Nacer Chadli ne s'attend pas à être sifflé à Sclessin : 'Aucune haine entre le Standard et moi'

13-12-19 14:00:00

Citoyen d’honneur à Liège, Chadli ne s’attend pas à un concert de sifflets façon Defour.

Nacer Chadli ne s'attend pas à être sifflé à Sclessin : 'Aucune haine entre le Standard et moi'

Citoyen d’honneur à Liège, Chadli ne s’attend pas à un concert de sifflets façon Defour.

C’est ce vendredi que Nacer Chadli y verra plus clair sur sa participation au Clasico.Outre le départ surprise d’Oleg Iachtchouk qui quitte ses fonctions de coach des U13 et U14 pour accompagner des jeunes, une image inattendue mercredi à Neerpede : la présence de Vincent Kompany à l’entraînement.L’impressionnante fourrure (synthétique) de sa veste ne suffisait pas.L’impressionnante fourrure (synthétique) de sa veste ne suffisait pas.

"Si je peux m’entraîner à fond, alors ça devrait aller. Ma blessure au mollet évolue bien. Les examens ont révélé que sa blessure était moins grave que craint et le défenseur a pu s’entraîner en partie avec le groupe. Je croise les doigts. Il y a eu un événement historique la semaine passée à Anderlecht ? "Ah oui ?" Cet article est réservé aux abonnés Déjà abonné ?." S’il est sur la pelouse dimanche, le Liégeois découvrira, à 30 ans, l’ambiance d’un Clasico en mode Sclessin. Au contraire de Kompany ? C’est encore trop tôt pour le dire. "J’ai déjà joué sur ce terrain avec les Diables.

C’est un beau stade, j’aime beaucoup. Le constat est similaire pour Nacer Chadli dont l’évolution de la blessure au mollet est positive. Mais ce sera différent, je serai dans le camp d’en face (sourire) ." Chadli ne s’attend pas à un concert de sifflets façon Steven Defour ou Milan Jovanovic pour autant. Si les deux joueurs sont aptes, le visage du onze du Sporting serait évidemment fort différent. "J’ai joué au Standard jusqu’à 16 ans, sans avoir de perspective d’aller en A. Eux ont joué avec l’équipe première, c’est différent. Opéré au mois de mai au genou, l’ailier de 23 ans a vécu sa première séance collective.

Je n’ai même jamais eu l’opportunité de revenir dans ce club au cours de ma carrière. Je n’ai aucune haine envers le Standard. Sanneh veut rompre son prêt Un mois que Bubacarr Sanneh veut mettre à profit pour quitter sa prison turque. Et je crois que le Standard n’a aucune haine envers moi. Quand je rentre à Liège voir ma famille une fois par semaine, je croise souvent des supporters du Standard et ils sont toujours sympas avec moi. Le Gambien ne se sent pas bien en Turquie et son club, qui paie une grande partie de son salaire, attendait plus de lui." Quand on lui demande si un Liégeois fait citoyen d’honneur à l’hôtel de ville peut marquer à Sclessin avec le maillot d’Anderlecht, il rigole.

"Je suis un pur Liégeois avec l’accent mais j’ai le droit de marquer dimanche. On pourrait se diriger vers un prêt dans un club belge ou au Danemark (NDLR : Brondby serait intéressé) où le Gambien a connu la meilleure période de sa carrière du côté de Midtjylland. J’espère qu’on gagnera. Je vais dire à mes jeunes équipiers d’utiliser l’ambiance hostile comme une force.. J’aime quand c’est chaud ainsi." A lire également .

Lire la suite:
lalibre.be »

Espoir autour de Vincent Kompany et Nacer Chadli à Anderlecht: les deux Diables pourraient disputer le Clasico contre le Standard!Outre le départ surprise d’Oleg Iachtchouk qui quitte ses fonctions de coach des U13 et U14 pour accompagner des jeunes, une image inattendue mercredi à Neerpede : la présence de Vincent Kompany à l’entraînement.

Nacer Chadli se confie avant le Classico : 'Nos gamins sont comme les Diables de 2012, laissez-leur deux ans et vous verrez'Avant de disputer le premier Clasico de sa carrière à Sclessin dimanche, Nacer Chadli, le Liégeois du RSCA, a accepté un long entretien.

Nacer Chadli se confie avant le Clasico : 'Nos gamins sont comme les Diables de 2012, laissez-leur deux ans et vous verrez'Nacer Chadli se confie avant le Clasico : 'Nos gamins sont comme les Diables de 2012, laissez-leur deux ans et vous verrez' (Mise à jour) On a vu ... 😂😂😂

Nacer Chadli se confie avant le Classico : 'Nos gamins sont comme les Diables de 2012, laissez-leur deux ans et vous verrez'Avant de disputer le premier Clasico de sa carrière à Sclessin dimanche, Nacer Chadli, le Liégeois du RSCA, a accepté un long entretien.

C’est ce vendredi que Nacer Chadli y verra plus clair sur sa participation au Clasico.Outre le départ surprise d’Oleg Iachtchouk qui quitte ses fonctions de coach des U13 et U14 pour accompagner des jeunes, une image inattendue mercredi à Neerpede : la présence de Vincent Kompany à l’entraînement.L’impressionnante fourrure (synthétique) de sa veste ne suffisait pas.L’impressionnante fourrure (synthétique) de sa veste ne suffisait pas.

"Si je peux m’entraîner à fond, alors ça devrait aller. Ma blessure au mollet évolue bien. Les examens ont révélé que sa blessure était moins grave que craint et le défenseur a pu s’entraîner en partie avec le groupe. Je croise les doigts. Il y a eu un événement historique la semaine passée à Anderlecht ? "Ah oui ?" Cet article est réservé aux abonnés Déjà abonné ?." S’il est sur la pelouse dimanche, le Liégeois découvrira, à 30 ans, l’ambiance d’un Clasico en mode Sclessin. Au contraire de Kompany ? C’est encore trop tôt pour le dire. "J’ai déjà joué sur ce terrain avec les Diables.

C’est un beau stade, j’aime beaucoup. Le constat est similaire pour Nacer Chadli dont l’évolution de la blessure au mollet est positive. Mais ce sera différent, je serai dans le camp d’en face (sourire) ." Chadli ne s’attend pas à un concert de sifflets façon Steven Defour ou Milan Jovanovic pour autant. Si les deux joueurs sont aptes, le visage du onze du Sporting serait évidemment fort différent. "J’ai joué au Standard jusqu’à 16 ans, sans avoir de perspective d’aller en A. Eux ont joué avec l’équipe première, c’est différent. Opéré au mois de mai au genou, l’ailier de 23 ans a vécu sa première séance collective.

Je n’ai même jamais eu l’opportunité de revenir dans ce club au cours de ma carrière. Je n’ai aucune haine envers le Standard. Sanneh veut rompre son prêt Un mois que Bubacarr Sanneh veut mettre à profit pour quitter sa prison turque. Et je crois que le Standard n’a aucune haine envers moi. Quand je rentre à Liège voir ma famille une fois par semaine, je croise souvent des supporters du Standard et ils sont toujours sympas avec moi. Le Gambien ne se sent pas bien en Turquie et son club, qui paie une grande partie de son salaire, attendait plus de lui." Quand on lui demande si un Liégeois fait citoyen d’honneur à l’hôtel de ville peut marquer à Sclessin avec le maillot d’Anderlecht, il rigole.

"Je suis un pur Liégeois avec l’accent mais j’ai le droit de marquer dimanche. On pourrait se diriger vers un prêt dans un club belge ou au Danemark (NDLR : Brondby serait intéressé) où le Gambien a connu la meilleure période de sa carrière du côté de Midtjylland. J’espère qu’on gagnera. Je vais dire à mes jeunes équipiers d’utiliser l’ambiance hostile comme une force.. J’aime quand c’est chaud ainsi." A lire également .