La fin du moteur à combustion est-elle en train de s'accélérer ?

18-01-22 21:20:00

La fin du moteur à combustion est-elle en train de s'accélérer ?

La fin du moteur à combustion est-elle en train de s'accélérer ?

L'incertitude entourant le futur des moteurs à combustion interne entraîne l'arrêt des investissements dans le développement de cette technologie vieille de plus de 170 ans. Les blocs Euro 6 pourraient bien être les derniers de l'ère thermique. Ce qui soulève des inquiétudes.

© GF Les gouvernements ont toute liberté (et ambition) d'interdire les technologies responsables d'émissions élevées de CO2 à un certain horizon.FEMME PARTAGER Les soins médicaux – qui, par essence, consistent à maintenir les personnes en vie et en bonne santé – devraient, bien sûr, être exempts de préjugés sexistes.Le Parti socialiste est passé, en quelques années, d'une position de plein pouvoir sous François Hollande à celle d'un score minime à la présidentielle.Belga Selon le syndicat socialiste, un accord doit être dégagé par secteur concerné.

Mais la question reste de savoir si, à partir de ce terme, les constructeurs automobiles, en particulier les généralistes, auront encore les moyens et/ou l'envie de continuer à développer des moteurs à combustion interne.Démonstration : à partir de 2025, toutes les nouvelles voitures produites devront respecter la très stricte norme d'émissions Euro 7.Une importante étude sur la santé a été récemment publiée : une équipe médicale canadienne a analysé les données de 1,3 million de patient·es sur plus de 10 ans.Afin de construire des moteurs conformes à ces réglementations, les valeurs d'émission devront être réduites de manière drastique, ce qui nécessitera d'énormes investissements.A la suite d'expériences gouvernementales malheureuses, les sociaux-démocrates eux-mêmes sont entrés profondément en crise.Or sachant que les moteurs à combustion devront être éliminés progressivement de nos routes d'ici 2030 ou 2035, cette courte période d'amortissement rend ces investissements financièrement peu attrayants, voire perdus d'avance.C'est trop énorme ! "Préoccupant" recherche révolutionnaire est le Dr Angela Jerath, professeure agrégée et épidémiologiste clinique à l'Université de Toronto.Après 170 ans, l'histoire du moteur à combustion touche à sa fin (illustration: V12 Lamborghini, Miura).Il n’y a donc pas de raison de conclure un accord interprofessionnel », ajoute-t-il.

© Laurent Blairon Le secteur de la construction Dans ce contexte, de plus en plus de marques annoncent geler ou arrêter leurs investissements dans les moteurs à combustion.C'est préoccupant car il ne devrait y avoir aucune différence de sexe dans les résultats des patients quel que soit le sexe du chirurgien L’étude couvrait sur une large palette de chirurgies : de l’arthroplastie de la hanche et du genou, à l'ablation d'un appendice ou de la vésicule biliaire en passant par des opérations plus compliquées telles qu'un pontage cardiaque, une réparation d'anévrisme ou une chirurgie cérébrale.Cela a été le cas en France.Concrètement, cela signifie que les moteurs Euro 6 seront, dans de nombreux cas, la dernière génération de moteurs à combustion.Cela ne veut pas dire que leur production industrielle s'arrêtera immédiatement, mais la probabilité de commercialiser une nouvelle génération de moteurs à combustion Euro 7 au 1er janvier 2026 semble faible pour de nombreuses marques.Mais pour les patientes les résultats sont troublants.Certes, la plupart des constructeurs proposeront des alternatives 100 % électrique, mais quid, par exemple, du marché des véhicules utilitaires et des fourgons de livraison en particulier ? Il existe un écart important entre ce qu'un fourgon électrique peut faire et ce qu'un professionnel en attend..Pensez aux camionnettes lourdement chargées de matériel (secteur de la construction), aux remorques supportant des engins lourds (jardiniers indépendants), à la nécessité d'assurer, chaque jour, un kilométrage élevé et aux interventions non planifiées (nombreuses, pour les dépanneurs).(…) (C'est) préoccupant car il ne devrait y avoir aucune différence de sexe dans les résultats des patients quel que soit le sexe du chirurgien ".« On ne va pas décider de faire revenir des pensionnés au travail alors qu’aucun secteur n’est confronté à un absentéisme problématique.

On pense aussi aux services de secours (ambulances).En résumé, et malgré les modèles théoriques très ambitieux, de nombreuses situations semblent (dans l'état actuel des choses) peu conciliables avec le monde de la mobilité électrique dans lequel il est indispensable de tout planifier, en particulier les phases de recharge des batteries.►►►.A la suite d'expériences gouvernementales malheureuses, les sociaux-démocrates eux-mêmes sont entrés profondément en crise.Long débat en perspective.Les véhicules d'intervention électriques, souvent chargés en matériels, atteindront-ils l'efficacité et le rayon d'action des bons vieux Diesel? © GF Sans oublier que l'on est encore moins certain de jouir d'une infrastructure de recharge suffisante pour alimenter les nombreux véhicules électriques attendus sur nos routes d'ici au début 2026 (dans quatre ans, donc demain).En cas de mauvais timing, toute l'économie pourrait tout simplement en pâtir.Cela a été le cas en France.

De plus en plus d'observateurs estiment qu'il faudra tôt ou tard remettre le sujet de la fin de l'usage des moteurs thermiques sur la table, si une accélération de la disparition des moteurs thermiques se confirmait dans les mois et années à venir.Les gouvernements ont toute liberté (et ambition) d'interdire les technologies responsables d'émissions élevées de CO2 à un certain horizon.Mais la question reste de savoir si, à partir de ce terme, les constructeurs automobiles, en particulier les généralistes, auront encore les moyens et/ou l'envie de continuer à développer des moteurs à combustion interne.En l'espace de quelques années, un parti qui avait le pouvoir ou la majorité à l' Assemblée nationale, au Sénat - une première -, à la présidence de la république, dans beaucoup de régions et de municipalités, a quasiment tout perdu et menace de se retrouver avec un score infime à l'élection présidentielle de 2022.Démonstration : à partir de 2025, toutes les nouvelles voitures produites devront respecter la très stricte norme d'émissions Euro 7.Afin de construire des moteurs conformes à ces réglementations, les valeurs d'émission devront être réduites de manière drastique, ce qui nécessitera d'énormes investissements.

Or sachant que les moteurs à combustion devront être éliminés progressivement de nos routes d'ici 2030 ou 2035, cette courte période d'amortissement rend ces investissements financièrement peu attrayants, voire perdus d'avance.En agissant ainsi, vous ne gagnez pas d'électeurs à droite parce que vous gardez malgré tout une image de gauche mais, vous en perdez beaucoup à gauche parce que vous donnez le sentiment d'assumer la tâche d'une droite modérée.Dans ce contexte, de plus en plus de marques annoncent geler ou arrêter leurs investissements dans les moteurs à combustion.Concrètement, cela signifie que les moteurs Euro 6 seront, dans de nombreux cas, la dernière génération de moteurs à combustion.Cela ne veut pas dire que leur production industrielle s'arrêtera immédiatement, mais la probabilité de commercialiser une nouvelle génération de moteurs à combustion Euro 7 au 1er janvier 2026 semble faible pour de nombreuses marques..Certes, la plupart des constructeurs proposeront des alternatives 100 % électrique, mais quid, par exemple, du marché des véhicules utilitaires et des fourgons de livraison en particulier ? Il existe un écart important entre ce qu'un fourgon électrique peut faire et ce qu'un professionnel en attend.

Pensez aux camionnettes lourdement chargées de matériel (secteur de la construction), aux remorques supportant des engins lourds (jardiniers indépendants), à la nécessité d'assurer, chaque jour, un kilométrage élevé et aux interventions non planifiées (nombreuses, pour les dépanneurs).On pense aussi aux services de secours (ambulances).La presse de droite s'en délecte, avec, d'ailleurs, des arguments qui ne sont pas idiots, loin de là.En résumé, et malgré les modèles théoriques très ambitieux, de nombreuses situations semblent (dans l'état actuel des choses) peu conciliables avec le monde de la mobilité électrique dans lequel il est indispensable de tout planifier, en particulier les phases de recharge des batteries.Long débat en perspective.Sans oublier que l'on est encore moins certain de jouir d'une infrastructure de recharge suffisante pour alimenter les nombreux véhicules électriques attendus sur nos routes d'ici au début 2026 (dans quatre ans, donc demain).De ce fait, le socle unifiant dont pouvait se prévaloir la gauche à une certaine époque a disparu.

En cas de mauvais timing, toute l'économie pourrait tout simplement en pâtir.De plus en plus d'observateurs estiment qu'il faudra tôt ou tard remettre le sujet de la fin de l'usage des moteurs thermiques sur la table, si une accélération de la disparition des moteurs thermiques se confirmait dans les mois et années à venir.En savoir plus à ce sujet:.Si le socialisme a eu du succès à une époque, c'est parce qu'au-delà des décisions concrètes, il défendait l'idée que l'avenir pouvait être meilleur, par la répartition des richesses, par l'accès à l'éducation, à la culture.

Lire la suite:
Le Vif »
Loading news...
Failed to load news.

Ce que les femmes doivent savoir avant de choisir la personne qui va les opérerLes soins médicaux – qui, par essence, consistent à maintenir les personnes en vie et en bonne santé – devraient,... Vous êtes des folles les grenades CSAbelge unia 36pages pour les assises contre le racisme ensuite tu lie ça-lol j'ai envie d'pleurer

Présidentielle française: 'La gauche s'est perdue dans les débats sur les questions de minorités'Professeur d'histoire contemporaine à l'université de Rouen et coauteur d'une Histoire globale des socialismes, Jean-Numa Ducange estime que la gauche française, obnubilée par les questions liées aux minorités, a perdu le socle social unifiant qui faisait son attrait.

La FGTB ne veut pas d’un accord interprofessionnel sur la flexibilité dans les entreprisesLa FGTB s’oppose à un accord interprofessionnel prévoyant une flexibilité exceptionnelle sur le lieu de travail pour faire face aux réductions de personnel à cause de l’épidémie de coronavirus.

Tensions aux frontières de la Biélorussie : la Biélorussie annonce encore des manœuvres militaires avec la RussieLe président biélorusse Alexandre Loukachenko a annoncé lundi de nouvelles manœuvres conjointes avec la Russie en...

Assaut du Capitole : les Oath Keepers, une milice d'extrême droite, auraient planifié la révolteL'accusation de sédition contre 11 membres de la milice d'extrême droite les Oath Keepers donne un nouvel élan à l'enquête sur la prise d'assaut du Capitole.

Pas d’accord au sein du Groupe des Dix sur la flexibilité dans les entreprisesAucun accord n’a encore été trouvé dans les négociations entre les employeurs et les syndicats au sein du Groupe des Dix concernant la flexibilité dans les...