Les Maliens manifestent massivement contre les sanctions

14-01-22 20:43:00

Les Maliens manifestent massivement contre les sanctions

Diplomatie, Armée

Les Mali ens manifestent massivement contre les sanctions

Les Mali ens ont répondu massivement à l'appel de la junte à manifester contre les sanctions ouest-africaines et à faire...

Des milliers de Maliens parés aux couleurs nationales vert, jaune et rouge ont commencé à se masser dans la capitale sur la place de l'Indépendance pour la prière hebdomadaire ouvrant un après-midi de mobilisation orchestrée par les militaires. Certains manifestants ont passé la nuit sur le boulevard desservant ce haut lieu des manifestations maliennes.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent une foule dense marchant derrière le drapeau national dans les rues de Kadiolo, frontalière de la Côte d’Ivoire. Scène analogue à Bougouni, également dans le sud.

Lire la suite:
RTBF info »

Et si tous les belges étaient vaccinés, ça donnerait quoi dans les hôpitaux?L'exercice qui suit est un calcul forcément théorique et à prendre avec des pincettes. Déclic à essayé de simuler les... Purée comment ça dégoûte... Dire qu'on aurait sans doute pas toutes ces conneries style CST et secteurs partiellement fermés voire totalement fermés. Les vaccinés quand on les entend, on dirait qu'ils sont devenus immortelles.. Ils ont oublié qu'on peut mourir d'autre chose que le covid 🤦‍♂️🤦‍♂️🤦‍♂️ Et ça, ça ne choque personne ?

Covid: Omicron réduit de 69% les risques d’hospitalisation, selon les autorités norvégiennesLes risques d’hospitalisation en lien avec le Covid sont 69% inférieurs avec Omicron qu’avec Delta, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires norvégien... Même 90% selon une étude américaine parue dans lalibrebe , la politique du tt vax doit cesser

Le pape considère les migrants qui fuient les conflits avec leurs enfants comme des 'héros'Le pape François a rendu hommage aux parents fuyant les conflits pour sauver leurs enfants et qui sont 'repoussés aux... Des cou..... molles oui ! venez a moi les petits nenfants.. ils les aiment beaucoup dans l'église catho Qu’il ouvre les portes du Vatican pour montrer l’exemple.

Taxes kilométriques sur les camions : les revenus toujours en hausse en 2021Comme l'année dernière, la crise du coronavirus n'a pas eu d'impact négatif sur les revenus de la taxe kilométrique sur... Malgré cela, un réseau routier/autoroutier comparable à des 'pistes' dans la brousse.

Pénurie de personnel dans les hôpitaux: «Les Flamands sont plus créatifs que les Wallons pour attirer des bras qualifiés»Plusieurs hôpitaux du pays ont dû fermer des unités entières ou des lits, pour rapatrier le personnel soignant (en pénurie) là où c’est le plus urgent. La CNE trouve que la Flandre s’y prend mieux pour attirer les infirmières dans les hôpitaux.

Grève de l’éducation en France : 77.500 personnes dans les rues, dont 8200 à ParisPrès de 78.000 personnes (77.500), enseignants et autres personnels de l’éducation nationale ont manifesté jeudi en...

Les Maliens ont répondu massivement à l'appel de la junte à manifester contre les sanctions ouest-africaines et à faire pièce aux pressions internationales qui ne faiblissent pas.L'exercice qui suit est un calcul forcément théorique et à prendre avec des pincettes.«Le variant Omicron présente un risque sensiblement plus bas que le variant Delta de développer une forme grave de la maladie», souligne les autorités sanitaires norvégiennes AFP Les risques d’hospitalisation en lien avec le Covid sont 69% inférieurs avec Omicron qu’avec Delta, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires norvégiennes, confortant ainsi les indications selon lesquelles ce variant semble moins dangereux.Le pape François a rendu hommage aux parents fuyant les conflits pour sauver leurs enfants et qui sont"repoussés aux frontières de l’Europe", les qualifiant de"héros", dans une interview publiée jeudi.

Des milliers de Maliens parés aux couleurs nationales vert, jaune et rouge ont commencé à se masser dans la capitale sur la place de l'Indépendance pour la prière hebdomadaire ouvrant un après-midi de mobilisation orchestrée par les militaires. Certains manifestants ont passé la nuit sur le boulevard desservant ce haut lieu des manifestations maliennes. Explications. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent une foule dense marchant derrière le drapeau national dans les rues de Kadiolo, frontalière de la Côte d’Ivoire. Mais, sur la même période, le variant est devenu largement majoritaire, représentant aujourd’hui environ 90% des nouvelles infections. Scène analogue à Bougouni, également dans le sud. L'idée était de transposer, pour chaque catégorie d'âge, le ratio d'hospitalisation des vaccinés… aux non vaccinés. Des Maliens interrogés par un correspondant de l'AFP ont dit descendre dans la rue, non pour soutenir la junte, mais pour défendre le pays. "Je crois qu’il n’est pas facile d’affronter la souffrance, de ne pas réussir à donner à manger à ses enfants, et de sentir sur ses épaules le poids de la responsabilité de la vie d’autrui", a conclu le pape François.

Un"plan de riposte" Au même moment, le chef de la junte et président de transition, le colonel Assimi Goïta, a validé un"plan de riposte" gouvernemental aux sanctions ouest-africaines, ont indiqué ses services sur Facebook. Vous suivez toujours? Alors voilà ce que ça donne… Une diminution des hospitalisations de 35% Premier constat : sur la période en question, 1742 personnes ont été admises à l'hôpital. Le plan a plusieurs composantes, diplomatiques ou économiques. "L’objectif de ce plan n’est pas d’être dans une posture de bras de fer" avec les organisations ouest-africaines, et le Mali reste"ouvert au dialogue", disent-ils. Mais ces chiffres sont trompeurs. Le gouvernement malien a lancé lundi, au lendemain des mesures de rétorsion"extrêmes" selon lui prises par l'organisation des Etats ouest-africains Cédéao, un appel"à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire national". Le colonel Goïta, porté à la tête du Mali par un premier coup d'Etat en août 2020 et intronisé président"de la transition" à la suite d'un second en mai 2021, a exhorté les Maliens à"défendre (leur) patrie". Dès lors, si vous appliquez le ratio d'hospitalisation des vaccinés (à 2 doses) aux non vaccinés (pour chaque catégorie d'âge), de 840 on passe à 227. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

►►► À lire aussi : Mali : les dirigeants ouest-africains tiennent un sommet aux lourds enjeux Le Mali, déjà plongé dans une grave crise sécuritaire et politique depuis le déclenchement d'insurrections indépendantiste et jihadiste en 2012, fait face depuis dimanche à de lourdes sanctions de la Cédéao. Celles-ci punissent le projet des militaires de continuer à gouverner pendant plusieurs années, et l'engagement révoqué d'organiser en février 2022 des élections qui auraient ramené les civils à la tête du pays. Au global, de 1742 admissions on tomberait donc à 1129, soit une diminution de 35%. La fermeture des frontières de la Cédéao, l'embargo sur les échanges commerciaux (hors produits de première nécessité) et sur les transactions financières ainsi que le gel des avoirs maliens dans les banques ouest-africaines menacent dangereusement l'économie d'un pays parmi les plus pauvres du monde, éprouvé par les violences et la pandémie, enclavé et fortement tributaire des ports ouest-africains du Sénégal et de Côte d'Ivoire. Des compagnies ouest-africaines ainsi qu'Air France ont suspendu leurs vols vers Bamako. Sur cette période de 2 semaines, 338 personnes ont été admises aux soins. Le pays risque l'asphyxie faute de liquidités.

Le Mali n'a pas pu réaliser une opération sur le marché financier régional mercredi. En transposant les taux des vaccinés (à 2 doses) aux vaccinés pour chaque groupe d'âge, le groupe des"non-vaccinés" tomberait à 36. Il est"coupé du reste du monde", dit Kako Nubukpo, commissaire pour l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa). Les sanctions ont suscité un concert de réprobations au Mali. Un exercice forcément théorique Soyons honnête, cet exercice est forcément théorique. La Cédéao est accusée d'être l'instrument de puissances étrangères et un club dépassé de dirigeants coupés des populations. L'ONU au travail La junte se drape dans la souveraineté nationale. ►►► À lire aussi : "Une obligation de vaccination présente plus d’avantages que d’inconvénients", selon le groupe d’experts Psychologie et Corona D'un autre côté, si on était effectivement à des niveaux d'hospitalisations plus bas, il y aurait certainement moins de mesures de prévention et de limitation de contact appliquées dans la société, ce qui pourrait à l'inverse doper la transmission.

Elle a demandé jusqu'à cinq années supplémentaires. Elle s'est dite incapable actuellement d'appeler les Maliens aux urnes en invoquant l'insécurité persistante sur un territoire dont les deux tiers échappent au contrôle des autorités. Elles donnent du grain à moudre aux promoteurs de l'obligation vaccinale, pour préserver le système hospitalier. Elle réclame le temps de mener à bien des réformes essentielles selon elle et d'organiser des élections incontestables. Aucune voix significative ne s'est élevée au Mali pour approuver la Cédéao. OK Ne plus afficher ×. En revanche, un certain nombre pressent pour une reprise des discussions avec la Cédéao, s'inquiétant de l'isolement international du Mali.

Le colonel Goïta a assuré rester"ouvert au dialogue avec la Cédéao". Le chef de l'ONU Antonio Guterres a réclamé jeudi du gouvernement malien un calendrier électoral"acceptable", rappelant que la Cédéao pourrait alors lever graduellement les sanctions. Des partenaires du Mali aussi importants que la France et les Etats-Unis ont apporté leur soutien aux sanctions ouest-africaines. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a indiqué jeudi que l'UE allait prendre des dispositions"dans la même ligne" que la Cédéao. Aucune sortie de crise n'est discernable pour le moment.

Le secrétaire général de l'ONU a dit travailler avec la Cédéao et l'Union africaine pour créer les conditions d'un retour de la junte à une position"raisonnable et acceptable". Newsletter RTBF Info - Afrique Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception. OK Ne plus afficher × .