,... Incompétents et recalés dans le privé, des pistons leur ont permis d'obtenir un job planqué ! Voilà le résultat !!! Et c'est partout pareil au konistan wallon et au belgikistan !

France : le TGV a 40 ans, un développement à grande vitesseLe TGV, qui a 40 ans cette année, a bouleversé la géographie des déplacements en France en réduisant les temps de...

Flandre: plus de 90% des adultes complètement vaccinésPlus de 90% des adultes vivant en Flandre sont désormais complètement vaccinés contre le coronavirus, indique jeudi le baromètre de la vaccination ... On ne mettrait pas quand même un pass sanitaire, histoire d'être vraiment tout à fait sûrs? Chiffres rtl 🤔 Vous n’êtes plus crédible pour cela que le narratif Covid ne mord plus et lorsque vous passerez au narratif Climat même résultat si pas en plus pire,depuis Mars 2020,vous,les politiques et virocrates n’avez balancez que des chiffres mais JAMAIS de la science concrète !

États-Unis, Australie et Royaume-Uni liés par un nouveau partenariat de sécuritéLes États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni vont annoncer mercredi un partenariat de sécurité historique pour défendre...