Didier Ernst, l’ex-capitaine des Rouches, avant le Clasico : 'Le Standard doit retrouver ses vraies valeurs'

16-01-22 11:03:00

Didier Ernst, l’ex-capitaine des Rouches, avant le Clasico : 'Le Standard doit retrouver ses vraies valeurs'

Standard, Clasıco Belge

Didier Ernst, l’ex-capitaine des Rouches, avant le Clasico : 'Le Standard doit retrouver ses vraies valeurs'

Avec 11 saisons et près de 300 matches sous le maillot du Standard entre 1991 et 2002, Didier Ernst a tout vécu à...

La direction du Standard est bien consciente de la situation et malgré des moyens financiers limités, le club de Sclessin s’est activé sur le marché des transferts en recrutant quatre nouveaux joueurs. Mathieu Cafaro, Joachim Van Damme, Gilles Dewaele et surtout le retour de Renaud Emond qui n’a pas réussi à s’imposer à Nantes. Pour Didier Ernst, il était vital de se renforcer avec des joueurs de caractère : " C’était indispensable. L’équipe manquait de personnalités et de joueurs combatifs, prêts à aller au charbon. Je pense que c’est le cas des nouveaux comme Vandamme et Dewaele. Ces renforts vont aussi amener plus de concurrence dans l’équipe. Ce qui faisait cruellement défaut jusqu’à présent. Quant au retour de Renaud Emond, il va faire beaucoup de bien au Standard qui manquait d’un vrai buteur. Emond a une excellente mentalité. En plus, il connaît bien le club, les supporters et la mentalité liégeoise. C’est un vrai bonus et le Standard devrait donc se montrer plus efficace. On va pouvoir rapidement le constater même si ce match à Anderlecht vient probablement un peu trop tôt pour les Rouches ".

Lire la suite: RTBF Sport »

'La baguette magique n'existe pas': Vincent Kompany déplore que Mbaye Leye ait payé 'pour les erreurs des autres'Le Clasico de dimanche entre Anderlecht et le Standard s'annonce quelque peu déséquilibré à première vue. Les Anderlechtois étaient, avant la ...

Luka Elsner avant le Clasico : 'On verra un autre visage du Standard à Anderlecht'Après avoir effectué un stage, qualifié de rafraîchissant, à l’Académie SL16 sur les hauteurs de Liège, les choses... Qu il fasse attention de pas prendre une raclée...

Vincent Kompany avant le Clasico : 'Même… en D3, on ne sous-estimera jamais le Standard !'Vous parlez d’une reprise : pour la rentrée des classes d’après-trêve hivernale, Anderlecht et le Standard ...

La Clasico est lancé: les supporters anderlechtois se moquent du Standard avec une banderole provoquante (photo)Ce week-end marque le retour de la Pro League après la trêve hivernale. Le match qui attirera tous les regards de cette 22e journée de championnat ...

Silvio Proto avant le Clasico de ce dimanche: «Je vois un Anderlecht dominant face au Standard» (vidéos)Consultant chez Eleven Sport, l’ex Anderlechtois Silvio Proto profite désormais des petits plaisirs de la vie et s’en réjouit. À l’aube du Clasico entre Anderlecht et le Standard ce dimanche, nous l’avons rencontré pour recueillir ses impressions. Moi aussi mais méfiance quand même...

Anderlecht – Standard : Pour ou contre l’appellation 'Clasico'? Nos spécialistes tranchentCe dimanche, c’est Clasico. Mais, outre le choc sur le terrain, un autre match se joue dans les travées du stade depuis... Contre en tout cas pour le moment… Ça fait 5 ans que ce match a le niveau de p4 ! Il n’y a que 2 Classico dans le monde, merci ! Pour ou contre l'appellation 'specialistes' . les téléspectateurs tranchent depuis 18mois,et ils sont aussi mauvais que le standard

Avec 11 saisons et près de 300 matches sous le maillot du Standard entre 1991 et 2002, Didier Ernst a tout vécu à Sclessin.Vincent Kompany Le Clasico de dimanche entre Anderlecht et le Standard s'annonce quelque peu déséquilibré à première vue.Après avoir effectué un stage, qualifié de rafraîchissant, à l’Académie SL16 sur les hauteurs de Liège, les choses sérieuses reprennent pour le Standard qui renoue avec la compétition ce dimanche.Vous parlez d’une reprise : pour la rentrée des classes d’après-trêve hivernale, Anderlecht et le Standard s’offrent un Clasico au Parc Astrid (dimanche, 18h30).

L’ex-capitaine des Rouches suit toujours de près les résultats du club de son cœur et le Verviétois ne cache pas sa tristesse. Réputé pour son tempérament et son jusqu’au-boutisme, il ne reconnaît plus le Standard de son époque…" C’est très décevant en effet. Ils n'ont plus été battus en championnat depuis le 7 novembre et sont 3e de Pro League tandis que les Liégeois restent sur deux défaites consécutives et occupent le 15e position du classement. Le Standard est en crise, n’ayons pas peur des mots. Pas de quoi effrayer pour autant Luka Elsner. C’est une catastrophe sur le plan sportif et le club connaît aussi de grosses difficultés financières. " Impossible ", dit Vincent Kompany dans des propos relayés par la Dernière Heure. La situation est donc très compliquée pour les dirigeants actuels mais un club comme le Standard se doit de réagir en retrouvant ses valeurs". " Avant de reprendre sur un mode plus sérieux :" Ils ont un effectif de qualité : des joueurs comme Carcela, Klauss, Lestienne, Muleka ou Bastien auraient leur place dans n’importe quel effectif du Top 4 belge.

La direction du Standard est bien consciente de la situation et malgré des moyens financiers limités, le club de Sclessin s’est activé sur le marché des transferts en recrutant quatre nouveaux joueurs. On veut absolument gagner ce match. Il ne faut donc pas tirer de conclusions hâtives. Mathieu Cafaro, Joachim Van Damme, Gilles Dewaele et surtout le retour de Renaud Emond qui n’a pas réussi à s’imposer à Nantes. Pour Didier Ernst, il était vital de se renforcer avec des joueurs de caractère : " C’était indispensable. Le Standard a d’ailleurs de la qualité. L’équipe manquait de personnalités et de joueurs combatifs, prêts à aller au charbon. Le Standard, 15ème avec 23 points, est en train de réaliser une des pires saisons de son histoire alors qu’Anderlecht occupe la 3ème place avec 15 points de plus que les Liégeois. Je pense que c’est le cas des nouveaux comme Vandamme et Dewaele." Dans une situation sportive et financière très délicate, le Standard vit des moments difficiles actuellement. " On est tous passés par là : financièrement, on était sans doute même… encore plus mal qu’eux il n’y a pas si longtemps.

Ces renforts vont aussi amener plus de concurrence dans l’équipe. Ce qui faisait cruellement défaut jusqu’à présent." Quand on voit les chiffres, notre situation n’était pas très différente qu’au Standard. Cela se voit notamment dans le jeu et leur maîtrise alors que nous sommes toujours en construction ou en reconstruction avec l’installation d’une nouvelle équipe et d’une nouvelle dynamique. Quant au retour de Renaud Emond, il va faire beaucoup de bien au Standard qui manquait d’un vrai buteur. Emond a une excellente mentalité. Les problèmes financiers, on est tous passés par là. En plus, il connaît bien le club, les supporters et la mentalité liégeoise. Il faut dire que cette équipe a bien progressé A nous de travailler le plus efficacement possible pour combler l’écart qui nous sépare des Anderlechtois. " A l’image d’autres clubs belges, et vu la situation sanitaire, Anderlecht a annulé son stage prévu à Dubaï pour finalement se préparer à Neerpede.

C’est un vrai bonus et le Standard devrait donc se montrer plus efficace."Seulement, ce qui est dommage, c’est que Mbaye Leye ait payé pour les erreurs d’autres. On va pouvoir rapidement le constater même si ce match à Anderlecht vient probablement un peu trop tôt pour les Rouches ". Pour les supporters, c’est le match à ne pas perdre Un clasico qui rappellera pas mal de souvenirs à Didier Ernst qui en a disputé une vingtaine dans sa carrière et à chaque fois, la motivation était au rendez-vous. Maintenant, ils ont un autre très bon entraîneur en la personne de Luka Elsner, mais on constate que la baguette magique n’existe pas dans le foot. Un mercato ciblé en fonction des besoins mais aussi des moyens financiers du club de Sclessin. Pour lui, cet affrontement entre Bruxellois et Liégeois reste un match particulier et cela peu importe le classement : " Cela reste un rendez-vous incontournable. C’est le plus gros match de la saison pour les supporters du Standard. ". Et le restera… " Ce sont surtout les affaires du Directeur Sportif Peter Verbeke, mais notre priorité est de garder le noyau actuel… sauf si, évidemment, survient une offre impossible à refuser.

Celui à ne pas perdre. Le profil de ces joueurs correspond parfaitement à mes attentes. Un match dont on parle longtemps à l’avance et qu’on prépare minutieusement car tout le monde doit être à 100% même si cette année, le contexte est certainement différent. Cela dit, avec la trêve, certaines choses peuvent changer. On pourrait donc voir un Standard différent de celui du mois de décembre. Certains possèdent de grosses capacités athlétiques et la mentalité pour jouer au Standard. Sur papier, Anderlecht est supérieur, comme on a pu le voir avant la trêve mais justement cette interruption a peut-être coupé l’élan du Sporting alors que le Standard, qui était dans le trou, en a certainement profité pour recharger ses batteries et resserrer les liens au sein de l’équipe. Pour Taylor, on ne va bloquer un talent qui joue moins : on ne le fait pas non plus avec nos propres joueurs formés ici.

Une chose est sûre, le Standard n’aura rien à perdre ce dimanche même si vu le classement actuel, il ne faudra pas trop traîner pour réagir. Je pense en tout cas que la trêve a fait du bien au Standard et une surprise n’est pas à exclure selon moi-même si un déplacement à Anderlecht reste toujours extrêmement délicat. Ces joueurs vont aussi amener de la concurrence dans le groupe et offensivement nous serons plus efficaces avec un buteur comme Renaud Emond. Un point ferait déjà du bien au moral des Liégeois". C’est peut-être un tournant pour le Standard Un bon résultat dans ce clasico pourrait donc servir de déclic au Standard pour la suite du championnat où le Standard n’aura plus vraiment droit à l’erreur s’il veut encore lutter pour les Play-Offs 2. Didier Ernst attend un sursaut d’orgueil de l’équipe de Sclessin et pourquoi pas dès ce dimanche à Anderlecht ? : " Si le Standard négocie bien ce déplacement en y ajoutant la manière, je pense que cela pourrait placer les rouges et blancs sur les bons rails. Hormis Vandamme, les trois autres nouveaux entreront déjà en ligne de compte ce dimanche ". Après, c’est clair que reprendre par une victoire est toujours bienvenu : disons que ça fait partie des bonnes résolutions de l’année nouvelle… Et pour un coach, un Clasico est toujours facile : il ne faut pas pousser les joueurs, on sent un engouement palpable au sein du groupe et chacun est à fond mentalement.

J’insiste sur la manière car je connais bien les supporters du Standard. Ils veulent que les joueurs mouillent leur maillot. C’est dans l’ADN du club. D’autre part, cinq joueurs participent en ce moment à la CAN, la Coupe d’Afrique des Nations, à savoir Selim Amallah, Moussa Sissako, Abdoul Tapsoba, Collins Fai et Hamza Rafia alors que Merveille Bokadi purgera le premier de ses deux matches de suspension suite à son exclusion en coupe à la Gantoise. Si c’est le cas, alors ils seront derrière leur équipe lors des prochains matches. Et le Standard aura bien besoin du soutien de son 12e homme pour redresser la barre.

La 15e place qu’occupent les Liégeois est indigne de leur statut. Nous sommes prêts à négocier ce début d’année qui va déterminer la suite de la saison. Ce Clasico, s’il est bien négocié, pourrait donc être un tournant pour le Standard qui doit absolument redorer son blason". Newsletter sport Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive. OK Ne plus afficher × . Cela devrait aussi nous permettre de retrouver cette confiance qui nous a fait défaut.