Musique, Femme, Sexisme, Guitare, Batterie

Musique, Femme

Entre dénonciations et drôles de polémique, le monde de la musique évolue

Entre dénonciations et drôles de polémique, le monde de la musique évolue

28-02-21 11:24:00

Entre dénonciations et drôles de polémique, le monde de la musique évolue

Ce début d’année 2021 est marqué par de nouvelles dénonciations de violences sexuelles et de nouveaux témoignages via #Musictoo, d’une vraie révolution de palais dans le monde de la musique électronique, d’une drôle de polémique sur un bris de...

Une femme a-t-elle le droit de casser sa guitare à la fin de sa chanson ?"Drôle de question" me direz-vous et pourtant. Ce geste ô combien rock n’ roll attitude ( par exemple la pochette de London Calling des Clash, Jimi Hendrix brûlant sa guitare à Woodstock ou le gimmick de Kurt Cobain à nombre de ses concerts) a de tous temps été porté aux nues comme un signe de sublimation du rockeur mâle qui expose tant son envie de rébellion que sa virilité/testostérone très souvent fort appréciée des fans, hommes ou femmes d’ailleurs.

En Inde, un variant 'double mutant' suspecté de relancer l’épidémie de covid-19 à un rythme inquiétant Angèle, Hoshi, Eddy de Pretto… la nouvelle scène qui envoie balader les normes sexuelles et de genre Des lieux culturels bravent l'interdiction et rouvriront leurs portes du 30 avril au 8 mai

Des stéréotypes toujours bien présents Récemment, l’américaine Phoebe Bridgers s’est produite au célèbre talk show"Saturday Night Live" et a ponctué sa prestation en tapant sa guitare à une dizaine de reprises sur son baffle de retours. Est née de ce geste une polémique sur Twitter avec nombre de personnes étrangement choquées et aussi une joute numérique entre la chanteuse et David Crosby, vétéran du rock qui a décrit le geste comme"pathétique" et même rétorqué après quelques noms d’oiseaux que c’était le genre d’actes que l’on faisait quand on ne savait pas écrire de chansons. Tweet auquel a répondu Flea des Red Hot Chili Peppers :"Hendrix couldn't write?" ("Jimi Hendrix ne savait pas écrire?) .

Hendrix couldn’t write?— Flea (@flea333) February 9, 2021 Une autre question posée voici peu et dans le même ordre d’idée par le magazine français Sourdoreille : Faut-il un utérus pour jouer de la harpe ? Un peu comme si certains instruments étaient genrés et que par conséquent, les codes de ces instruments n’étaient réservés qu’à l’un ou à l’autre sexe. Une sélection peu naturelle souvent conditionnée par un choix des parents dès le plus jeune âge pour correspondre à une certaine norme sociale. headtopics.com

On peut, à titre d’exemple, citer la batteuse Meytal Cohen qui s’est spécialisée dans une chaîne Youtube de reprises instrumentales de standards du métal et dont les vidéos à plusieurs millions de vues chacune sont presque à chaque fois émaillées de commentaires sexistes qui portent plus sur son décolleté et son sourire que sur son jeu...

►►► A lire aussi : Sexisme en musique:"Quand ils voient la batterie, ils me demandent où est le batteur" Marilyn Manson, Pomme, Yseult et #MusicToo Les dernières semaines ont encore été émaillées de nombreux témoignages encouragés et mis enfin en lumière par le mouvement #MusicToo. Ainsi, en décembre, Flore, la chanteuse de l’Impératrice a révélé dans une interview avoir été la"marionnette" du leader de son premier groupe qui lui intimait de ne pas spécialement bien chanter mais surtout d’être un objet de désir.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe Ce sont également 2 labels français qui ont été dans l’œil du cyclone : Because Music avec l’affaire du rappeur Retro X et le label Deaf Rock dont le patron Julien Hohl a été accusé par une dizaine de femmes de comportements déplacés, voire violents et à caractère sexuel, et a démissionné.

Début février, c’était au tour du chanteur américain Marilyn Manson d’être accusé par plusieurs femmes de nombreux comportements déplacés (notamment Phoebe Bridgers dont on vous parlait en entrée d’article), d’humiliations et de violences répétées de l’actrice de Game of Thrones Esmé Bianco voire de harcèlement et de viol pour une autre de ses ex-compagnes, l’actrice Evan Rachel Wood. Sa maison de disque a décidé de ne plus promotionnel son album et une enquête est désormais ouverte à son encontre. headtopics.com

Quarante-six vaches volées à Florenville Emprisonnement de Navalny : Biden juge le sort de l'opposant russe Navalny 'totalement injuste' Bruxelles : le licenciement d'un policier ivre et violent dans un café annulé par le Conseil d'Etat

►►► A lire aussi : Certains artistes réagissent suite à l’enquête sur Marilyn Manson On notera aussi le discours très remarqué de la jeune chanteuse française Pomme lors des Victoires de la Musique où elle a reçu la récompense de l’artiste féminine de l’année et dans lequel elle a témoigné de son entrée traumatisante dans l’industrie de la musique.

Ça suffit. C'est assez. Parlons-nous. Avec douceur ou avec hargne. Pour que la vérité et la justice se fassent entendre Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Grenades - RTBF (@lesgrenades) L’artiste Yseult a quant elle remporté la Victoire de la révélation féminine de l’année, ce qui a créé... une polémique.

Le chemin est long en tant que femme noire. Le chemin est long en tant que femme grosse Un grand bravo à @yseultofficiel sacrée révélation féminine de l'année ! #Victoires2021https://t.co/3S4G7rnEhW pic.twitter.com/EwNgVWE9cl

— France 2 (@France2tv) February 12, 2021 *Ils vont devoir faire avec, la coupe est à la maison. Elle brille de ouf en plus. YEH Merci @RokhayaDiallo ???? https://t.co/SOIYe4xbFn— Y (@yseultofficiel) February 18, 2021 Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Grenades - RTBF (@lesgrenades) headtopics.com

Un appel aux hommes à s’engager contre les violences sexuelles a d'ailleurs été lancé par un homme du milieu musical français qui est un des fondateurs du #MusicToo.Le milieu électro continue sa mue On vous en parlait déjà dans la chronique précédente, le milieu de la musique électronique, historiquement très"testostéroné" subit quelques vagues salvatrices qui, si elles ne révolutionneront pas tout du jour au lendemain, apporteront néanmoins leur pierre à l’édifice de la prise de conscience et du changement progressif. Premièrement un film, ‘Sisters with Transistors’ réalisé par Lisa Rovner et conté par la géniale compositrice Laurie Anderson et qui évoque les pionnières du genre musical.

On a ensuite aussi vu apparaître les résultats de l’enquête FACTS2020 de female:pressure. L’objectif était ici de quantifier le déficit dans l’égalité des chances et la visibilité pour les femmes artistes dans la musique électronique. De 2012 à 2019, l’étude montre certes une augmentation du nombre de femmes artistes programmées, mais il n’y a dans les line-up que 20,5% d’actes féminins et 0,6% d’actes non binaires. On est donc à des années lumières d’une quelconque parité en club ou dans les festivals.

Vaccination covid-19 : renouvellement incertain pour le contrat entre AstraZeneca et l'UE Entre 2018 et 2020, 18.000 mineurs étrangers ont disparu en Europe Des centres de vaccination et les stocks de vaccins sous haute surveillance: 'On nous propose 500 euros pour une dose'

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici Et les dj stars comme l’est l’anglaise Rebekah - figure bien connue de la techno mondiale - ne sont évidemment pas à l’abri des comportements inappropriés qu’on évoquait au paragraphe précédent. C’est ce qui ressort en tout cas d’une interview qu’elle a récemment donnée dans laquelle elle aussi dénonce le harcèlement et les violences sexistes du milieu et lance, en parallèle au mouvement global un #ForTheMusic afin qu’au-delà de la dénonciation de faits passés, les organisateurs de soirées ou d’événements rendent surtout leurs lieux plus safe !

Une page Instagram a enfin vu le jour récemment intitulée"Tu mixes bien pour une fille" dont le but est d’illustrer via des petites phrases entendues par les femmes, le sexisme ordinaire dans le milieu de la musique électronique et on a aussi vu apparaître le Vénus Club, un collectif de djs et productrices pour remettre la bienveillance et la passion non-genrée au centre des attentions de la scène électronique.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Tu mixes bien..pour une fille (@tumixesbien) Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Tu mixes bien..pour une fille (@tumixesbien) Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Tu mixes bien..pour une fille (@tumixesbien)

Les lumières dans la grisaille Terminons par quelques notes positives comme l’émission "Monte le Son Camille" de la radio suisse La Vostoke qui met en avant exclusivement des projets musicaux féminins.On notera également l’arrivée prochaine en Fédération Wallonie-Bruxelles de l’équivalent de l’initiative"Music by Women", version européenne d’un programme français intitulé MEWEM France et qui consiste en un programme de mentorat dédié aux entrepreneuses de la musique.Hâte que ça débarque par chez nous !

Et enfin : l’initiative géniale de notre compatriote, la violoncelliste Camille Thomas qui aura réveillé tout au long du confinement et de son Stradivarius les musées et lieux culturels français endormis et sans public. Splendide et on ne peut plus essentielle comme démarche.

David Salomonowicz est journaliste, créateur de la page En Musique Simone et attaché de presse de projets musicaux.Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

polémiques à tours de bras,sur tous les sujets, même là où il ne devrait pas y avoir de polémique...c'est usant Il n'y a donc pas de modérateurs à la ? Lisez un peu les commentaires méprisants et méprisables sous votre tweet.... Il évolue dans toutes les dimensions ! Tout dépend vers quoi. Le gigot du dimanche midi .... Bon app

Ras le bol ... Elle est belle l'évolution hein MomoLeSang14