L'année 2022 de Lukaku, De Bruyne et Witsel vue par Philippe Albert, optimiste malgré les inquiétudes

L'année 2022 de Lukaku, De Bruyne et Witsel vue par Philippe Albert, optimiste malgré les inquiétudes

16-01-22 15:50:00

L'année 2022 de Lukaku, De Bruyne et Witsel vue par Philippe Albert, optimiste malgré les inquiétudes

Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne, Axel Witsel, trois diables dont la situation sportive en club inquiète ou en tout cas pose...

Tout n’est pas rose pour autant, loin de là, pour notre buteur noir-jaune-rouge. A la sortie de la défaite contre Manchester City ce samedi, le Manager des Blues a eu des mots très durs à l’adresse de Big Rom.Je comprends la réaction de Tuchel et de Chelsea. Lukaku a coûté 115 millions, il se doit d’être irréprochable, sur le terrain mais aussi dans sa communication.

Et pour Romelu, humainement et sportivement ce serait très dommage.Mais c’est un bon exemple pour tous les jeunes joueurs : quand vous faites quelque chose qui est rendu public, qui cause du tort, il est important de le clarifier, de le reconnaître, de prendre ses responsabilités et d’aller de l’avant".

Lire la suite: RTBF Sport »

Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne, Axel Witsel, trois diables dont la situation sportive en club inquiète ou en tout cas pose question. Entre une sortie médiatique choc assortie d’une sanction à Chelsea, un retour après blessure plus lent que prévu à City, et un statut de titulaire perdu à Dortmund, ces cadres de notre équipe nationale entament une année 2022 cruciale mais assortie de quelques points d’interrogation. Que nous avons soumis à notre Consultant RTBF Philippe Albert, ainsi qu’à Roberto Martinez en ce qui concerne Romelu Lukaku. Punchline, sanctions, excuses puis retour au front, l’avenir de Lukaku est-il toujours à Chelsea ? L'avis de Philippe Albert sur la"saga" Lukaku à Chelsea - Suite aux déclarations choc de Romelu... Suite aux déclarations choc de Romelu Lukaku concernant son Manager Thomas Tuchel, sa situation sportive à Chelsea et sa nostalgie de l'Inter Milan, les choses se sont emballées autour de N9 des Diables. Commentaires enflammés dans les médias et sur les réseaux sociaux, sanctions imposées par le club, mise à l'écart par rapport à l'équipe, excuses du jouer et réhabilitation. Le consultant Rtbf Philippe Albert nous livre son avis. La"Saga" Lukaku est-elle finie à Chelsea ? Pas sûr ! Dans une interview à Sky Italia, l’attaquant des Blues redisait son attachement pour l’Inter, mais aussi sa frustration à Chelsea, avec au passage une critique à l’égard de son Manager Thomas Tuchel. Réponse du club : mise à l’écart + lourde amende. Réaction du joueur : excuses et promesses de retour en force. Tuchel a pardonné, Romelu a rejoué. Tout n’est pas rose pour autant, loin de là, pour notre buteur noir-jaune-rouge. A la sortie de la défaite contre Manchester City ce samedi, le Manager des Blues a eu des mots très durs à l’adresse de Big Rom. Notre consultant Philippe Albert nous livre son point de vue sa sortie médiatique de décembre. "C’est le football moderne, un jeu entre joueur, média, club, entraîneur. Romelu a donné une interview très franche, et ça lui retombe dessus. Je ne dirais pas qu’il s’est fait piéger mais parfois une vérité n’est pas toujours bonne à dire. Il a commis une petite erreur, il l’a reconnu, il s’est excusé. J’espère qu’il en tirera les leçons. Je comprends la réaction de Tuchel et de Chelsea. Lukaku a coûté 115 millions, il se doit d’être irréprochable, sur le terrain mais aussi dans sa communication. Tout le monde a intérêt à tourner la page de cet épisode malheureux J’espère qu’il ne restera rien de fâcheux de cet épisode. Tout le monde y a intérêt, notamment le club, qui en cas de tension avec le joueur devrait s’en séparer et retrouver une partie de sa mise. Et puis Chelsea a besoin d’un N9 pour la suite de sa saison. Et pour Romelu, humainement et sportivement ce serait très dommage. Donc son avenir reste à Chelsea, et je ne me fais aucun souci pour lui". Roberto Martinez a aussi son avis sur la question. Et bien sûr le Mentor des Diables ne condamne pas son N9, il souligne même certains de ses mérites."Il faut un peu se calmer. Je crois qu’on est tous conscients qu’une déclaration dans un média peut être sortie de son contexte et de son temps. Romelu a donné cette interview en Italie. Puis elle a été traduite et ça a donné lieu à une controverse. Qu’on a exagérée. Mais je trouve que la manière dont il a géré la chose a été assez solide. Il a montré combien il était désolé. Il a fait face, il ne s’est pas caché. Il s’est excusé auprès de ses fans. Après ça, il s’est remis à jouer et a pris ses responsabilités. C’est une attitude très responsable. Lukaku a finalement renforcé son lien avec Chelsea. Et ça se voit sur le terrain. Je n’ai pas eu l’occasion d’en discuter avec lui, et ce n’était pas nécessaire. Mais c’est un bon exemple pour tous les jeunes joueurs : quand vous faites quelque chose qui est rendu public, qui cause du tort, il est important de le clarifier, de le reconnaître, de prendre ses responsabilités et d’aller de l’avant". Quand Kevin De Bruyne sera-t-il de retour à son meilleur niveau ? Pour Kevin De Bruyne, le retour au 1er plan est plus lent que prévu - Philippe Albert s'en... Pour Kevin De Bruyne, le retour au 1er plan est plus lent que prévu. Blessé à l'Euro puis touché par le Covid, le protégé de Pep Guardiola n'a pas encore retrouvé sa forme de la saison dernière. Le bout du tunnel est-il proche pour KDB ? Sa prestation 5* samedi face à Chelsea, assortie d’un superbe but, peut le laisser penser. Mais la route est sans doute plus longue que prévu, car KDB revient de loin. Il y a eu cette blessure à l’Euro (cheville), puis une rechute après une tentative de retour, et enfin le Covid. Pendant ce temps, Bernardo Silva et Ilkay Gundogan ont confirmé tout le bien que Pep Guardiola pensait d’eux, et City a gagné sans le Diable aux cheveux roux. Une situation dont Philippe Albert se félicite, même ! "Kevin revient de loin : il y a eu cette blessure en finale de la LDC (arcade et pommette), puis ce tacle assassin à l’Euro (cheville), et il a aussi été touché par le Covid. Il a dû cravacher pour revenir à son meilleur niveau, ça a pris un peu de temps. La chance qu’il a c’est que son club lui donne le temps de revenir à son meilleur niveau. Sans lui, City fait d’excellents résultats : en tête du championnat, fait un bon parcours en LDC, est qualifié en FA Cup, … Donc on peut se permettre de lui laisser du temps, sans pression, et ça c’est idéal pour Kevin. Quand Guardiola aura besoin de lui, il répondra présent. Et ce sera bientôt, parce qu’un titre, en Premier League, ça se joue entre janvier et mai, quand les joueurs commencent à être fatigués, que les enjeux se précisent et que les équipes redoublent de motivation. Alors les matchs sont plus équilibrés, plus denses, et on a besoin de joueurs qui peuvent aider à faire la différence". Kevin n’est pas encore à 100% mais il reste un des meilleurs médians du monde Pour le moment, il n’est pas à 100%, et ses statistiques, cette saison, sont bien évidemment en retrait de celles de l’année dernière, mais le staff de City fera tout pour que dans les semaines qui viennent on retrouve le De Bruyne d’il y a un an". Pour Axel Witsel, Dortmund ressemble à une impasse Axel Witsel sur le banc à Dortmund - l'avis de Philippe Albert - Bientôt en fin de contrat à... Bientôt en fin de contrat à Dortmund, Axel Witsel a perdu son statut de titulaire depuis plusieurs semaines. Son temps de jeu est réduit, alors que son club ne lui propose pas de reconduction de contrat. Situation inquiétante ? Notre consultant Philippe Albert nous livre son avis. Vendredi, face à Fribourg (victoire 5-1 avec deux buts de Thomas Meunier) Axel Witsel a encore ciré le banc aux côtés de son entraîneur Marco Rose, ce qui est devenu une bien mauvaise habitude."Chaloupe" sera en fin de contrat en juin prochain, et le club ne lui propose pas de prolongation. Fidèle à lui-même, Philippe Albert dit ne pas s’inquiéter pour le N°6 des Diables, mais avoue que s’il était son agent il lui chercherait un club. "Ce serait vraiment dommage qu’il"fasse banquette" durant les quatre prochains mois, mais je ne me tracasse pas trop pour Axel parce qu’avec sa grave blessure au tendon d’Achille il a prouvé qu’il était capable de revenir au 1er plan après une longue interruption. Donc s’il continue à s’entraîner à Dortmund et à jouer des bribes de matchs ou des matchs complets de temps en temps, il ne perdra pas son niveau". Je me fais beaucoup moins de souci pour Axel que pour Eden "Si Dortmund ne lui propose pas de prolongation de contrat c’est probablement parce que son salaire est assez élevé et que le club veut rajeunir l’équipe. En juin il partirait gratuit, donc ça ne m’étonnerait pas qu’il quitte Dortmund avant la fin janvier". Quand on demande au Soulier d’Or 1992 ce qu’il conseillerait au Soulier d’Or 2008 s’il était son agent :"Oui, je lui proposerais de trouver un club où il pourrait à nouveau s’épanouir. Même à son âge (33 ans depuis le 12 janvier) il peut encore progresser. Mais le plus important après 30 ans, c’est de garder le rythme. On le voit avec Eden Hazard, qui lui n arrive plus à faire la différence comme avant. Ce serait dommage de ne plus voir régulièrement des garçons comme Axel, aussi parce qu’ils sont agréables à voir jouer". Newsletter Diables Rouges Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges ! OK Ne plus afficher ×