Enseignement, Gouvernement De La Fédération Wallonie-Bruxelles, Santé, Coronavirus

Enseignement, Gouvernement De La Fédération Wallonie-Bruxelles

Enseignement universitaire : les résultats de la session de janvier 'plutôt rassurants'

Enseignement universitaire : les résultats de la session de janvier 'plutôt rassurants' (2)

12-02-21 21:24:00

Enseignement universitaire : les résultats de la session de janvier 'plutôt rassurants' (2)

Malgré les craintes suscitées par l’enseignement à distance et les conditions d’organisation de la session de janvier, le taux de participation des étudiants des universités francophones aux examens de janvier est similaire à celui des sessions du...

Dans le détail, bac et master confondus, le taux d’examens présentés s’élève à 92%, selon des données provisoires arrêtées au 12 février. Les trois années précédentes, ce taux était de 91%. Le pourcentage d’examens réussis atteint, lui, 70%, contre 67% lors des trois dernières sessions de janvier.

Le centre de vaccination au Heysel à moitié vide : des couacs informatiques mais aussi un manque d'engouement du personnel de santé Une lockdown party interrompue dans un gîte à Offagne: la plupart des participants ont reçu 750 euros d'amende France : graphique faussé, drapeaux inversés... les erreurs de la conférence de presse de Jean Castex

Pour le bloc 1 de bachelier, les taux de présentation et de réussite sont de respectivement 90 et 57%. Le pourcentage d’examens présentés est similaire à celui enregistré lors des examens de janvier des années académiques passées alors que le taux d’examens réussis est sensiblement plus élevé cette fois-ci : il oscillait en effet entre 48 et 50% les trois années précédentes. Il s’agit là aussi de données provisoires.

Eviter le"piège" d’une session de juin trop chargée "Il n’apparaît dès lors pas nécessaire d’offrir des possibilités additionnelles de présentation des examens, ni de suspendre les règles régissant la finançabilité. En particulier, l’extension du nombre possible de présentations d’un même examen au sein d’une année académique ne se justifie pas au regard des résultats et, surtout, pourrait constituer un piège pour certains étudiants qui décideraient de surcharger leur session de juin et pourraient ainsi compromettre l’issue de celle-ci", estiment les recteurs francophones dans un communiqué. headtopics.com

Le Conseil des recteurs francophones rappelle la nécessité de reprendre partiellement l’enseignement universitaire en présentiel. Les universités francophones s’engagent à cet égard"à consentir les efforts nécessaires sur le plan de l’organisation pour s’assurer du respect des mesures sanitaires strictes appliquées par elles durant la session de janvier, qui n’a pas été une source de contamination."

►►► À lire aussi : Le bon bulletin des étudiants du supérieur : un trompe-l'œil ? Les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles ajoutent avoir pleine confiance dans le sens des responsabilités de leurs étudiants et ne doutent pas"qu’ils s’inscriront dans cette logique et que le retour au présentiel sera un succès tant du point de vue pédagogique que de celui du contrôle de la pandémie."

La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny, a annoncé travailler à un plan de reprise des cours en auditoire dès mars"si la situation sanitaire le permet", assurant que"la détresse morale des étudiants" était son"inquiétude principale."

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Pas de saint V pas de saint-nicolas, pas de beuverie ni en semaine ni le week-end et enfin des students qui boulote à fonds on va en faire des génies du confinement. Que soit bénit saint LACOVID. Malheureusement un certain nombre de décès hélas non souhaité. Les étudiants ont bien triché, ouf...