Exploit monumental: Julian Alaphilippe sacré champion du monde avec panache, pas de médaille pour la Belgique

Exploit monumental: Julian Alaphilippe sacré champion du monde avec panache, pas de médaille pour la Belgique

26-09-21 17:43:00

Exploit monumental: Julian Alaphilippe sacré champion du monde avec panache, pas de médaille pour la Belgique

Julian Alaphilippe a conservé son titre de champion du monde de cyclisme sur route. Le Français a remporté en solitaire la course en ligne des ...

Agence belga26 septembre 2021 à 16h38©Belga  Julian Alaphilippe a conservé son titre de champion du monde de cyclisme sur route. Le Français a remporté en solitaire la course en ligne des Mondiaux, dimanche, après 268,3 km entre Anvers et Louvain. Le Néerlandais Dylan van Baarle a pris la deuxième place, devant le Danois Michael Valgren, privant Jasper Stuyven, quatrième, du podium.

'Nous sommes au début d'une quatrième vague d'infections' au covid, considère Frank Vandenbroucke Meghan Markle écrit au Congrès américain pour défendre les droits des parents 6500 cas de Covid en 24 heures en Belgique, un record en 2021, et 130 admissions : la hausse des hospitalisations s’emballe

Alaphilippe est sorti d'un groupe de 16 coureurs à 17 kilomètres de la ligne, durant l'avant-dernière ascension de Sint-Antoniusberg. Il a conservé 32 secondes sur ses poursuivants.Alaphilippe reconduit son titre mondial, comme Georges Ronsse (1928-1929), Rik Van Steenbergen (1956-1957), Rik Van Looy (1960-1961), les Italiens Gianni Bugno (1991-1992) et Paolo Bettini (2006-2007) et le Slovaque Peter Sagan (2015, 2016 et 2017) avant lui. Après dix kilomètres de course, huit coureurs sortaient du peloton: le Colombien Jose Tito Hernandez Jaramillo, l'Equatorien Joel Burbano Coral, le Russe Pavel Kochetkov, l'Autrichien Patrick Gamper, l'Irlandais Rory Townsend, l'Estonien Oskar Nisu, le Suédois Kim Magnusson et le Mongol Jambaljamts Sainbayar. Ils arrivaient sur le circuit local de Louvain, après 56 km de course, avec 6 minutes d'avance sur le peloton. Les Français se montraient très actifs en début de course. Sur le Smeysberg, après 90 km de course, Benoit Cosnefroy plaçait sa deuxième accélération de la journée. Remco Evenepoel et le Danois Magnus Cort Nielsen le suivaient pour former un trio de poursuivants comprenant trois outsiders de la course.

Le Suisse Stefan Bissegger réagissait. Ce qui provoquait la création d'un nouveau groupe, avec aussi Tim Declercq, les Slovènes Primoz Roglic et Jan Tratnik, le Danois Kasper Asgreen, le Français Arnaud Démare, le Britannique Ben Swift, le Néerlandais Pascal Eekhorn, l'Espagnol Imanol Erviti, l'Australien Nathan Haas, le Norvégien Nathan Hoelgaard et l'Américain Brandon McNulty. Ce groupe revenait sur le trio Evenenpoel-Cosnefroy-Cort Nielsen. Quinze coureurs composaient donc le groupe de poursuivants derrière les échappés matinaux, qui ont perdu Coral en cours de route, alors que les Italiens, piégés, devaient assurer la poursuite dans le peloton. L'équipe italienne, qui comptait l'un des favoris dans ses rangs, Sonny Colbrelli, ramenait le peloton sur les poursuivants exactement à la mi-course. L'aventure des échappés prenait fin quelques kilomètres plus loin. A 87 km de l'arrivée, à l'initiative de l'Allemand Nils Politt, un groupe de onze se formait devant. Remco Evenepoel et le Slovène Jan Tratnik s'y retrouvaient à nouveau, avec cette fois le Français Valentin Madouas, l'Italien Andrea Bagioli, le Néerlandais Dylan van Baarle, le Danois Madz Würtz Schmidt, l'Espagnol Ivan Garcia Cortina, l'Australien Robert Stannard, le Norvégien Rasmus Tiller et l'Américain Neilson Powless. headtopics.com

Lire la suite: RTL info »

Hier, certains des 'champions' belges autoproclamés ont déclaré que toutes les médailles devaient leur être attribuées d'office, vu leur supériorité dans ce sport. Un peu d'humilité de leur part rendrait ce sport plus agréable.

Julian Alaphilippe: 'De Vlaamse en Waalse klassiekers ga ik niet nog eens combineren'Exclusief voor Sport/Voetbalmagazine blikt Julian Alaphilippe terug op zijn jaar als wereldkampioen. 'Of de regenboogtrui vleugels geeft, weet ik niet. Wat ik wel zeker weet, is dat de trui zwaar weegt.'

Julian Alaphilippe: 'De Vlaamse en Waalse klassiekers ga ik niet nog eens combineren'Exclusief voor Sport/Voetbalmagazine blikt Julian Alaphilippe terug op zijn jaar als wereldkampioen. 'Of de regenboogtrui vleugels geeft, weet ik niet. Wat ik wel zeker weet, is dat de trui zwaar weegt.'

Venezuela : la délégation du pouvoir à Mexico pour négocier avec l'oppositionUne délégation gouvernementale vénézuélienne est arrivée samedi à Mexico pour participer à un troisième round de...

Pourquoi le sprint de Wout van Aert peut lui offrir le titre de champion du monde?Wout van Aert (27 ans) est le seul coureur capable de rouler et sprinter seul. En réalité, le Campinois sprinte comme un spécialiste du chrono: son corps reste immobile, sans aucun mouvements latéraux, ce qui lui offre un avantage aérodynamique. Mais à quel point? Le professeur Bert Blocken de l'Université technique d'Eindhoven et de la KUL, l'explique en exclu à Sport/Foot Magazine.

L’histoire continue : quand les Belges ont dit non au nucléaireDans les prochaines semaines la Belgique va décider de confirmer ou non la sortie du nucléaire en 2025. C’est-à-dire... La majorité des Belgfes n'a pas dit 'non' au nucléaire. Le 'islamo-ecolo-bolcheviques' sont arrivés au pouvoir et leur chantage a marché. Fin de l'histoire. Pas la meilleure idée... Ils devraient, comme moi vraiment se renseigner sur le sujet. J'ai changé d'opinion Quand la rtbf modifie la réalité

Guatemala : fin de l'éruption du volcan de Fuego, pas de victimeL'éruption du volcan de Fuego, situé près de la capitale du Guatemala, a pris fin vendredi, après 32 heures d'activité,... Incroyable, les failles tectoniques s'agitent, sûrement à cause de la voiture ou du changement climatique