Ozil ne rejouera plus en équipe nationale allemande ou en Bundesliga

'Je souhaite du succès à l'équipe nationale allemande, mais je ne jouerai plus jamais pour elle'

27-01-21 19:00:00

'Je souhaite du succès à l'équipe nationale allemande, mais je ne jouerai plus jamais pour elle'

Mesut Ozil ne reviendra pas en Bundesliga ou en équipe nationale allemande. Le vainqueur de la Coupe du monde 2014 l'a déclaré mercredi durant sa présentation comme nouveau joueur du club turc de Fenerbahçe, avec qui il s'est engagé pour trois ans et demi.

Fois partagéMesut Ozil © iStock"Une fois que je prends un chemin, je ne reviens jamais en arrière", a affirmé Ozil en conférence de presse à Istanbul."Je souhaite du succès à l'équipe nationale allemande, mais je ne jouerai plus jamais pour elle", a déclaré le milieu offensif de 32 ans. Ozil a également exclu un retour en Bundesliga.

Matin Première : Rudi Vervoort favorable à une réinitialisation de la stratégie vaccinale en Belgique Sortie du nucléaire : les producteurs d'électricité redoutent une construction insuffisante de centrales au gaz Le gouverneur du Texas abandonne plusieurs mesures anti Covid dont le port du masque obligatoire

Ses commentaires font suite aux déclarations du directeur de la Fédération allemande (DFB) Oliver Bierhoff, plus tôt dans le mois, qui laissait entendre une possible réconciliation avec Ozil.Ozil a mis un terme à sa carrière internationale en 2018 après l'élimination au premier tour de la Coupe du monde 2018. Le joueur avait alors évoqué le"racisme et l'irrespect" auxquels il a été confronté en Allemagne à cause de ses origines turques. Ozil avait été vivement critiqué en Allemagne après avoir posé avec le président turc Recep Tayyip Erdogan en 2018, peu avant la Coupe du monde en Russie.

Ozil a rejoint Fenerbahçe en provenance d'Arsenal, où il évoluait depuis 2013.Rejoindre Fenerbahçe est"un rêve d'enfant", a confié Ozil, qui a ajouté espérer aider son club à remporter le titre cette saison. headtopics.com

Le président de Fenerbahçe Ali Koc a qualifié de"journée historique" pour le club la signature d'Ozil.Selon Fenerbahçe, il sera rémunéré trois millions d'euros par saison, loin des 20 millions d'euros annuels qu'il touchait à Arsenal où il était le joueur le mieux payé. Mais le club stambouliote, criblé de dettes, a dû lancer cette semaine une campagne de dons auprès de ses supporters.

Après 20 journées, Fenerbahçe occupe la deuxième place du championnat à deux points du Besiktas."Une fois que je prends un chemin, je ne reviens jamais en arrière", a affirmé Ozil en conférence de presse à Istanbul. "Je souhaite du succès à l'équipe nationale allemande, mais je ne jouerai plus jamais pour elle", a déclaré le milieu offensif de 32 ans. Ozil a également exclu un retour en Bundesliga. Ses commentaires font suite aux déclarations du directeur de la Fédération allemande (DFB) Oliver Bierhoff, plus tôt dans le mois, qui laissait entendre une possible réconciliation avec Ozil. Ozil a mis un terme à sa carrière internationale en 2018 après l'élimination au premier tour de la Coupe du monde 2018. Le joueur avait alors évoqué le"racisme et l'irrespect" auxquels il a été confronté en Allemagne à cause de ses origines turques. Ozil avait été vivement critiqué en Allemagne après avoir posé avec le président turc Recep Tayyip Erdogan en 2018, peu avant la Coupe du monde en Russie. Ozil a rejoint Fenerbahçe en provenance d'Arsenal, où il évoluait depuis 2013. Rejoindre Fenerbahçe est"un rêve d'enfant", a confié Ozil, qui a ajouté espérer aider son club à remporter le titre cette saison. Le président de Fenerbahçe Ali Koc a qualifié de"journée historique" pour le club la signature d'Ozil. Selon Fenerbahçe, il sera rémunéré trois millions d'euros par saison, loin des 20 millions d'euros annuels qu'il touchait à Arsenal où il était le joueur le mieux payé. Mais le club stambouliote, criblé de dettes, a dû lancer cette semaine une campagne de dons auprès de ses supporters. Après 20 journées, Fenerbahçe occupe la deuxième place du championnat à deux points du Besiktas.

Lire la suite: Sport/Foot Magazine »