Diplomatie, Terrorisme, Syrie

Diplomatie, Terrorisme

Donald Trump justifie le retrait des troupes américaines : 'les Kurdes ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale'

Donald Trump justifie le retrait des troupes américaines : 'les Kurdes ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale'

10-10-19 10:03:00

Donald Trump justifie le retrait des troupes américaines : 'les Kurdes ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale'

Interrogé mercredi sur la possibilité que les Américains construisent une alliance avec les Kurdes, contre qui la Turquie a lancé une offensive en Syrie , le président américain Donald Trump a répondu que ces derniers n’avaient 'pas aidé' les...

"Les Kurdes se battent pour leur terre, il faut que vous compreniez", a expliqué le président républicain depuis la Maison Blanche.Affirmant s’appuyer sur un article"très puissant", vraisemblablement publié par le site internet conservateur Townhall, il a développé son argumentaire :"Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie, par exemple".

TikTok devra être vendu avant mi-septembre pour pouvoir continuer à opérer aux Etats-Unis Bilan de la pandémie du coronavirus dans le monde : reconfinement dans plusieurs zones du monde en raison de la résurgence de la pandémie Coronavirus - suivi des contacts en Belgique: on pourrait désormais vous demander le lieu de votre quarantaine

"Nous avons dépensé énormément d’argent pour aider les Kurdes, que ce soit en munitions, en armes, ou en argent"."Ceci étant dit, nous aimons les Kurdes", a-t-il conclu.Il y a une véritable haine des Turcs

Le président américain a dit espérer que son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, qui a lancé une offensive contre des forces kurdes en Syrie, agisse de manière"rationnelle" et aussi"humaine" que possible.

"Nous verrons comment il mène (cette opération), a ajouté le président américain. S’il le fait de manière injuste, il paiera un énorme prix économique", a-t-il mis en garde."J’anéantirai leur économie si cela arrive", a-t-il ajouté, reprenant des menaces déjà mises en avant en début de semaine.

Comment le président des Etats-Unis définirait-il une offensive militaire menée de manière"humaine" ?"Nous verrons au fur et à mesure", a-t-il répondu.M. Trump a par ailleurs longuement insisté sur le fait que son homologue turc envisageait depuis longtemps de lancer cette offensive contre des forces kurdes en Syrie."Il y a une véritable haine", a-t-il souligné."C’est comme Israël avec les Palestiniens", a-t-il ajouté.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Enfoiré D'habitude, je soutiens ses décisions, mêmes les plus farfelues, mais ce qu'il dit aux Kurdes qui ont assuré le succès contre Daesh est humiliant et débile; il n'était pas même né durant WWII... Vraiment le champion toutes catégories de la débloquante, lui! Il est con ce fou ou l inverse bordel?! 😤🤬

Tellement ridicule C'est une blague hein ! Mais quel con ! Les turcs étaient dans quel camp en 39-45 ? SHAME on you Trump Faut vraiment que les sénateurs républicains se regardent dans un miroir maintenant Ok et les hommes de néandertaliens aussi La Turquie non plus n'a pas aidé les USA pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors?

Bravo 👏 trump ! Les Allemands et les Italiens non plus... fake - comme d'habitude avec la rtbfakes concernant Trump Quelle grosse m.rd. c'est sa façon d'être un allié loyal. Mais nos politiciens lui lècherons encore le bas du dos. Ils aiment tant les desous de tables. Ni les Cons fédérés en 1861... T'as raison mec

Avant je suis fan là il m'a déçu un vrai clow 😂 il n’en rate pas une pour dire des conneries Et les américains 5 ans trop tard.... Pour un chef d'état d'un pays aussi vaste et techniquement avancé. Ce genre de propos est vraiment petit, tristement bas d'esprit. Pendant qu’on s’intéresse aux élucubrations de cet idiot, le fou dangereux (comme tous les religieux) qui dirige la Turquie et auquel l’Europe fait les yeux doux, fait tout ce qu’il veut et le monde entier trouve ça normal.

C’est la preuve qu’il en avait discuté avec Erdoghan et qu’ils se sont mis d’accord!!!! Que lui a promis Erdoghan? Ces mecs sont immondes!! Mais qu'il est con !!!!!!! Qu’il se mêle d’abord de ses oignons se pantin la , surtout que l’Amérique a toujours et souvent une main dedans Quelle étroitesse d'esprit ! Quelle gaminerie ! Pareil raisonnement est-il digne d'un pays tel que le USA ?

Quel connard... Toi t'y étais sans doutes 😞 « Innocens ego sum a sanguine iusti huius. Vos videritis. » Désolé mais juste un gros connard Sérieux ? 🤔 Il parle des Kurdes qui n’ont jamais eu un Etat. Dump Trump. Mais il est 😱.....!!! 😤 😂😂😂

Destitution de Donald Trump: nouvelle escalade dans la confrontation entre Trump et les démocratesPassée à la contre-offensive dans cette enquête explosive, la Maison Blanche a déjà refusé de donner suite à de précédentes injonctions des démocrates.

Destitution de Donald Trump: l’administration Trump refuse de coopérer à l’enquête du CongrèsLa Maison Blanche a informé mardi le Congrès qu’elle refusait de coopérer à l’enquête en cours en vue d’une éventuelle procédure de destitution visant Donald Trump

'Je ne vois pas comment les démocrates pourront battre Donald Trump en 2020' (Nicole Bacharan, historienne)Historienne et politologue française, Nicole Bacharan est une grande spécialiste de la politique et de la société américaines. Dans son nouveau livre, elle décrypte la communication de Donald Trump. Les tweets, les mensonges, les provocations: pourquoi ça marche?

Donald Trump choisit l'affrontement avec le CongrèsLa Maison Blanche a informé le Congrès qu'elle refusait de coopérer à l'enquête en cours en vue d'une éventuelle procédure de destitution visant Donald Trump, estimant qu'elle n'avait pas de légitimité.

Donald Trump incarné par un acteur d'Harry Potter sur CBSLes coiffeurs de la chaîne de télévision CBS n’ont pas fini de s’arracher les cheveux.

Un ancien président américain donne deux conseils à Donald Trump (et il ne risque pas d'apprécier)L'ancien président américain Jimmy Carter a deux conseils simples pour Donald Trump, sous la menace d'une procédure de destitution: dire la...