Parti, Personnalité

Parti, Personnalité

'Je ne lance pas un nouveau parti' a assuré Donald Trump: 'Nous avons le parti républicain, qui va être plus fort que jamais'

'Je ne lance pas un nouveau parti' a assuré Donald Trump: 'Nous avons le parti républicain, qui va être plus fort que jamais'

01-03-21 09:08:00

'Je ne lance pas un nouveau parti' a assuré Donald Trump: 'Nous avons le parti républicain, qui va être plus fort que jamais'

Donald Trump n'a pas l'intention de lancer un nouveau parti politique, a-t-il annoncé lors de son premier discours depuis son départ de la Maison Blanche. 'Nous avons le parti républicain, qui va être pus fort et uni que jamais', a déclaré l'ancien...

Donald Trump s'exprimait lors du congrès annuel du parti républicain qui se tenait dimanche à Orlando. Son discours de clôture a été entamé avec une heure de retard. Trump s'est immédiatement attaqué à son successeur, le démocrate Joe Biden."Nous sommes passés de l'Amérique en premier à l'Amérique en dernier un moins d'un mois", a-t-il déclaré.

Conflit israélo-palestinien : la Ligue contre l'antisémitisme dénonce un message de la co-présidente d'Ecolo En Israël, le lynchage d'un homme supposé arabe par ses agresseurs, en direct à la télévision choc l'opinion Pour le gouvernement allemand, Israël 'a le droit de se défendre'

Donald Trump a également fait allusion à une troisième tentative électorale pour retourner à la Maison Blanche. Il insiste toujours sur le fait que c'est lui et non Biden qui a remporté les élections de novembre."Qui sait, peut-être que je déciderai de les battre une troisième fois", a-t-il déclaré, en faisant référence aux Démocrates.

L'intervention publique de l'ancien président des USA était très attendue, car il s'agissait de la première depuis son second procès en destitution à l'issue duquel il a été acquitté pour les émeutes mortelles au Capitole en janvier. Le président n'est plus en mesure de s'exprimer via les médias sociaux, ses comptes ayant été interdits sur les principales plateformes. headtopics.com

De nombreux participants pro-Trump étaient présents lors du congrès républicain, perçu comme un baromètre traditionnel du parti, où le milliardaire a été vivement applaudi."Je me tiens devant vous aujourd'hui pour déclarer que le trajet incroyable que nous avons entamé il y a quatre ans est loin d'être fini", a assuré M. Trump."Nous sommes engagés dans une lutte pour la survie de l'Amérique comme nous la connaissons", a conclut le milliardaire américain à la toute fin d'un discours d'une heure et demie."C'est une lutte. C'est une lutte terrible, terrible, douloureuse. (...) A la fin, nous gagnons toujours".

Son fils Donald Jr a aussi pris la parole lors de l'évènement, de même que d'autres politiques loyaux à l'ancien président, comme le sénateur Josh Hawley et le représentant Matt Gaetz. Toutefois, d'autres figures étaient remarquablement absentes, comme l'ancien vice-président de Donald Trump, Mike Pence, ou le chef des Républicains au Sénat, Mitch McConnell.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

MomoLeSang14

Patrik Hrosovsky: 'Als je je best doet in moeilijke tijden, krijg je daar iets voor terug'Patrik Hrosovsky blikt in Sport/Voetbalmagazine terug op de trainers die hij bij KRC Genk al de revue zag passeren. 'Thorup bracht terug vreugde in ons werk.'

'Je ne suis pas une salope, je suis journaliste': Pierre Ménès évincé des commentaires de FIFA22Carton rouge pour Pierre Ménès ! Ce jeudi soir, la société de jeux vidéo EA Sports, a annoncé qu’elle cessait avec... Énorme conséquence pour un simple kiss face cam. Hé hé hé hé ha ha ha ha ha ha ha ha Ni l'un ni l'autre, c'est juste un porc. Menes

Thomas Didillon (Cercle Brugge): 'Soms voel je je als voetballer kanonnenvoer'Misschien is Thomas Didillon wel een van de sterkste persoonlijkheden van eerste klasse. Een uitgebreid gesprek met de doelman van Cercle Brugge.

USA : banni de Facebook, Donald Trump 'doit l'assumer', selon le co-président du conseil de surveillanceDonald Trump méritait d'être banni de Facebook pour avoir 'encouragé' l'invasion violente du Capitole par ses messages affirmant qu'il avait gagné l'élection présidentielle, a estimé dimanche le co-président du conseil de surveillance de Facebook,... FB se trompe parce qu’il fait de la politique déloyale ; la liberté de parole et d’opinion est sacrée !

Twitter suspend des comptes qui relaient la parole de Donald Trump, banni à vie du réseauTwitter est loin de la défense de la liberté des opinions et se comporte comme une dictature choisissant qui peut ou non s'exprimer. Fini le temps des réseaux sociaux ouverts à tous/toutes! Que ceux à qui cette censure de Trump plait se disent qu'ils peuvent être les prochains!☠️ ViveLaDemocratie