L'Autriche devient le premier pays de l'Union européenne à adopter la vaccination obligatoire

L'Autriche devient le premier pays de l'Union européenne à adopter la vaccination obligatoire

20-01-22 23:28:00

L'Autriche devient le premier pays de l'Union européenne à adopter la vaccination obligatoire

Le Parlement autrichien a adopté jeudi la loi sur la vaccination obligatoire pour tous les adultes, devenant le premier pays de l'Union ...

 Le projet, annoncé en novembre pour doper une campagne d'immunisation chancelante, a été approuvé par un large pan de la classe politique (137 pour, 33 contre sur 183 sièges). La mesure entrera en vigueur le 4 février.

C'estOutre les Verts, partenaires de coalition des conservateurs, les cheffes des partis social-démocrate et libéral avaient apporté leur soutien."un projet ouvrant la voie au totalitarisme en Autriche".De nombreux Autrichiens sont vent debout contre le texte et manifestent quasiment chaque week-end par dizaines de milliers.

Lire la suite: RTL info »

Suivons ce qui se passe en Autriche ces prochains mois, il vont rester avec leurs doses toutes leurs vies! 'L'objectif n'est pas d'imposer la vaccination de force ni de multiplier les sanctions financières. Celles-ci pourront aller de 600 à 3.600 euros mais seront levées si le contrevenant se fait vacciner dans les deux semaines' Menace, chantage, mais pas de force. Tout est dit.

Auchwitz 2.0 mdrrrr Bravo les antivax vont encore parler de dictature😡 D'autres vont suivre Bandes de nazis, on dirait que ça vous fait plaisir, que certains pays deviennent des dictatures. Joseph Goebbels, serait fier de vous L Autriche aime faire parler d elle ..obligation ca connait. Et si on parlait un peu de l'Angleterre qui ferme ses centres de vaccination et lance une grande enquête criminelle !

Effectivement à part le Vatican, le Turkménistan, le Tadjikistan, l’Indonésie personne n’a osé. Et quand on sait ce que sont les régimes dans ces pays/états on comprend que cette mesure est une mesure autoritaire. Vraiment idiot

Autriche : le Parlement adopte la loi sur la vaccination anti-Covid obligatoireLe Parlement autrichien a adopté jeudi une loi sur la vaccination anti Covid-19 obligatoire pour tous les adultes, devenant... Ce n'est pas parce que mon voisin fait quelque chose que je vais faire la même chose....cf les moutons de Panurge On présente cela que ce sont les extrêmes qui votent contre le pass vaccinal alors que ce n'est apparemment que dans la classe politique. Dans la population, c'est loin de n'être que des extrémistes. Il y a énormément de gens vaccinés qui sont contre le pass vaccinal.

DPG Media Privacy GateAdolf Hitler venait aussi d’Autriche Bravo 👍👍👍 WSurine Connerie

Le débrief du jour: CST: 3e dose obligatoire dès mars? | Gaspard Ulliel décède à 37 ans | Écolo viré de la majorité à Ottignies-Louvain-la-NeuveLa 3e dose obligatoire dès le 1er mars pour le CST?; Gravement blessé dans un accident de ski, l’acteur Gaspard Ulliel décède à 37 ans; Coup de tonnerre à ...

Le vice-président de l’ESMA veut interdire le minage de bitcoins en EuropeLe minage de bitcoins devrait être interdit sur le sol de l'Union européenne, a déclaré mercredi le vice-président de...

Standard - Charleroi : le club liégeois n'envisage pas de recoursLe Standard appliquera bien la sanction de deux matches à huis clos infligée par le Conseil disciplinaire de l'Union belge... Et ben, le standard ne sait même plus payer sa ribambelle d’avocats !!!!!!!!!!!

L’Open-Vld s’oppose à tout abaissement de la TVA sur le prix de l’énergie: «Il faudra compenser en taxant plus lourdement, c’est un attrape-nigaud»L’Open Vld, le parti du Premier ministre Alexander De Croo, continue à s’opposer à tout abaissement de la TVA sur l’énergie pour contrer la flambée des prix du gaz et de l’électricité. N'oublions pas que ce sont les gouvernements qui imposent le type d'énergie et qui en condamne d'autres... tout cela en augmentant des taxes et impôts que le petit peuple n'a d'autre choix que de payer toujours plus...

AFP 20 janvier 2022 à 21h24 ©IMAGE BELGA     Le Parlement autrichien a adopté jeudi la loi sur la vaccination obligatoire pour tous les adultes, devenant le premier pays de l'Union européenne à prendre une telle mesure pour lutter contre la pandémie de Covid-19, malgré une virulente opposition dans la rue. Le projet, annoncé en novembre pour doper une campagne d'immunisation chancelante, a été approuvé par un large pan de la classe politique (137 pour, 33 contre sur 183 sièges). La mesure entrera en vigueur le 4 février. "La vaccination est la chance pour notre société d'atteindre une liberté durable et continue, sans que le virus nous restreigne", a déclaré le chancelier conservateur Karl Nehammer devant la presse avant l'ouverture de la session. C'est "un sujet qui fait l'objet d'un débat très intense et passionné", a-t-il reconnu. Outre les Verts, partenaires de coalition des conservateurs, les cheffes des partis social-démocrate et libéral avaient apporté leur soutien. Seule l'extrême droite y est opposée, au nom de la protection des libertés individuelles. Le chef du FPÖ, farouchement anti-vaccins, a fustigé lors des débats "un projet ouvrant la voie au totalitarisme en Autriche". "Nous n'avons pas la majorité aujourd'hui au Parlement, mais nous l'avons à l'extérieur" , a martelé Herbert Kickl, promettant de défier la loi. De nombreux Autrichiens sont vent debout contre le texte et manifestent quasiment chaque week-end par dizaines de milliers. Dans ce climat tendu, le gouvernement craint des débordements et a annoncé cette semaine la mise en place de"périmètres de protection" aux abords des établissements de santé, des centres de vaccination et de tests. Jusqu'à 3.600 euros d'amende Jeudi matin, une petite foule s'était rassemblée aux abords du Parlement. Selon Kerstin, enseignante de profession qui a refusé de donner son nom de famille, la loi est contraire à la Constitution et"bafoue les droits fondamentaux". A ses côtés, d'autres disaient leurs craintes"des effets à long terme" des vaccins, assurant à l'unisson qu'ils ne paieraient pas l'amende. L'objectif, insiste le gouvernement, n'est pas d'imposer la vaccination de force ni de multiplier les sanctions financières. Celles-ci pourront aller de 600 à 3.600 euros mais seront levées si le contrevenant se fait vacciner dans les deux semaines. Ce vote intervient alors que l'Autriche enregistre un nombre record de cas, sur fond de propagation du variant Omicron. Près de 30.000 infections en 24 heures ont été recensées mercredi dans ce pays où il est habituel de se faire tester avant d'aller à un concert, par exemple. Environ 72% de la population de 8,9 millions d'habitants dispose à ce stade d'un schéma vaccinal complet, un pourcentage inférieur à celui de la France ou de l'Espagne. Selon des chiffres communiqués par le ministère de la Santé, reste à convaincre un million et demi d'adultes. Une loterie a notamment été annoncée, avec à la clé une récompense de 500 euros pour les vaccinés. Pour donner du temps aux récalcitrants qui vont tous recevoir une lettre de convocation, la phase de contrôles ne débutera que mi-mars. Un temps concernés, les mineurs âgés de plus de 14 ans ne sont finalement pas soumis à cette mesure. La vaccination obligatoire contre le Covid-19 fait son chemin dans un nombre croissant de pays pour certaines professions ou catégories de population. Mais l'imposition à toute la population adulte demeure inédite dans l'UE et très rare dans le monde.