Belgique, Commission Européenne

Belgique, Commission Européenne

La prolongation belge de l'interdiction des voyages non-essentiels inquiète la Commission européenne

La prolongation belge de l'interdiction des voyages non-essentiels inquiète la Commission européenne

12-02-21 20:02:00

La prolongation belge de l'interdiction des voyages non-essentiels inquiète la Commission européenne

La Commission européenne n’a été informée que ce jeudi soir de l’intention du gouvernement belge de prolonger du 1er mars au 1er avril l’interdiction de voyages non-essentiels, une mesure qui suscite chez elle 'une certaine inquiétude', a...

Une interdiction pas conforme aux recommandations européennes "Cette annonce nous inquiète parce que nous aimerions que les Etats membres appliquent plus strictement les recommandations qu’ils ont eux-mêmes adoptées. L’idéal serait que des mesures soient prises pour décourager fortement les déplacements non-essentiels de ou vers les zones rouges plutôt que de les interdire et, que ce soit proportionné. Des contacts ont été pris avec les autorités belges pour voir si ce n’est pas possible d’éviter cette interdiction", a expliqué à la RTBF le commissaire européen à la Justice Didier Reynders.

Matin Première : Rudi Vervoort favorable à une réinitialisation de la stratégie vaccinale en Belgique Les chauffeurs Uber ne pourront plus utiliser leur smartphone à Bruxelles Petit tour d'horizon des casseroles de Nicolas Sarkozy

Peu après l’inquiétude exprimée par la Commission européenne, le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo a tenu a rappelé que le maintien ou non des différentes règles prolongées vendredi dernier jusqu’au 1er avril sera décidé à l’issue d’une nouvelle évaluation au Comité de concertation du 26 février prochain.

D’autres États membres ayant limité la liberté de circulation dans l’UE font aussi l’objet de vérifications.L’Europe appelle à plus de coordination La Commission européenne a lancé ce vendredi un nouvel appel à la coordination entre États membres dans la gestion de la pandémie. Elle presse les capitales d’éviter les fermetures de frontières ou les interdictions générales de voyager. Elle mettra le sujet à l’ordre du jour du prochain Conseil Affaires générales. headtopics.com

Le contrôle des frontières reste une prérogative des États membres. Mais ces derniers doivent se conformer au code frontières Schengen (SBC). Et à cet égard, la Belgique pourrait devoir jongler avec les notifications requises par la Commission pour la réintroduction de contrôles.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Notre MR a comme exemple la Nva, donc même au pouvoir on critique à tout vent ce qui est décidé. Moi je vois que l'interdiction n'est pas vraiment pour tout le monde durant ces vacances de carnaval... Je vois des gens partis ce matin en vacances au départ de Bruxelles et Charleroi... Soit on se fout de nous ou alors ON SE FOUT DE NOUS... Une explication

Les gens sont étouffés, c’est inadmissible Didgé la ramène moins quand il s'agit de Macron et de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire en France !!! On ce fout de l'avis de l'europe...la Belgique est un pays Souverain et l'europe un machin inutile Si je veux partir en vacance , J irais 👍👍👍👍 En effet, la règle est que ce genre d'interdiction doit se faire en concertation avec la Commission. Ici, le but officiel était d'éviter des problèmes pendant les vacances de carnaval. Début Mars, l'interdiction doit donc être levée et remplacée par des contrôles sanitaires.

Que la Commission européenne s’occupe de ses affaires toujours foireuses d’ailleurs comme la livraison des masques, des vaccins,... La Corée du Nord à la Belge... C'est clair, c'est de la discrimination Intolérable ! Cela devient carrément abusif et insupportable. Il faut se révolter.