Les experts du coronavirus envoient un message aux Belges: 'C'est dangereux'

Les experts appellent les Belges à 'sauver l'été'.

09-04-20 10:52:00

Les experts du coronavirus envoient un message aux Belges: 'C'est dangereux'

Les experts appellent les Belges à 'sauver l'été'.

- Mis à jour lejeudi 09 avril 2020 à 09h58Les experts appellent les Belges à "sauver l'été".La Belgique connaît depuis quelques jours un véritable climat printanier. Le soleil brille, les oiseaux chantent,... Les températures clémentes pourraient venir compliquer le respect des mesures de confinement imposées aux Belges. C'est pourquoi Marc Van Ranst, Steven Van Gucht, Geert Meyfroidt et Erika Vlieghe ont tenu à adresser un message à la population pour les encourager à plus que jamais redoubler de vigilance. "Restez chez vous", ont demandé une nouvelle fois les quatre experts au premier plan depuis le début de la pandémie.

Proche-Orient: la Syrie d’Assad sombre dans la misère Trump veut rogner les ailes de Twitter Coronavirus: les experts donnent des conseils concernant les vagues de chaleur attendues cet été

" Nous voyons bien trop de monde ensemble dans les rues", a regretté Erika Vlieghe qui préside le groupe chargé d'orchestrer le déconfinement en Belgique. "C'est dangereux pour la transmission du virus."

Si les beaux jours sont de retour, les scientifiques et médecins ont demandé aux Belges de prendre leur mal en patience "pour sauver l'été". "Si vous voulez profiter de l'été, il nous faut maintenant faire de notre mieux", a expliqué le virologue Marc Van Ranst.

"Important de ne rien lâcher pour éviter un nouveau pic"De son côté, Steven Van Gucht a rappellé que le coronavirus était encore bien présent dans pays. Il a dû annoncer ce jeudi 8 avril le décès de 205 patients malades du covid-19. "C'est beaucoup, a averti le porte-parole interfédéral. Ce nombre va rester élevé dans les prochains jours". 

Dans les hôpitaux, la situation a jusqu'à présent pu être gérée et tous les patients ont pu être pris en main. "C'est grâce à vos efforts", a admis reconnaissant Geert Meyfroidt, médecin aux soins intensifs de l'UZ Leuven. "C'est important de ne rien lâcher, si nous voulons sauver l'été, mais aussi éviter un nouveau pic, qui serait difficile à gérer pour tout le monde."

Lire la suite: lalibre.be »

Les Belges évitent d'aller aux urgences: 'Les conséquences sont gravissimes'Les Cliniques Saint-Luc dressent mercredi le même constat que celui de l'hôpital universitaire de Jette (UZ Brussel) vendredi: la diminution des urgences habituelles fait craindre que beaucoup de patients n'osent pas se rendre à l'hôpital en raison de la pandémie de Covid-19. Et les restant de l'année ils y vont pour un herpès !

Les frites belges n'ont pas la patate : 'Les carnets de commandes sont vides'Au rayon des surgelés dans les supermarchés, les frites, croquettes et pommes duchesses ont un succès fou. Les pommes de terre fraîches s’arrachent comme des petits pains et la vente de chips a augmenté de manière spectaculaire avec le confinement.... Et bien baissez les prix et on achètera plus dans les friteries

Coronavirus: les clubs et les joueurs de Ligue 1 sont d’accord pour baisser les salairesIls ont pris des mesures.

«La motivation à respecter les mesures diminue légèrement, chez les jeunes et les moins jeunes»C’est ce qu’il ressort d’une étude publiée ce jeudi dans Het Nieuwsblad. Aujourd’hui plus que jamais, il faut cependant persévérer. Faites passer dans les villes ou villages, des véhicules de police avec diffuseur de recommandations, et cela plusieurs fois par jour. Les chiffres encourageants des hôpitaux ne suffisent pas malheureusement; le nombre de décès quotidiens augmente considérablement; il y a bel et bien de plus en plus de voitures sur les routes, faute de sanctions de la part de la police très peu présente dans les petites villes.

'La motivation à respecter les mesures diminue légèrement, chez les jeunes et les moins jeunes'La motivation à respecter les mesures mises en place pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus commence à baisser, ressort-il d'une étude de l'UGent (Université de Gand) dont les conclusions sont publiées jeudi dans Het Nieuwsblad. Le ...

Les déplacements des Belges surveillés: 70% de la population reste dans sa communeDepuis le début de la quarantaine, 70 % des Belges ont réussi à limiter leurs déplacements à leur commune. 70 % , c’est faible. Cela signifie que 30% circulent et parmi ces 30%, beaucoup se déplacent avec leurs charrettes à quatre roues sans motifs valables car très peu de contrôles policiers voire pas du tout dans certaines régions.