Pleine, İnterview, Professeur, Raoult, Sénerve, «Vous, Croyez, Pensent, Comme, Trompez, Pensent, Comme, Moi»

Pleine, İnterview

En pleine interview, le Professeur Raoult s’énerve: «Vous croyez que les gens pensent comme vous, mais vous vous trompez, ils pensent comme moi»

En pleine interview, le Professeur Raoult s’énerve: «Vous croyez que les gens pensent comme vous, mais vous vous trompez, ils pensent comme moi»

27-05-20 09:59:00

En pleine interview, le Professeur Raoult s’énerve: «Vous croyez que les gens pensent comme vous, mais vous vous trompez, ils pensent comme moi»

Ce mardi soir, LCI proposait une interview exclusive du controversé Professeur Didier Raoult . Celui-ci était invité à commenter les récentes études publiées sur l’inefficacité (et même la dangerosité) de l’hydroxychloroquine, médicament promu par le professeur français, dans le traitement du Covid-19.

Cible de plusieurs attaques, Didier Raoult persiste et signe : les conclusions suite à l’étude de The Lancet, pointant l’inefficacité et les risques de l’hydroxychloroquine, sont « foireuses ». « Ici, il nous est passé 4000 malades dans les mains, ne croyez pas que je vais changer d’avis parce que des gens font du big data, fantaisie complètement délirante qui prend des données dont on ne connaît pas la qualité et qui mélange tout », avait-il déclaré quelques jours après la publication des résultats.

Accusations de harcèlements sexuels chez Ubisoft : démission, mise à pied et licenciement Donald Trump vante une Amérique 'forte' et 'fière', reste discret sur le Covid-19 La responsable financement de la campagne de Donald Trump testée positive au coronavirus

Pour comprendre un peu plus son avis, LCI avait décidé de l’interviewer ce mardi soir. David Pujadas était chargé de lui poser les questions. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Professeur était sur la défensive. Dès le début de l’interview, on a droit à une réaction houleuse de Didier Raoult. « Vous ne pouvez pas comprendre ce que je dis. Vous croyez que les gens pensent comme vous, mais vous vous trompez. Les gens pensent comme moi. Vous voulez faire un sondage entre vous et moi ? Vous voulez voir ce que c’est la crédibilité ? Faites un sondage et même entre Olivier Véran et moi. Vous ne comprenez pas. Vous utilisez des mots comme ça sans les comprendre vraiment mais moi c’est mon métier… » Ambiance.

Pour rappel, l’hydroxychloroquine ne pourra bientôt plus être administrée en France contre le Covid-19, ni à des patients gravement atteints ni lors d’essais cliniques, après deux avis publiés mardi. Dans le premier, le Haut conseil de la santé publique (HCSP), saisi par le ministère de la Santé, recommande de «ne pas utiliser l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19» hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique. De son côté, l’Agence du médicament (ANSM) a «lancé» la procédure de suspension «par précaution» des essais cliniques évaluant l’hydroxychloroquine chez les patients atteints de Covid-19.

Ces avis suivent la parution dans la prestigieuse revue médicale The Lancet d’une étude pointant l’inefficacité et les risques de ce médicament pour les malades du Covid-19.Cela a déjà incité l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à suspendre lundi les essais cliniques qu’elle mène avec l’hydroxychloroquine dans plusieurs pays, par précaution.

En France, en dehors des essais cliniques, l’usage de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 est autorisé à l’hôpital uniquement et seulement pour les cas graves sur décision collégiale des médecins.Samedi, à la lumière de l’étude du Lancet, le ministre de la Santé Olivier Véran avait saisi le HCSP pour qu’il lui propose «une révision des règles dérogatoires de prescription», fixées par décret.

Dans sa réponse, le HCSP recommande «de ne pas utiliser l’hydroxychloroquine seule ou associée à un macrolide (une famille d’antibiotiques, ndlr) dans le traitement du Covid-19».Il préconise également «d’évaluer le bénéfice/risque de l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans les essais thérapeutiques» et «de renforcer la régulation nationale et internationale» de ces essais.

Pour parvenir à ces conclusions, le HCSP a analysé «les publications sur le sujet, dont l’article du Lancet», ainsi que «les rapports des centres régionaux de pharmacovigilance rapportant des effets secondaires potentiellement graves, en particulier cardiovasculaires, en lien avec l’utilisation de ce médicament».

50 kilos d'héroïne saisis à Libramont, il y en avait pour un million d'euros Les Belges invités à compter les papillons dès aujourd’hui et durant tout le mois de juillet Coronavirus: les tendances toujours à la baisse

Il a conclu «à l’absence d’étude clinique suffisamment robuste démontrant l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le Covid-19 quelle que soit la gravité de l’infection».Raoult s’en «fiche»«C’est une opinion comme une autre, si vous voulez je m’en fiche un peu. Le vrai problème c’est la crédibilité, qui est crédible?», a réagi Didier Raoult lors de l’entretien diffusé sur LCI dans l’émission 24H Pujadas.

De même, il a récusé l’avis de l’OMS, qu’il accuse de dire «des bêtises sans arrêt». Dans une vidéo mise en ligne lundi, il avait déjà qualifié l’étude du Lancet de «foireuse».Patron de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée-Infection à Marseille, le Pr Raoult est le principal promoteur de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Il l’utilise chez des patients atteints de formes mineures, en association avec un antibiotique de la famille des macrolides, l’azithromycine.Cela lui vaut autant de partisans chez le grand public et certains politiques que de détracteurs dans la communauté scientifique.

Ces derniers lui reprochent de ne pas être assez prudent avec un traitement qui n’a pas prouvé son efficacité et pourrait avoir des effets indésirables graves aux doses auxquelles il est administré contre le Covid-19.De son côté, l’ANSM a annoncé avoir «lancé (...) une procédure de suspension des inclusions de patients dans les essais cliniques menés en France» sur l’hydroxychloroquine, ce qui veut dire qu’il ne sera pas possible d’ajouter de nouveaux malades dans les essais déjà en cours.

Cette suspension prendra effet après un délai de 24 heures de procédure contradictoire auprès des organisateurs de ces essais. Seize ont été autorisés en France pour évaluer l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid.

«Les patients en cours de traitement avec de l’hydroxychloroquine dans le cadre de ces essais cliniques pourront le poursuivre jusqu’à la fin du protocole», précise néanmoins l’ANSM.Cette décision fait suite à l’annonce lundi de l’OMS, qui a entraîné «la suspension des inclusions de nouveaux patients qui devaient être traités avec de l’hydroxychloroquine» dans le cadre de l’essai clinique international Solidarity.

Les cartes d’identité n’indiqueront bientôt plus le genre aux Pays-Bas Un '3e tour' à suspense à Marseille pour élire le successeur de Jean-Claude Gaudin Les citoyens invités à compter les papillons à partir d'aujourd'hui et pendant juillet

Dérivé de la chloroquine (médicament contre le paludisme), l’hydroxychloroquine est prescrite pour lutter contre des maladies auto-immunes, le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde.Elle fait partie des nombreux traitements testés depuis le début de l’épidémie de Covid-19, mais son utilisation dans cette indication fait l’objet d’une vive polémique.

Les présidents américain Donald Trump et brésilien Jair Bolsonaro sont convaincus des effets de l’hydroxychloroquine, pourtant non prouvés. Mais la plus grosse partie de la communauté scientifique est très réservée, voire franchement hostile à l’utilisation de ce médicament contre le Covid-19.

Lire la suite: Sudpresse »

𝙀𝙪𝙭 𝙣𝙤𝙣 𝙤𝙣 𝙥𝙚𝙣𝙨𝙚 𝙥𝙖𝙨 𝙘𝙤𝙢𝙢𝙚 𝙩𝙤𝙞 𝙢𝙖 𝙛𝙖𝙢𝙞𝙡𝙡𝙚 𝙢𝙚𝙨 𝙥𝙧𝙤𝙘𝙝𝙚𝙨 𝙖𝙢𝙞𝙨 𝙢𝙚𝙩𝙩𝙚𝙯 𝙥𝙖𝙨 𝙩𝙤𝙪𝙨 𝙡𝙚 𝙢𝙤𝙣𝙙𝙚 𝙙𝙖𝙣𝙨 𝙡𝙚 𝙢ê𝙢𝙚 𝙥𝙖𝙣𝙞𝙚𝙧 Une vrai tête de Cyrano , a part cela qu il dégage ,et heureusement le ridicule ne tué pas , lui Charlatan Prétentieux

Il s enerve pas il en rigole. stopdictaturesanitaire nonaumasque S'énerve ? J'ai vu la globalité de l'itw à aucun moment raoult_didier ou DavidPujadas 24hPujadas ne se sont énervé. Ne vous étonnez pas du mépris des gens quand vous mentez de la sorte. Raoult va t'acheter une guitare et arrête d'endormir les gens avec ton produit anti moustique

Didier Raoult juge «foireuse» une étude critiquant l’efficacité de la chloroquineL’hydroxychloroquine « a sauvé beaucoup de gens», assure l’infectiologue. Ben ils ont osé le tester...sur des malades! A t'il publié une etude incontestable? Non? bon Selon une Vaste vision des résultats là où le protocole est utilisé, il est à prescrire. Ce genre de vaste étude The Lancet est une Bande Annonce d'un prochain vaccin sur le Marché. 'Les recherchent sur un vaccin inutile ont coûté Cher et il faut bien les rentabiliser .'

Didier Raoult contre-attaque sur l'hydroxychloroquine : 'ce n'est pas une étude foireuse et délirante qui me fera changer d'avis !'Contredit par plusieurs études médicales, le professeur Raoult sort la sulfateuse : 'le Big Data, cette fantaisie délirante qui mélange tout à commencer par des données de mauvaise qualité, ne me fera pas changer ma façon de penser. Seuls le gâtisme ...

Didier Raoult contre-attaque sur l'hydroxychloroquine : 'Ce n'est pas une étude foireuse et délirante qui me fera changer d'avis'Contredit par plusieurs études médicales, le professeur Raoult sort la sulfateuse : 'le Big Data, cette fantaisie délirante qui mélange tout à commencer par des données de mauvaise qualité, ne me fera pas changer ma façon de penser. Seuls le gâtisme ou Alzheimer le feraient !' Pourquoi en belgique il y a eu une réquisition du plaquenil dans les pharmacies ? Il faudrait penser à faire votre boulot de journaliste .... pierre_1er Conclusion de the Lancet : Il ne faut pas donner la chloroquine chez les malades hospitalisés en réanimation et sous respirateur . Non , sans déc. C'est la meilleure façon de rendre perplexe les gens sur qui a raison, qui a tort...

C’est officiel: Amine Benchaib a signé au Sporting de Charleroi Comme nous vous l’annoncions ce lundi matin, il s’agit du premier renfort des Zèbres.

Privacy settings

Vous pourriez être immunisés contre le Covid-19 sans jamais y avoir été exposésCertaines personnes pourraient être immunisées contre le coronavirus sans jamais avoir contracté le virus. C'est le principe de l'immunité croisée.