Glasgow : la COP26 risque d’échouer, selon le Premier ministre britannique Boris Johnson

27-10-21 19:44:00

Glasgow : la COP26 risque d’échouer, selon le Premier ministre britannique Boris Johnson

Climat, Glasgow

Glasgow : la COP26 risque d’échouer, selon le Premier ministre britannique Boris Johnson

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a averti mercredi que la conférence de l’ONU sur le climat COP26 ...

►►► À lire : Pour Greta Thunberg, la COP26 n’amènera"pas de grand changement"Après l’ouverture de la COP26 le 31 octobre à Glasgow (Écosse), le gouvernement britannique disposera de deux semaines de rencontres afin de persuader quelque 200 pays de faire davantage pour réduire leurs émissions de CO2, dans l’espoir de parvenir à contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle.

Lire la suite:
RTBF info »

Pourquoi « risque » ? Elle va surement échouer, comme d’hab. Dixit le responsable dont le gouvernement vient d'annoncer la baisse des taxes sur les vols domestiques... Un vrai visionnaire ce Boris 🤣 Il prépare l échec il cherche peut être déjà le fautif pour s en laver les mains . Tous les dirigeants de tout pays en ont rien à foutre du climat

Noon 😳 Il a raison, IL a échoué. Sans aucun doute !

Climat : aucun répit en vue, Boris Johnson 'très inquiet' avant la COP26Rapide montée des eaux aux Pays-Bas, concentration record des gaz à effet de serre, le changement climatique ne connaît...

COP26 : la reine Elizabeth II renonce à participer à la COP26 à Glasgow, en EcosseLa reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé à participer à la conférence de l’ONU sur le climat COP26 à la suite d’un...

La reine Elizabeth II renonce à participer à la COP26 à Glasgow, pour raison de santéLa reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé à participer à la conférence de l’ONU sur le climat COP26 à la suite d’un... Oh :(

COP26: le Brésil veut un débat 'dépassionné' sur une indemnisation par rapport à l'AmazonieLe Brésil entend user des 'armes de la diplomatie' lors de la COP26 , qui s'ouvre dimanche à Glasgow , pour défendre ses...

Climat : aucun répit en vue, Boris Johnson 'très inquiet' avant la COP26Rapide montée des eaux aux Pays-Bas, concentration record des gaz à effet de serre, le changement climatique ne connaît...

Des eaux usées non filtrées à cause des pénuries rejetées légalement dans les rivières: les Britanniques s'indignentÀ quelques jours du début de la conférence internationale sur le climat à Glasgow - la COP26 -, en Écosse, le...

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a averti mercredi que la conférence de l’ONU sur le climat COP26 s’annonçait "très difficile" et risquait d’échouer, malgré les promesses de nombreux pays de réduire leurs émissions de CO2.Rapide montée des eaux aux Pays-Bas, concentration record des gaz à effet de serre, le changement climatique ne connaît aucun répit et la COP26 pourrait"mal se passer", s’est inquiété lundi le Premier ministre britannique.La reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé à participer à la conférence de l’ONU sur le climat COP26 à la suite d’un avis lui enjoignant de"se reposer", a annoncé mardi le palais de Buckingham.La reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé à participer à la conférence de l’ONU sur le climat COP26 à la suite d’un avis lui enjoignant de"se reposer", a annoncé mardi le palais de Buckingham.

"Bien sûr, il est exact de dire que la COP26 est à la fois incroyablement importante pour notre planète mais aussi très difficile, et c’est dans la balance", a déclaré le chef du gouvernement devant les députés. ►►► À lire : Pour Greta Thunberg, la COP26 n’amènera"pas de grand changement" Après l’ouverture de la COP26 le 31 octobre à Glasgow (Écosse), le gouvernement britannique disposera de deux semaines de rencontres afin de persuader quelque 200 pays de faire davantage pour réduire leurs émissions de CO2, dans l’espoir de parvenir à contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle. "Je suis très inquiet, parce que ça peut mal se passer", a déclaré Boris Johnson lundi au cours d’une séance de questions-réponses avec des enfants à Downing Street. 120 dirigeants à Glasgow Avant un sommet des puissances du G20 ce week-end à Rome, Boris Johnson a déclaré que 17 des 20 pays membres avaient désormais présenté des plans pour réduire leurs émissions de CO2. ►►► À lire : Coulisses et secrets de l’opération"London Bridge", le protocole prévu en cas de décès de la reine d’Angleterre La conférence des parties signataires de la Convention-cadre des Nations Unies sur le réchauffement du climat s’ouvrira ce dimanche 31 octobre à Gasglow et s’achèvera le 12 novembre prochain. La Chine et l’Inde, deux gros pollueurs, ne l’ont pas fait. Le même jour, l’ONU a annoncé que les concentrations dans l’atmosphère des trois principaux gaz à effet de serre, facteur de réchauffement, ont atteint des niveaux records l’an dernier, malgré le ralentissement de l’économie imposé par la pandémie de Covid-19. Selon lui, des pays représentant 80% de l’économie mondiale se sont engagés cette année à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 sous la présidence britannique de la COP, contre 30% auparavant. OK Ne plus afficher ×.

►►► À lire : La COP26 mal embarquée ?"Plus difficile" de parvenir à un accord mondial qu’à Paris, juge son président Alok Sharma "Tous les jours je parle à des dirigeants mondiaux et nous entendons de nouveaux engagements", a-t-il souligné. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. "Est-ce que c’est suffisant ? J’ai bien peur que ce soit trop tôt pour le dire", a-t-il concédé. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OK Ne plus afficher × .