Coronavırus, Retro Coronavırus

Coronavırus, Retro Coronavırus

Coronavirus aux Etats-Unis: 56% des Américains désapprouvent Trump... mais ce chiffre cache une réalité très différente

Coronavirus aux Etats-Unis: 56% des Américains désapprouvent Trump... mais ce chiffre cache une réalité très différente

04-07-20 20:48:00

Coronavirus aux Etats-Unis: 56% des Américains désapprouvent Trump... mais ce chiffre cache une réalité très différente

RTL INFO vous propose une rétrospective des derniers mois durant lesquels nous avons vécu la crise du coronavirus. En mars, la pandémie a touché le ...

RTL INFO vous propose une rétrospective des derniers mois durant lesquels nous avons vécu la crise du coronavirus. En mars, la pandémie a touché le continent américain. Notre correspondante locale, Céline Bruneau, est intervenue dans le RTL INFO 19H de ce samedi. Elle a été interrogée par Simon François.

Le Barça écarte facilement Naples et Mertens (3-1), le Bayern renverse Chelsea (4-1) Bagarre générale à Blankenberge: la commune INTERDIT les touristes d'un jour ce dimanche Pas de touristes d'un jour dimanche à Blankenberge, les arrivées en train interdites entre 9h et 16h

Simon François: Aujourd'hui, les Etats-Unis enregistrent de nouveaux records d'infections. Que pensent les Américains de l'attitude de Donald Trump face à la maladie?Céline Bruneau:Aujourd'hui, une majorité des Américains désapprouve l'attitude de Donald Trump face à l'épidémie. Ils sont 56% à estimer que la réponse du président face à l'épidémie est mauvaise. Mais si l'on regarde dans le détail, 8 électeurs républicains sur 10 sont toujours d'accord avec Donald Trump. En fait, il y a aux Etats-Unis une nette fracture entre d'un côté le nord-est avec New York, où l'épidémie est en train de reculer, et puis le sud et l'ouest où au contraire elle progresse rapidement. La Floride et le Texas par exemple, pour ne citer qu'eux, n'ont pas pris la menace au sérieux. Ils ont tout simplement écouté le président qui, il y a encore quelques jours, expliquait que le virus était en train de disparaitre, que le masque ne servait à rien, et que finalement la priorité était de faire repartir l'économie. Résultat: dans 11 Etats, aujourd'hui les cas de contagions ont plus que doublé. Devant l'ampleur de l'épidémie dans son Etat, le gouverneur du Texas vient de rendre obligatoire le port du masque. Mais dans d'autres Etats, des gouverneurs proches de Donald Trump refusent encore de le faire.

Simon François: En ce jour de fête nationale, comment les Etats-Unis espèrent-t-ils sortir de cette crise sanitaire?Céline Bruneau:C'est la question que tout le monde se pose, alors que les Etats-Unis restent le pays qui compte le plus de cas confirmés de malades du coronavirus."

Je crois qu'il est évident qu'on ne va pas dans la bonne direction", ces propos sont signés par le docteur Fauci, qui est le responsable de l'Institut des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump dans cette affaire. Même si on n'a bien compris que le président américain n'écoute absolument pas ces recommandations. Le docteur Fauci demande aux jeunes, qui sont ceux qui sortent le plus et qui respectent le moins les consignes, de faire un effort. Mais la seule façon aux Etats-Unis de sortir de cette spirale, ça reste le vaccin, en espérant qu'il arrive le plus vite possible. Et même si d'après un sondage récent, moins de la moitié des Américains se dit prêt à se faire vacciner.

Lire la suite: RTL info »

Cette semaine dans «LéNA»: il ne fait toujours pas bon se coiffer afro aux Etats-UnisLe programme de « LéNA » cette semaine, disponible ce samedi avec votre journal « Le Soir » et dès maintenant en numérique. Découvrez le meilleur du journalisme européen.

Les Etats-Unis célèbrent un 4 juillet au goût amerCouvre-feux Covid-19 en Floride, manifestations contre le racisme: les Etats-Unis célébraient samedi leur fête nationale dans une atmosphère singulière et un climat tendu. Les festivités du 4 juillet, traditionnellement marquées par des parades, ...

Les Etats-Unis font face à un spectaculaire rebond de l'épidémieSous le feu des critiques pour son silence sur les chiffres alarmants du Covid-19 aux Etats-Unis, Donald Trump se rend vendredi au Mont Rushmore pour une soirée de feux d'artifice qu'il espère être un moment d'unité dans un pays qu'il peine à ...

Les Etats-Unis font face à un spectaculaire rebond de l'épidémieSous le feu des critiques pour son silence sur les chiffres alarmants du Covid-19 aux Etats-Unis, Donald Trump se rend vendredi au Mont Rushmore pour une soirée de feux d'artifice qu'il espère être un moment d'unité dans un pays qu'il peine à ...