« On n’en serait pas là si le gouvernement n’avait pas désinvesti dans les soins de santé ! » Vrai ou faux ?

« On n’en serait pas là si le gouvernement n’avait pas désinvesti dans les soins de santé ! » Vrai ou faux ?

Budget, Hopıtaux

06-12-21 23:04:00

« On n’en serait pas là si le gouvernement n’avait pas désinvesti dans les soins de santé ! » Vrai ou faux ?

C’est une affirmation que l’on entend très souvent dans les débats actuels, sur les réseaux sociaux : ' Si le...

Des investissements bien au-delà de la moyenne de l’UE Premier constat, la Belgique est un des pays d’Europe qui investit le plus dans ses soins de santé. Si l’on s’en réfère aux chiffres d’Eurostat (en 2018) qui comparent les investissements dans ce secteur avec le PIB, la Belgique avec 10,3% arrive à la 4ème place du classement, juste devancée par l’Allemagne, la France et la Suède.

En matière de lits de soins intensifs aussi, la Belgique fait partie du peloton de tête. Avec 17 lits pour 100.000 habitants notre pays n’est devancé que par l’Allemagne et l’Autriche, parmi les membres de l’Union Européenne. Cela dit, ce classement est calculé sur base d’une capacité théorique de 2000 lits. On sait qu’avec l’épuisement du personnel de santé et les nombreux cas COVID, la Belgique ne dispose plus en ce moment" que " de 1800 lits réellement ouverts.

Le fédéral a-t-il désinvesti ces dernières années ? La réponse à cette question dépend de ce que l’on entend par"désinvestissement". En réalité, ces 15 dernières années, les budgets alloués aux soins de santé n’ont fait que croitre au fil des ans. Chaque année le budget dédié à ce secteur était supérieur à celui de l’année précédente. C’est lié à ce que l’on appelle" la norme de croissance des dépenses en soins de santé " : un balisage de la nécessaire trajectoire de croissance des ressources à allouer à ce secteur pour qu’il puisse faire face à l’augmentation des coûts liés au vieillissement. headtopics.com

Van de elektricien die zinde op wraak tot de rechter die de verspreider gelijk gaf: hoe de eerste celebritysekstape de hele wereld over ging

De ce point de vue-là, il y a eu pas mal de variations ces dernières années, comme le démontrent ces chiffres compilés par le bureau fédéral du plan :Or, ce que disent de nombreux acteurs de la santé (hôpitaux, mutuelles, syndicats…) c’est que dans les années 2015 – 2020, sous le gouvernement Michel et avec Maggie De Block à la santé, la croissance des dépenses ne permettait pas de couvrir l’augmentation des besoins. D’autant qu’une part importante de cette croissance a servi à augmenter le budget médicaments et en particulier l’achat de médicaments innovants. Cela a conduit non pas à un désinvestissement mais à un sous-investissement dans certains secteurs clés de la santé.

Et si on avait eu davantage de moyens ? Reste que, selon beaucoup d’acteurs de terrains, quand bien même les moyens auraient été plus conséquents durant les années qui ont précédé la crise, ils n’auraient pas servi à démultiplier la capacité de lits en soins intensifs.

Cela n’aurait donc pas changé la donne sur cet aspect-là de la pandémie. Surtout que, lors des vagues massives de contamination, ajouter quelque centaine de lits ne permet que de gagner du temps sans changer fondamentalement la donne." Ce gouvernement n’a rien fait pour améliorer les choses " Vraiment ? Dans les critiques actuelles, on entend également souvent dénoncée l’inaction du gouvernement actuel qui" ne fait rien pour améliorer la situation dans les hôpitaux ". C’est objectivement contraire à la réalité.

Elke maand minstens 1.800 euro, en dan is de kapper nog niet geweest: rusthuisfacturen open en bloot op tafel

Ces derniers mois, le gouvernement De Croo a débloqué 500 Millions € pour une revalorisation salariale importante des métiers hospitaliers, il a pérennisé le" Fonds Blouses Blanches " (400 millions €) et débloqué une enveloppe de 100 millions € pour améliorer l’attractivité des métiers de santé. Ces enveloppes sont structurelles et seront donc reconduites d’années en années. headtopics.com

Néanmoins, l’argent n’est pas tout. Le nerf de la guerre est de parvenir à recruter du personnel qualifié et d’éviter que de nombreuses infirmières ne quittent la profession. Pour Yves Hellendorf, secrétaire national de la CNE non-marchand, "nous avons un cercle vicieux : les infirmières ne sont pas assez nombreuses, du coup la charge de travail et la pression sont énormes. Résultat : certaines quittent le métier ce qui accentue encore le phénomène. Il faut absolument rendre ce métier plus attractif". La revalorisation salariale substantielle décidée par ce gouvernement suffira-t-elle ? "C’est une étape importante. Mais il faut aussi revoir l’organisation du temps de travail, la possibilité de concilier vie professionnelle et vie privée, la pression, le stress…". Un travail indispensable mais qui prendra du temps.

Et la première ligne ? "Ce qui aurait pu être fait aussi, c’est investir davantage dans la première ligne" ajoute François Perl, directeur du pole acteur social et citoyen de Solidaris, qui pointe cet autre manque de la politique de santé ces dernières années. "Ça n’aurait pas arrêté le virus, mais ça aurait rendu la gestion de l’épidémie plus efficace". On sait qu’en matière de prévention, d’information, de vaccination… la première ligne joue un rôle déterminant et que les zones géographiques où elle est peu développée sont ceux qui souffrent le plus de cette épidémie.

Kandidaten ‘Dancing with the stars’ over intiem zijn met de danspartner: “Je zou nu alles met mij kunnen doen op een podium”

Extrait de Déclic, votre nouveau Talk Info, chaque soir à 17h sur La Première et à 19h sur La Trois.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Donc, en gros, tout va bien dans les soins de santé et les critiques sont infondées. Il faudrait fact checker ce truc, puisque c'est tellement à la mode. Vivaldi a investi bcp d'argent dans secteur infirmier: tant valorisation financière, pour secteur et attractivité métier 😔 Mais faut que ce secteur sache que budgets de l'Etat sont des vases communiquants: si on donne, il faudra compenser d'autres secteurs Ex. manif de Police

En belgique la santé càd les soins sont réservés aux riches ,aux nantis,et tout les privilégiés de la classe politique les profiteurs qui sont convaincus qu'il vaut mieux être important plutôt qu'utiles ! Très intéressant ok mais ça n'a rien à voir avec la vaccination Vrai, en bon européiste les carriéristes européistes coupent toutes les subventions, sauf pour l'immigration là le budget est sans limite...l'UE veut détruire les États nations et elle finira par y arriver.

Quid de l’évolution de la capacité d’accueil des hôpitaux entre 2005 et 2020 ? Mais faux bien sûr ! Pas besoin de lire votre article pour savoir à l’avance la réponse ! Vrai mais en partie, il faudrait évaluer ce qu'il aurait du faire et la situation actuelle, si c'est possible d'être concret ! La question ne se pose même pas, oui c'est vrai, et en plus ils ont préférés investir et rénover des stades de football tiens, là voilà les solutions,il faut que le gouvernement BeGov utilise ces stades de foot pour soigner les malades coronavirus il y a énormément de place 🏟️

Vous le faites rire franchement... Les soignants se plaignent pour rien en gros. De même qu'avoir deux fois plus de lits d'usi n'aurait rien changé... Quelle farce votre article!

Ce mardi, le secteur des soins de santé manifeste pour s’opposer à la vaccination obligatoire et réclamer des moyensVaccination du personnel soignant : ce mardi, le secteur des soins de santé descend dans la rue pour s’opposer aux mesures du gouvernement et réclamer des moyens Prévenir vaudra toujours mieux que guérir. Ils ont bien raison. Plus de moyens aux hôpitaux est la seule mesure à prendre C4.

C'était prévu. Le désinvestissement visait cet objectif criminel de ces gouvernements corrompus On en serait pas là si le gouvernement avait instauré des règles claires des le départ ! Et à jouer les amateurs toutes les 3 semaines depuis 2ans! Oui on en aurait pas été là ! Malheureusement la réalité est tout autre et la santé est dans le coma!

Pense beaucoup chi chi vraie pas sérieux.Toujours voir C'est vrai ! Bande de fous ! Il faut exiger la démission du gouvernement ! Quand on fait des conneries on se fait virer ! Même chose pour eux ! Assez joué là !

Ethiopie : le gouvernement affirme avoir repris les villes clés de Dessie et KombolchaLe gouvernement éthiopien a affirmé lundi avoir repris les villes stratégiques de Dessie et Kombolcha, dans le nord du...

De plus en plus de livres risquent de ne pas arriver à temps sous le sapinLe phénomène s’accentue à l’approche des fêtes de fin d’année. De plus en plus de livres, mangas et autres...

Face au variant Omicron, le Maroc bannit festivals et grandes manifestations culturellesLe gouvernement marocain a décidé d'interdire tous les festivals et les grandes manifestations culturelles et artistiques... La fête de Noël

Marie-Hélène Ska (CSC) : ' Laissez-nous être adultes et négocier [les salaires] librement !'“Nous ne serons pas des dizaines de milliers, nous ne sommes pas fous, nous ne sommes pas irresponsables. Nous tenons à... Madame ex- NOLLET a parlé Sans garantie d indexation donc Du coup on supprime l'indexation automatique, t'auras qu'à négocier comme ça se fait partout ailleurs 😏 La_CSC

F1: Une égalité à un Grand Prix de la fin ? Il faut remonter à 1974Il ne reste plus qu'un Grand Prix à LewisHamilton pour prendre le dessus sur Max33Verstappen. Si les deux hommes devaient rester égalité au terme du dernier duel de la saison, ce serait le Néerlandais qui serait sacré. formulaone F1 Formula1