Jambes, Croix-Rouge

Jambes, Croix-Rouge

Jean-Luc Marchand, Namurois de l'année au service des sans-abri

Jean-Luc Marchand, Namurois de l'année au service des sans-abri

09-03-21 08:43:00

Jean-Luc Marchand, Namurois de l'année au service des sans-abri

Désigné Namurois de l’année dans la catégorie 'au service des autres' dans la revue Confluent, Jean-Luc Marchand a rapidement trouvé de quoi occuper son temps au lendemain de sa retraite. Son but aujourd’hui : accompagner et aider les sans-abri...

Il nous fait visiter le centre Croix-Rouge de Jambes avec une certaine fierté. Dans ces locaux, c’est pour lui, la base, le strict minimum pour que les bénéficiaires puissent avoir une vie décente : laverie, douche, salle de repos et aussi un accès à internet, au téléphone pour pouvoir avancer et combler les difficultés administratives :"Avec les employés de CPAS ou dans les administrations communales qui sont en télétravail, cela devient extrêmement compliqué pour les SDF de parvenir à remplir leurs obligations administratives. Moi j’ai envie de les aider dans ces démarches, de les faire avancer en espérant que leur vie évolue", explique le bénévole.

Namurois de l’année sur le terrain toute l’année Un an et demi d’engagement à peine, depuis le soir de sa carrière d’éducateur dans une école gembloutoise, mais une implication quotidienne pour Jean-Luc Marchand passé de simple chauffeur à coordinateur :"Nous avons dû nous réorganiser. Beaucoup de bénévoles ont plus de 65 ans ici et donc n’ont plus pu venir pour raisons sanitaires. Nous avons paré comme nous le pouvions avec des stagiaires, des étudiants et désormais ça fonctionne mais je n’ai pas vu passer l’année !".

Au-delà de la distinction, Jean-Luc Marchand semble avoir du mal à réaliser l’impact qu’il peut avoir sur le fonctionnement quotidien du centre Croix-Rouge jambois. Finalement, les stagiaires présents ou les bénéficiaires en parlent mieux que lui :"Il a un tempérament pour aplanir les choses quand nous sommes nerveux à cause de cette situation de coronavirus et avec tout ce qui englobe notre cerveau, nous avons de la chance de l’avoir", souligne Xavier, un des bénéficiaires."Il gère comme on gère une famille. Il cadre bien sans hausser le ton et ceux qui sont dans la rue reviennent pour retrouver ce sentiment familial", ajoute Jean-Baptiste, un stagiaire. headtopics.com

Un an et demi à peine après son arrivée, pragmatique, il marque déjà le centre Croix-Rouge de son empreinte. Présent chaque matin pour mettre de l’huile dans les rouages de la vie du lieu, des travailleurs et des bénéficiaires.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »