Les politiques apportent leur soutien à Boris Johnson transféré en soins intensifs

Les politiques apportent leur soutien à Boris Johnson transféré en soins intensifs (Mise à jour)

07-04-20 01:01:00

Les politiques apportent leur soutien à Boris Johnson transféré en soins intensifs (Mise à jour)

Il y a déjà eu de nombreuses réactions à l'admission lundi en unité de soins intensifs du Premier ministre britannique Boris Johnson, 55 ans, diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars.

Michel Barnier, négociateur de l'Union européenne pour le Brexit avec la Grande-Bretagne, diagnostiqué lui même positif au Covid-19 le 19 mars et en quarantaine en France a également réagit : "Je souhaite à Boris Johnson un prompt rétablissement. Mes pensées vous accompagnent, vous et votre famille."

Trump apparaît en premier résultat en cherchant 'raciste' sur Twitter Un nouveau suspect identifié dans l'affaire Maddie McCann Etats-Unis : la mort de George Floyd est requalifiée en 'meurtre', les 4 policiers sont inculpés

Le président français Emmanuel Macron était un des premiers à apporter son soutien : "Tout mon soutien à Boris Johnson, à sa famille et au peuple britannique dans ce moment difficile. Je lui souhaite de surmonter cette épreuve rapidement".

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est exprimé sur la chaîne de télévision française BFM: "Je sais sa force, je suis convaincu qu'il va puiser dans ses ressources, qui sont grandes, la capacité de surmonter cette épreuve. C'est aussi le symbole de la gravité de la crise, qui touche tout le monde".

Et enfin le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez: "Ma solidarité et voeux d'un prompt rétablissement pour le Premier ministre Boris Johnson. Les jours sont difficiles pour nos pays mais c'est par la force et l'unité que nous parviendrons à remporter cette bataille. Affectueusement à tout le peuple britannique". 

Lire la suite: DH.be »

Les politiques apportent leur soutien à Boris Johnson transféré en soins intensifsIl y a déjà eu de nombreuses réactions à l'admission lundi en unité de soins intensifs du Premier ministre britannique Boris Johnson, 55 ans, diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars. Bon la libre pourquoi la tronche de cette M...vous en avez pas marre sérieux on est en Belgique ici votre façon de vendre ce produit de la mondialisation me débecte au plus au point 🛑 stop les journalistes de libre be vous l'aimez tant que cela ce connard de macron ,si vous voulez on vous le donne ! prenez le chez vous donc, il est foutu !!!!!!!!!!!!!! mdr

Boris Johnson, atteint du coronavirus, est hospitalisé: 'Il reste aux commandes'Le Premier ministre britannique Boris Johnson, atteint de la maladie Covid-19, a été hospitalisé pour des examens supplémentaires.

Boris Johnson admis aux soins intensifsLe Premier ministre britannique Boris Johnson, atteint du Covid-19 depuis dix jours, a été transféré en soins intensifs lundi, au lendemain de son hospitalisation.'L'état de santé du Premier ministre s'est détérioré au cours de l'après-midi', a indiqué le porte-parole.

Coronavirus: Boris Johnson admis en soins intentifsLe Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été transféré en soins intensifs lundi, au lendemain de son hospitalisation dans le centre de Londres, a annoncé son porte-parole.

Coronavirus: le Premier ministre britannique Boris Johnson est admis aux soins intensifsCoronavirus: le premier ministre britannique Boris Johnson est admis aux soins intensifs Voilà un qui dérange les z'ombres du mal

Coronavirus: Boris Johnson admis en soins intensifsLe Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été transféré en soins intensifs lundi, au lendemain de son hospitalisation dans le centre de Londres, a annoncé son porte-parole. Je ne souhaite pas sa mort mais c sur et certain il va y rester Lui qui comptait au début sur l'immunité naturelle, laissé mourir ceux qui seraient malade etc... Il a retourné sa veste peu avant d'annoncer qu'il était lui même malade. Quel ironie...