Enseignement, Gosselies

Enseignement, Gosselies

La pénurie des professeurs s'aggrave à Gosselies aussi

La pénurie des professeurs s'aggrave à Gosselies aussi

13-01-20 18:25:00

La pénurie des professeurs s'aggrave à Gosselies aussi

La situation pose problème depuis longtemps mais ne cesse de s’aggraver : quasi toutes les écoles doivent faire face à une pénurie de professeurs pour remplacer des absences de longue durée. Dévalorisation de la fonction, lourdeurs administratives,...

Treize professeurs absents : c’est la norme dans cette école de 1.400 élèves. Une situation qui, ici comme ailleurs, s’aggrave d’année en année. Pour Joël Biot, directeur de l’Institut de la Providence,"En temps normal, il y a quatre ou cinq professeurs absents pour grippe ou des choses tout à fait normales. On en est maintenant beaucoup plus loin : cette semaine, j’ai vécu entre quinze et 20 profs absents dont cinq, vraiment, que je n’arrive pas à remplacer et là ce sont des absents de longue durée."

Le centre de vaccination au Heysel à moitié vide : des couacs informatiques mais aussi un manque d'engouement du personnel de santé Une lockdown party interrompue dans un gîte à Offagne: la plupart des participants ont reçu 750 euros d'amende France : graphique faussé, drapeaux inversés... les erreurs de la conférence de presse de Jean Castex

Ces absences longue durée ont augmenté en moyenne de 26% en un an. Cette impossibilité de trouver des remplaçants nécessite aussi de gérer les heures d’études avec 200 à 300 élèves. Jean-Marc Loudèche, responsable des éducateurs, explique :"On les rassemble dans de plus grands locaux comme dans le réfectoire et on essaie éventuellement de faire quelques changements d’horaire pour ne pas multiplier des heures d’études ou malheureusement ils perdent un peu leur temps."

Alors comment faire pour trouver des remplaçants ? Pour Joël Biot, c’est sur les conditions de travail des enseignants qu’il faut agir :"Il faut revaloriser le métier de l’enseignant en classe, c’est-à-dire lui donner plus d’autonomie et limiter, voire enlever, pas mal de contraintes administratives." headtopics.com

Un passage obligé, dit-il, pour enrayer cette pénurie qui touche principalement les cours de math, de français, de sciences et de langues.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Inflation à 400%, coupures d'électricité : au Zimbabwe, 'la situation est pire qu'avant la chute de Mugabe'Le Zimbabwe ne cesse de s’appauvrir. Les espoirs d’un changement étaient pourtant énormes après la chute du président Robert Mugabe, renversé après 37 ans de pouvoir en novembre 2017. Deux ans plus tard, c’est le désenchantement. La situation...

L'astronaute américaine-iranienne Jasmin Moghbeli, nouveau visage de la diversité à la NasaJasmin 'Jaws' Moghbeli a gagné son surnom de dure à cuire quand elle s’est coincée la mâchoire (jaws) pendant une mission en hélicoptère en Afghanistan. Une anecdote parmi tant d’autres pour cette pilote devenue ce vendredi astronaute à la...

A 17 ans, Wolf Cukier, stagiaire à la Nasa, contribue à la découverte d'une nouvelle planèteLe 7 janvier dernier, la Nasa annonçait la découverte d’une nouvelle planète de la taille de la Terre et à une distance ni trop proche, ni trop éloignée de son étoile pour que de l’eau liquide y soit présente (peut-être) et donc potentiellement...

Le gouvernement français retire la mesure la plus contestée de son projet de réforme des retraitesDans un courrier adressé samedi aux organisations syndicales et patronales, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que son gouvernement gouvernement était prêt à retirer l'age-pivot à 64 ans de son projet de réforme des retraites

Un mystérieux continent se cacherait sous la surface de la planète Mars (vidéo)De quoi relancer les théories des scientifiques sur l’origine de la planète.

Inde : la justice ordonne la démolition de tours de luxe qui violent les règles environnementalesVioler les règles environnementales peut coûter très cher. C’est en tout cas ce que montre cette image.