Belgique, Vaccin, Coronavirus

Belgique, Vaccin

Didier Reynders : 'Nous voulons le respect total des engagements, la solidarité, pas une guerre des vaccins'

Didier Reynders : 'Nous voulons le respect total des engagements, la solidarité, pas une guerre des vaccins'

29-01-21 11:43:00

Didier Reynders : 'Nous voulons le respect total des engagements, la solidarité, pas une guerre des vaccins'

Ces derniers jours, le ton est sérieusement monté entre la Commission européenne et AstraZeneca, après l’annonce par...

Didier Reynders, Commissaire européen à la Justice et à la protection des consommateurs, interrogé ce matin par Thomas Gadisseux dans Matin Première se dit"peu rassuré" et entend que les engagements soient bel et bien respectés.

Le MR demande à son tour à Frank Robben de faire un choix entre ses cumuls Il sera impossible de retirer de l'argent et faire des paiements électroniques dans la nuit de dimanche à lundi La Wallonie s'attaque aux logements inoccupés: elle pourra les repérer grâce à la consommation d'eau et d'électricité

2 milliards 300 millions de doses si tous les vaccins sont autorisés "La commission a créé cette politique de la santé, cette solidarité. La Commission européenne a conclu 6 contrats avec 6 firmes différentes sans savoir qui allait réussir à trouver un vaccin […]. Ça devrait nous donner 2 milliards 300 millions de doses, si tous les vaccins sont autorisés […] et si on peut avoir des doses tout de suite, dès l’autorisation par l’Agence Européenne du Médicament, c’est parce qu’on a préfinancé la production".

Un préfinancement, pour AstraZeneca, qui s’élève à 336 millions d’euros dans la recherche. La société anglo-suédoise, qui a développé le vaccin principalement au Royaume Uni, avec l’université d’Oxford compte-t-elle réserver l’essentiel de ses vaccins au Royaume Uni ? Humiliant pour l’Union ? headtopics.com

On va vérifier qu’AstraZeneca respecte bien ses engagements "En tout cas ce n’est pas dans le contrat ! On va vérifier cette situation, et qu’AstraZeneca respecte bien ses engagements. On ne peut pas après signature du contrat changer les règles…

Notre but c’est à présent que tous les pays européens reçoivent, au même moment, des vaccins en proportion de leur population. La transparence est nécessaire, et pas qu’il y ait une guerre des vaccins.Peut-être que la Grande-Bretagne veut se lancer dans une guerre des vaccins, mais nous, nous avons programmé des vaccins pour les pays européens et nos partenaires".

Lenteur européenne ? Est-ce que la coopération voulue entre les 27 n’explique pas la lenteur actuelle ? Le Royaume Uni est allé plus vite pour donner son feu vert aux vaccins. Pour le Commissaire européen, la Grande-Bretagne est fidèle à la décision du Brexit, à savoir au"repli sur soi. Nous nous voulons aider l’ensemble des Européens.

Que se serait-il passé si chacun des 27 s’était lancé seul dans la recherche de vaccins ? Certains grands pays auraient pu obtenir quelque chose, d’autres seraient restés sur le côté […] et puis il y a pas mal d’Européens encore aujourd’hui, même dans le personnel de santé, qui hésitent à se faire vacciner, c’est un vrai problème de confiance. headtopics.com

Elargissement de la bulle en extérieur, enseignement : qu'attendre du Comité de concertation de ce vendredi ? Le CHAOS au coup de sifflet final: les joueurs commencent à se bagarrer dans le rond central (vidéo) Donald Trump assigné en justice par le démocrate Eric Swalwell pour l'assaut du Capitole

Ce vendredi, l’Agence européenne du médicament doit se prononcer sur l’efficacité du vaccin d’AstraZenaca."Et nous attendons ce qu’elle va dire sur l’efficacité du vaccin sur les personnes de plus de 65 ans. Faut-il ou non l’utiliser ? Ce n’est pas rien quand même de dire à des populations importantes que le vaccin est sûr ou non". Et donc, oui cela peut prendre un peu plus de temps…

Transparence L’Europe veut mettre en place des licences d’exportations pour savoir ce qui sort de chaque unité de production,"où ces doses vont et si certaines partent hors Union européenne. On veut avoir la transparence sur tout ça avec des exceptions : il n’y aura pas de freins à l’aide humanitaire. Il s’agira de vérifier que ce qui est produit en Europe est bien utilisé pour ce qui a été convenu".

Solidarité Les vaccins, bien public ? Forcer les entreprises qui ont trouvé des formules de vaccins qui fonctionnent à les rendre publics pour que d’autres sociétés puissent les produire ?"On n’a pas la capacité de le décider, au niveau européen (..) mais ce qu’on a fait en en achetant autant, c’est faire pression sur les prix bien entendu […] et les Etats, propriétaires des vaccins ont ainsi la capacité d’être solidaires ailleurs dans le monde. Il faut bien se rendre compte que dans cette pandémie mondiale, on ne peut pas laisser un continent en dehors, parce qu’il n’en aurait pas les moyens".

Voyages interdits : pas contraires au droit européen, mais à mieux intégrer La Commission européenne a demandé des explications à notre pays concernant l’interdiction des voyages non essentiels. A priori, la disposition n’est pas contraire au droit européen ? Mais cette mesure, qui est sans discrimination, est aussi sans discrimination concernant les différentes zones (rouge, rouge foncé,…) en Europe. Nous demandons en tout cas qu’elle soit mieux intégrée dans les recommandations des 27. headtopics.com

AstraZeneca : L usine de Seneffe pointée du doigt - avec invité Marius Gilbert - 28/01/2021 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »