La campagne anti Fake News de la Wallonie critiquée: «Non, elle ne s’arrête pas!»

La campagne anti Fake News de la Wallonie critiquée: «Non, elle ne s’arrête pas!»

Campagne, Wallonie

25-01-22 11:34:00

La campagne anti Fake News de la Wallonie critiquée : «Non , elle ne s’arrête pas!»

La campagne de communication visant à déconstruire les Fake News sur la vaccination et la coronavirus en Wallonie est bien maintenue, malgré certaines critiques. Elle est juste suspendue jusqu’au 31 janvier. Ce qui, selon le cabinet de Christie Morreale, était d’emblée prévu.

Les critiques sur la campagne n’ont pas eu raison d’elles, comme certains commentaires le laissaient croire depuis ce matin. Car, oui, la campagne – qui vise à déconstruire les Fake News relative au coronavirus et à la vaccination – a bien été la cible de critiques.

Outre des publications sur les réseaux sociaux, des affiches statiques et dynamiques avaient été placées à différents endroits en Wallonie. Ce sont ces dernières qui semblaient poser problème. La fausse information, du type « S’il faut une troisième dose, c’est que le vaccin ne sert à rien », apparaît dans un premier temps. « Après une seconde, un message « C’est faux » apparaît », explique la porte-parole.

Lire la suite: Sudinfo.be »

'S'il faut une nouvelle dose de rappel, c'est que ça ne sert à rien' Vrai concernant les personnes fragile, puisque ce vaccin n'est plus efficace après un temps certains et que vacciner toute la population n'empeche pas la contamination des plus fragiles, qui risquent le plus Elle a quand même reussi a être plus débile que les autres la gourde! Faut avouer que ça n'était pas évident les autres ayant leur doctorat +9 en débilitologie 😂 On peut au moins lui reconnaître cette prouesse 😁

La Wallonie lance un nouveau chèque entreprise pour doper la numérisation des PMELa Wallonie lance un nouveau Chèque-Entreprise «Relance par le numérique» pour permettre aux PME d’augmenter leur digitalisation et d’amorcer ou d’amplifier leurs activités en ligne, annonce lundi le ministre régional de l’Economie, Willy Borsus.

La Wallonie lance un nouveau chèque entreprise pour doper la numérisation des PMELa Wallonie lance un nouveau Chèque-Entreprise 'Relance par le numérique' pour permettre aux PME d’augmenter leur... L'Hélicoptère à €€€ n'a pas encore atterrit ! MR_officiel PSofficiel Ecolo Ils n'en ont pas marre avec leurs chèques pour tout et n'importe quoi? 🤔 Prendre un max à tous (ou presque), pour en redistribuer à son petit électorat ensuite, c'est franchement pas la solution.

La région wallonne se prend les pieds dans les Fake news🤣🤣🤣 La rtbf qui parle de fake news ! LE CULOT ! Est-ce que la RTB est bien placée pour parler de 'fake news'?

Le chef de la Défense belge: la menace russe à la frontière ukrainienne 'nous inquiète beaucoup'Michel Hofman, le chef de la Défense belge, s’est confié sur la menace russe à la frontière ukrainienne. 'Cette menace retient particulièrement notre atten...

Jerôme Lèbre, philosophe: 'La réaction à un scandale est la démocratie' (entretien)Sur un plan anthropologique, celui qui édicte les lois est susceptible d'être le premier à les transgresser, rappelle le philosophe Jerôme Lèbre. Il n'empêche, le 'faites ce que je dis pas ce que je fais' est particulièrement condamné. L'indifférence tuerait la démocratie.

Série A : l'AC Milan et la Juventus font du surplace, Saelemaekers joue la dernière demi-heureLe choc de la 22e journée du championnat d'Italie entre l'AC Milan et la Juventus s'est terminé par un score vierge 0-0,...

Non, la campagne de communication anti Fake News de la Wallonie ne s’arrête pas ! « Il était dès le départ prévu une première salve jusqu’au 24 janvier. Et une seconde à partir du 31 janvier », confirme Stéphanie Wilmet, porte-parole de la ministre Christie Morreale, à l’initiative de la campagne. Les critiques sur la campagne n’ont pas eu raison d’elles, comme certains commentaires le laissaient croire depuis ce matin. Car, oui, la campagne – qui vise à déconstruire les Fake News relative au coronavirus et à la vaccination – a bien été la cible de critiques. Outre des publications sur les réseaux sociaux, des affiches statiques et dynamiques avaient été placées à différents endroits en Wallonie. Ce sont ces dernières qui semblaient poser problème. La fausse information, du type « S’il faut une troisième dose, c’est que le vaccin ne sert à rien », apparaît dans un premier temps. « Après une seconde, un message « C’est faux » apparaît », explique la porte-parole. « Certains ont trouvé que le temps écoulé entre les deux était trop long », souligne-t-elle. « Que ça prêtait à confusion, qu’on n’avait pas le temps de lire que c’était faux. On a donc demandé qu’ils accélèrent. Mais je précise aussi que ces panneaux se trouvaient dans des abribus ou dans les transports en commun. Ce sont des endroits où on a généralement le temps de lire. Ce n’est pas comme si c’était un panneau en bord de route. » « Il ne faut pas laisser une once de doute. C’est pourquoi on va amender la campagne pour son redéploiement prévu le 31 janvier », précise la porte-parole. « Pour la partie sur les réseaux sociaux, il n’y a pas d’ambiguïtés. Pour le reste on va regarder comment s’améliorer, en modifiant peut-être la typo par exemple. » Notre sélection vidéo Toutes les infos sur ma commune Résultat(s) de votre recherche: