Esneux, Vaccination, Coronavirus

Esneux, Vaccination

La vaccination démarre dans les structures pour personnes handicapées

28-01-21 11:45:00

La vaccination démarre dans les structures pour personnes handicapées

Sont concernés, aussi bien les résidents majeurs, que les mineurs âgés de plus de 16 ans. Les centres qui accueillent des personnes handicapées le jour comme la nuit, sont prioritaires. Ils seront les premiers à bénéficier du vaccin, cette semaine et la semaine prochaine. Les centres de jour devraient suivre.

Des milliers de jeunes rassemblés à la Boverie à Liège : 'Ici, c'est même plus que le nouveau carré, il y a encore plus de monde' Sortie du nucléaire : les producteurs d'électricité redoutent une construction insuffisante de centrales au gaz Le gouverneur du Texas abandonne plusieurs mesures anti Covid dont le port du masque obligatoire

Le personnel et les résidents volontaires de plus de 16 ans A Esneux, la résidence de l’ASBL les Chanterelles démarre la vaccination dès ce jeudi. Pour les 11 résidents de cette structure, tous handicapés mentaux, l’isolement lié au confinement est particulièrement difficile à vivre. " Il y a une dimension collective très importante dans notre fonctionnement ", explique Nicolas Solheid, le directeur de l’association. " Les activités collectives ont été entièrement stoppées, sauf pendant les deux mois de déconfinement. Les résidents sont dans une incompréhension de ce qui se passe. Ils voient les effets du confinement sans en comprendre tout à fait la cause ".

Dans cette toute petite structure, l’ensemble des résidents se fera vacciner. Au niveau du personnel, 18 personnes sur 21 ont également donné leur accord. L’administration du vaccin se fait sur base volontaire." Comme nos résidents ne sont pas en mesure de donner leur accord, nous avons contacté leurs représentants légaux pour obtenir leur autorisation ", précise le directeur. headtopics.com

L'espoir de retrouver une vie en collectivité Avec ce vaccin, un espoir : celui de redonner une vie aussi normale que possible aux résidents. Mais le directeur de l’association les Chanterelles préfère rester prudent. " Je me réjouis, mais j’ai encore des interrogations. A l’heure actuelle nous sommes toujours en attente d’éléments concrets, qui nous permettent d’évaluer le risque restant pour les résidents comme pour nous, une fois vaccinés. J’espère obtenir ces données au plus vite, pour pouvoir décider avec les autorités, de quelle manière nous pourrons faire revivre cette dimension collective."

Journal télévisé 21/01/2021 Personnes handicapées : vaccination à partir de février - 21/01/2021 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Il est impératif d'en finir avec la vaccination avant l'été et non après. Sinon on peut considérer que l'année est d'ores et déjà fichue.