Masque, Nécessaire, Selon, Ranst

Masque, Nécessaire

Le port du masque n’est pas nécessaire, selon Marc Van Ranst

Le port du masque n’est pas nécessaire, selon Marc Van Ranst

05-04-20 14:26:00

Le port du masque n’est pas nécessaire , selon Marc Van Ranst

Le ministre De Backer a indiqué qu’environ 22 millions de masques chirurgicaux sont arrivés dans notre pays au cours des dix derniers jours.

Par Le virologue Marc Van Ranst soutient que le port du masque n’est pas nécessaire pour le moment. Selon l’expert, « Ces mesures doivent avoir du sens. Que chaque commune applique des règles différentes n’aide guère », Van Ranst affirme-t-il dans De Zevende Dag.

Voici à quoi ressembleront les célébrations religieuses à l'avenir Coronavirus: la Grèce rouvre ses frontières à 29 pays mais pas aux Belges Accord de principe pour déplacer la statue du « Général Storms » vers l'Africa Museum

Lire aussiLa carte des hospitalisations en Belgique au 5 avrilÀ partir de mardi, la capacité de test sera portée à 10 000 tests par jour. « La capacité est là. Tout est prêt », a déclaré le ministre Philippe De Backer, qui préside actuellement le groupe de travail qui doit éliminer la pénurie de masques buccaux et de tests. Elle attend maintenant que les experts déterminent exactement qui sera testé en premier.

Lire aussiCoronavirus: doit-on tous porter un masqueM. De Backer a indiqué qu’environ 22 millions de masques chirurgicaux sont arrivés dans notre pays au cours des dix derniers jours. La plupart d’entre eux ont été approuvés. Les 7 millions de masques qui sont arrivés à Liège vendredi sont actuellement en cours de test.

Pour l’instant, selon M. Van Ranst, il n’est pas nécessaire de commencer à porter des masques. Aujourd’hui, par exemple, il est beaucoup plus logique de garder une distance suffisante les uns par rapport aux autres. « La ligne de conduite de l’Organisation Mondiale de la Santé est assez bonne », a-t-il déclaré. Lorsque les mesures sont réduites et que nous retournons au magasin ou prenons les transports publics en plus grand nombre, c’est une autre phase.

Lire aussiConfinement: guide des déplacements autorisés ou tolérésM. Van Ranst a confirmé qu’il y a des pénuries dans les pharmacies, mais sans exagération. « Les pénuries ne sont pas si graves, mais ce n’est jamais confortable ». De Backer a indiqué que pour les médicaments essentiels, il existe un stock de deux à trois semaines, « mais nous allons continuer ». Ce qui joue, selon le ministre, c’est que notre pays compte beaucoup de sociétés pharmaceutiques et qu’il existe également de nombreuses plaques tournantes de sociétés pharmaceutiques ici. Pour l’avenir, il y aura également des discussions avec des entreprises pour fabriquer des masques buccaux et des médicaments ici, a déclaré le ministre.

M. Van Ranst réfute également le fait que les gens aient mal jugé la maladie. Selon lui, une action plus vigoureuse avant ou après les vacances de ski n’était pas possible – ni pratique, ni politique. Lire la suite: Le Soir »

Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Coupable, criminel de dire des âneries comme ça. Il doit être sanctionné

Tester les gens qui revennaient d’Italie non plus....salon lui Dans les pays asiatiques cela a reduit la contamination. Mais NON !!! Ce n'est pas vrai, l'OMS dit si dans le pays, il n'y a pas assez de masques, alors les mesures de distance... sont utiles. Rien ne nous empêche d'avoir et les mesures barrières et le port obligatoire du masque. Hong-Kong près de 8 millions d'habitants et allez jeterun coup d'oei

Mettez-vous d'accord entre experts avant d'annoncer des faits et ne devenez pas comme des politiciens. Les messages doivent être clairs pour les citoyens Rien n'empeche d'en porter un. Cela ne peut faire du tort. Marc Van Ranst : Masks4All covid19belgium C'est comme le foot en ce moment ! Il y a autant d’experts que d'entraîneurs devant la TV.

Peut-être pas là où les cas sont 'rares' dans des zones à faible densité de population, en effet. Mais ailleurs, il a son rôle à jouer. Bah voyons ! 🙄 CONNARD Faut pas écouter Sibeth elle dit rien que des conneries !! 🤔🙄😒😷 Pas nécessaire, conseillé, obligatoire...... Ah la vérité des experts. Il y a plus d'experts que d'expertise....

Mettons le citoyen en contrôle de ses données pour lutter contre le COVID-19Une carte blanche de Quentin Felice et Frédéric Lebeau, co-fondateurs de Datavillage (www.datavillage.me) La pandémie de COVID-19, crise sanitaire sans précédent dans l’histoire moderne, nous pousse à repenser notre mode de fonctionnement et ... Non ... Mettez le citoyen testé positif en confinement surveillez les et laissez les autres tranquille... Sinon les gens vont croire qu'ils ont créé le virus pour pouvoir nous inventer de nouvelles restrictions et nous suivre a la trace et ce n'est pas ce que l'on veut, n'est ce pas? bientôt tous pucés ...

Le Doudou n’aura pas lieu le 7 juinLa ducasse de Mons est elle aussi victime du coronavirus. Les autorités locales laissent toutefois la porte ouverte à un report au mois d’octobre

Le journal «Le Soir» disponible de plusieurs façonsLa rédaction du « Soir » s’est organisée afin de continuer à bien vous informer.

Bruxelles: le Conseil de Sécurité et Rudi Vervoort en appellent au civisme avant le week-endSoutenu par l'ensemble du Conseil régional de Sécurité (CoReS) composé notamment des 19 bourgmestres, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a lancé vendredi un appel au civisme, à la veille d'un week-end dont la météo est annoncée particulièrement clémente.

Le deuxième pic de grippe que nous avons connu concernait-il, déjà, le coronavirus?Des prélèvements révèlent des cas de Covid dès la semaine 9. Vu sa période d’incubation, le virus était présent bien avant en Belgique.

Coronavirus: le nombre de morts en Espagne baisse pour le deuxième jour consécutif avec 809 décèsL’Espagne a recensé 809 décès de patients atteints du coronavirus sur les 24 dernières heures. Un chiffre très élevé mais qui est en baisse pour le deuxième consécutif, selon les informations des autorités.