Stib, Transports En Commun

Stib, Transports En Commun

La STIB va distribuer des cartes Mobib gratuites: quand, pour qui et pourquoi?

La STIB va distribuer des cartes Mobib gratuites: quand, pour qui et pourquoi?

08-01-20 20:11:00

La STIB va distribuer des cartes Mobib gratuites: quand, pour qui et pourquoi?

Chaque début d’année, la question ressurgit : les tarifs de la STIB vont-ils augmenter ? Après des années de...

La plupart des usagers de la STIB disposent d’une carte Mobib sur laquelle ils peuvent charger des tickets ou des abonnements. Mais il reste environ 4% des usagers qui achètent leur titre de transport un par un, dans un automate ou dans le tram ou le bus. Pour Françoise Ledune, porte-parole de la STIB, " c’est un non-sens écologique et économique. Ces tickets papier dotés d’une piste magnétique coûtent cher à la production, leur délivrance par les chauffeurs ralentit le trafic et leur élimination est source de pollution. Nous aurions pu les supprimer purement et simplement mais nous avons préféré les maintenir pour les touristes et les utilisateurs occasionnels. Par contre, nous allons les surtaxer de 50 centimes dès le mois d’avril pour encourager les usagers à se tourner vers la carte Mobib, nous en distribuerons d’ailleurs gratuitement en avril, il s’agira de cartes Mobib Basic d’une valeur de 5 euros, non-personnalisée et qui ne nécessite donc pas de carte d’identité." Autre nouveauté, ceux qui ne possèdent pas de cartes Mobib pourront payer leur ticket unique en présentant leur carte bancaire à des bornes" sans contact " ou le charger sur leur smartphone au tarif actuel de 2,1 euros. Seul le traditionnel ticket papier passera de 2,1 à 2,6 euros, et même à 3 euros si on l’achète au chauffeur.

Suisse : Amnesty dénonce l'interdiction du voile intégral, qui 'discrimine la communauté' musulmane Israël rouvre ses bars et restaurants, ses écoles et salles de spectacle Le bourgmestre de Middelkerke Jean-Marie Dedecker défie le gouvernement: 'Nous allons installer nos terrasses dès cette semaine'

Augmentation généralisée des tarifs en vue ? Cette surtaxation du ticket d’un trajet n’évacue pas la question de départ : les tarifs vont-ils augmenter au printemps ? " Cela ne dépend pas de nous ", explique Françoise Ledune, " la décision revient au gouvernement bruxellois, mais il est clair que la STIB réclame une indexation. Nos tarifs n’ont pas évolué depuis 5 ans, or le coût de la vie a changé depuis lors, y compris pour nous. " Et pas question d’utiliser le fruit de cette éventuelle indexation pour financer la gratuité des transports en commun aux étudiants de moins de 25 ans et aux seniors de plus de 65 ans, gratuité annoncée pour 2020 par l’actuel gouvernement bruxellois qui en a fait une des priorités de son programme." Les deux dossiers ne sont pas liés. D’ailleurs, chaque réduction de tarif ou chaque mesure de gratuité a toujours été compensée financièrement par la Région. " Gratuité et indexation seront examinées lors du conclave budgétaire bruxellois du mois de mars. On estime que la gratuité aux -25 ans et aux +65 ans coûterait une vingtaine de millions d’euros par an, mais la volonté du gouvernement de la réserver aux Bruxellois doit encore recevoir l’aval des juristes afin d’éviter des plaintes pour discrimination émises par des usagers wallons ou flamands.

Manifestation contre la possible hausse des tarifs Sans attendre une possible indexation, certains utilisateurs, soutenus par le PTB, ont lancé un appel à manifester le dimanche 19 janvier devant la gare du Nord. Sur Facebook, l’initiateur du mouvement affirme " La STIB, c’est nous ! Ne croyez pas qu’ils ont le droit de saigner les gens de la sorte. Il n’y a qu’en se bougeant qu’on obtient justice, nous rêvons en tout cas de les voir reculer. " Un appel qui laisse la STIB sceptique." Les responsables de la manifestation entretiennent une confusion. Aucune indexation généralisée des tarifs n’a encore été décidée et l’augmentation du ticket papier est une mesure écologique qui ne touchera que les usagers de passage ou occasionnels, les plus démunis ayant par ailleurs des tarifs réduits." Une mise au point qui n’empêchera pas les manifestants de se mobiliser, eux qui réclament une gratuité généralisée des transports en commun et leur financement par les grandes entreprises de la Région. headtopics.com

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

M'en fiche mon employeur rembourse à 100% mon abonnement MTB Ha la grande mode de l’écologie et en profiter pour faire une augmentation ... La STIBMIVB et sa communication pourrie !!! Arrêtez de prendre les CLIENTS pour des cons, et réparer vos escalators, et ascenseurs. Après on parlera si vous faites du bon boulot!

La Stib va distribuer gratuitement des cartes Mobib à ses voyageursL’objectif : inciter les voyageurs à utiliser la carte Mobib Basic pour voyager sur le réseau et abandonner ainsi les tickets papiers.

La Stib va distribuer gratuitement des cartes Mobib à ses voyageursL’objectif : inciter les voyageurs à utiliser la carte Mobib Basic pour voyager sur le réseau et abandonner ainsi les tickets papiers.

La zone 30 bruxelloise néfaste pour la vitesse commerciale de la StibBruxelles Mobilité publie la liste des axes sur lesquels la vitesse pourrait être maintenue à 50 ou 70 km/h, après l’entrée en vigueur de la zone 30 généralisée au 1er janvier 2021. Des discussions auront lieu avec les communes et la Stib qui veut garder à 50 km/h les axes où les bus roulent en site propre. L’enjeu est de taille: maintenir leur vitesse commerciale.

Bruxelles: les prédicateurs évangélistes interdits sur le réseau de la STIBA Bruxelles, les usagers de la STIB les croisent à l'occasion: des prédicateurs évangélistes délivrant la parole de la Bible et de Jésus Christ. Certains se filment d’ailleurs dans le métro bruxellois et postent leurs séances sur les réseaux...

Zone 30 à Bruxelles: la Stib aimerait que certains axes restent à 50 km/hLa société craindrait que la zone 30 généralisée nuise à sa vitesse commerciale.

La distraction au volant cause 4.000 accidents chaque annéeLe principal mis en cause : le smartphone.