Perquisitions chez Dominique Leroy pour la vente de ses actions Proximus

Perquisition au domicile de Dominique Leroy

19.9.2019

Perquisition au domicile de Dominique Leroy

Une perquisition a été menée chez la CEO de Proximus Dominique Leroy. Les enquêteurs ont également visité les bureaux de Dominique Leroy dans les tours Proximus. Le parquet de Bruxelles a confirmé qu'une enquête est en cours alors que la patronne de l'opérateur s'apprête à quitter l'entreprise pour le groupe néerlandais KPN.

285.342,40 euros Dominique Leroy s’est délestée de 10.840 actions Proximus le 1er août dernier, soit un mois avant l’annonce de son départ. À ce moment, le titre de l’opérateur se négociait à 26,32 euros. L’opération lui a donc rapporté 285.342,40 euros. La FSMA examine, comme il est de coutume dans pareille situation, s’il n’est pas question d’un éventuel délit d’initié. C’est la première transaction communiquée par la CEO de Proximus en au moins trois ans. Dominique Leroy avait annoncé il y a deux semaines son départ du groupe Proximus pour rejoindre l'opérateur néerlandais KPN. Initialement, la CEO devait terminer son mandat et quitter ses fonctions le 1er décembre. Finalement, le conseil d'administration a décidé que Dominique Leroy quitterait ses fonctions ce vendredi 20 septembre.

Le rapport entre ces perquisitions et l’enquête actuellement menée par la FSMA sur la vente des actions de Dominique Leroy durant l’été n’a pas été confirmé par le gendarme des marchés qui ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet. La FSMA dispose des capacités pour ouvrir une enquête administrative sur un comportement qui nécessite, selon elle, plus d’informations. La justice est alors libre, sur base des informations qu'elle observe de lancer sa propre enquête ou non.

Lire la suite: L'Echo

Proximus: perquisition au domicile de Dominique Leroy dans le cadre d’une enquête pour délit d’initiéLe parquet de Bruxelles confirme au Soir qu’une instruction judiciaire est ouverte. Argent sale, groupes d'influences, fraude, évasion, niches & optimisation fiscales, mélanges des genres entre politiciens et financiers..LA FRONTIÈRE PUBLIC PRIVÉ EST UN ENJEU DE SOUVERAINETÉ ÉCONOMIE PUBLIQUE moins projets éducatifs & environnementaux+déficit public +inégalités

Le successeur de Dominique Leroy ne sera pas forcément belgeStefaan De Clerck, le président du CA de Proximus, a précisé le profil du futur CEO de Proximus Nog een Nederlander misschien , kunnen ze bij overname elkaar breefen ,altijd handig!

Une vingtaine de candidats externes pour remplacer Dominique LeroyStefaan De Clerck, le président du CA de Proximus, a dressé le profil type de son successeur. Il est revenu sur le problème constitué par l’absence de plan d’intéressement à long terme Pour ce pauvre salaire .... 🤣

Dominique Leroy quitte Proximus: il est possible de trouver un CEO avec le salaire actuel, selon De BackerLa CEO de Proximus Dominique Leroy n’ira finalement pas jusqu’au terme de son mandat qui s’achevait le 30 novembre. Enfin quelqu’un pieds sur terre !

Départ de Dominique Leroy: Il est possible de trouver un CEO avec le salaire actuel, selon Philippe De BackerIl est possible de trouver suffisamment de candidats pour succéder à Dominique Leroy à la direction de Proximus avec le paquet salarial actuel, a expliqué mercredi le ministre des Télécommunications, Philippe De Backer, devant la commission des Entreprises publiques de la Chambre.

Qui pour remplacer Dominique Leroy ? Voici les noms qui sont citésLa procédure de sélection du remplaçant de la patronne de Proximus va bientôt être lancée. En coulisses, plusieurs CV sont déjà examinés de près.... Sandrine doufour je vous aie dis !

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

19 septembre 2019, jeudi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Un grand pas pour Greenyard sur le marché allemand

Nouvelles suivantes

La stratégie électorale de Boris Johnson fonctionne