Chômage, Rixensart

Chômage, Rixensart

Future chef d'entreprise et future maman : pas compatible ?

Future chef d'entreprise et future maman : pas compatible ?

20-01-20 10:30:00

Future chef d'entreprise et future maman : pas compatible ?

La situation que vit aujourd’hui Stéphanie de Bellefroid est pour le moins interpellante. En recherche d’emploi, elle a mis sur pied son propre projet d’entreprise à Rosières, 'Capucine à table', une culture de plantes aromatiques et de fleurs...

C’est aberrant de ne pas pouvoir anticiper ! Mais Stéphanie devrait accoucher début mars et donc prendre un congé de maternité. Elle craint de devoir repartir à zéro dans son projet à l’issue de celui-ci."Si je veux réintégrer la couveuse d’entreprise, je devrai recommencer toutes les démarches administratives, prouver à nouveau que ma démarche de création d’entreprise est viable et que je peux à nouveau être hébergée par cette structure. Et le montant de mes allocations de chômage risque d’être diminué", s’inquiète-t-elle. Après une longue période d’absence, elle va en effet retomber dans un régime de chômage classique : le montant de ses allocations ne sera plus"gelé" mais calculé en fonction de son parcours personnel, comme pour tout demandeur d’emploi. La jeune femme a l’impression qu’elle va être sanctionnée pour avoir été enceinte. Elle trouve la législation qui régit l’attribution de ces allocations peu claire, mais aussi discriminante à l’égard des futures mamans."C’est aberrant de ne pas pouvoir ne fût-ce qu’anticiper ce qui va m’arriver après, alors que mon activité économique en dépend", regrette-t-elle.

Le centre de vaccination au Heysel à moitié vide : des couacs informatiques mais aussi un manque d'engouement du personnel de santé France : graphique faussé, drapeaux inversés... les erreurs de la conférence de presse de Jean Castex Affaire Khashoggi : restrictions de visas américains pour 76 Saoudiens, et sanctions financières contre des responsables militaires

Un calcul complexe Difficile en effet de calculer à ce jour le montant précis de ses futures allocations. Tout dépendra notamment de la date de son accouchement et de si elle a franchi un nouveau"palier" de dégressivité à ce moment-là. La jeune entrepreneuse voit plusieurs scénarios se profiler à l’issue de son congé de maternité : soit continuer à développer son projet en couveuse, mais avec des allocations insuffisantes pour vivre et mener à bien son projet, soit se lancer directement comme indépendante, mais sans les garanties qui lui offre pour l’instant l’hébergement en couveuse, soit encore renoncer à son projet et chercher un emploi.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Grave accident à Pepinster, le conducteur entre la vie et la mortLe jeune conducteur a perdu le contrôle de son véhicule.

La grippe aviaire réapparaît en République tchèque et dans la région

Alex Vizorek : 'En termes d’humour, la Belgique est la France d’il y a 10 ans'Alex Vizorek, le plus français des humoristes belges, officie sur France Inter depuis 2012. Il évoque la situation de l’humour chez nos voisins.

La Belgique engrange un 1er succès dans la douleur à l'Euro de hockey indoor contre l’Ukraine !Les calculs étaient simples pour les joueurs belges au moment d’aborder leurs 2 dernières rencontres de ce Championnat d’Europe indoor à Berlin. Les Red Lions se sont imposés 10-7 face à l’Ukraine.

Jean-Yves Wargnies trône sur la place de la Digue!Les hommages au carolo trop tôt disparu ne cessent de s'enchaîner.