Sexe, Contraception, Pilule, Hommes

Sexe, Contraception

Contraception masculine : connaissez-vous le slip chauffant ?

Contraception masculine : connaissez-vous le slip chauffant ?

18-01-20 08:57:00

Contraception masculine : connaissez-vous le slip chauffant ?

Quand on parle de contraception, on parle souvent de contraception féminine. Pilule , stérilet, implant, patch : des méthodes existent pour les femmes. Mais pour les hommes, le choix est particulièrement restreint. Si l’on entend souvent parler de...

Pourquoi si peu de choix ? Selon une enquête Solidaris menée sur 4600 personnes en 2017, 69% des femmes utiliseraient un moyen de contraception en Belgique, contre 34% des hommes. Parmi ces hommes, 60% citent le préservatif comme moyen utilisé. Mais aujourd’hui, un changement semble se profiler peu à peu. Et la contraception devient, dans certains couples, une responsabilité partagée. Au CHU Saint-Pierre, à Bruxelles, le spécialiste en fertilité masculine Daniel Murillo en est témoin : de plus en plus d’hommes recherchent des moyens de contraception efficaces et réversibles. Problème : le spécialiste n’a pas grand-chose à proposer à ses patients : "Il n’existe pas grand-chose… À part le recours au préservatif, que tout le monde connaît, et la contraception définitive qui est la vasectomie. On peut proposer aussi une injection hormonale trimestrielle, mais qui coûte 120 euros par injection sans remboursement."

Alain Mathot acquitté: 'J'ai subi cela pendant 13 ans, c'est un quart de ma vie' Ce que les Belges attendent le plus comme assouplissement? L'élargissement de la bulle sociale Pas de corruption retenue à charge d'Alain Mathot, la lecture du jugement toujours en cours

Pourquoi si peu de choix ?"Et bien il y a plusieurs freins", explique Daniel Murillo."D’abord, il y a eu le mouvement féministe dans les années 60, l’émancipation féminine et le contrôle de la fertilité. On a fait des études sur la contraception féminine. La première pilule a été commercialisée à ce moment-là. Et dans le même temps, il y avait aussi des pistes masculines mais qui ont été dirigées vers la contraception définitive, donc la vasectomie. D’autres pistes ont été explorées mais n’ont pas été jusqu’au développement complet du produit mis sur le marché, notamment par manque d’intérêt des entreprises pharmaceutiques qui n’y voient pas d’intérêt commercial évident".

Frein des entreprises pharmaceutiques Nous avons contacté l’entreprise pharmaceutique Bayer, notamment spécialisée dans la contraception féminine. Et voici sa réponse :"Nous n’avons pour l’instant aucun projet autour de la contraception masculine. L’objectif du projet de pilule masculine sur lequel nous avons travaillé était de développer une méthode qui soit sûre, efficace, entièrement réversible et bien acceptée par l’utilisateur masculin. Malheureusement, les agents actifs n’ont pas pu être administrés sous forme de pilule orale. La version qui a été testée lors d’un essai clinique était une combinaison d’un implant (dans le bras, une fois par an) et d’une injection (environ tous les 3 mois). Bien que ce régime se soit avéré efficace avec un profil d’effets secondaires tolérable, il n’était pas sûr que ce régime peu pratique soit suffisamment accepté par le marché. Comme Bayer n’avait pas d’autre candidat-médicament dans ce domaine en préparation et qui pourrait arriver sur le marché au cours des 10 prochaines années, la société a décidé de mettre fin à toutes les activités de recherche et développement dans ce domaine et d’investir ses ressources dans des domaines plus prometteurs." Nous avons aussi contacté l’entreprise Mithra, également spécialisée en contraception, et le constat est le même : aucune recherche en contraception masculine n’est à l’ordre du jour. headtopics.com

Mais un autre frein existe : le manque de demande de la part des hommes eux-mêmes."Ils ont peur des effets secondaires, affirme Daniel Murillo. Ils veulent un moyen parfait, sans risques : une contraception optimale, sans interférer avec leur virilité. Mais les femmes demandent ça aussi. Et pourtant, avec la pilule, le stérilet, il y a des aspects positifs et négatifs, et pourtant elles le font quand même. Pourquoi les hommes ne le font pas ? […] Ne l’oublions pas : une femme est fertile une fois par mois, un homme l’est 24 heures sur 24".

Tutoriel Remonte-Couilles: Modèle Jockstrap - 17/01/2020 Vidéo Tutoriel de confection d'un sous-vêtement contraceptif"masculin" réalisée par le collectif"Thomas Bouloù" et la documentariste Camille Chaumereuil. Quelques infos complémentaires avant toute chose... À tou-te-s, et quelles que soient vos motivations : n'hésitez pas à nous contacter pour qu'on vous envoie les divers documents techniques que nous avons produits ainsi que les écrits concernant les réflexions à creuser / méditer / échanger avec vos partenaires autour des contraceptions testiculaires. Aussi, nous accompagnons les personnes dans leurs démarches de maîtrise de la fertilité : faites-nous signe si vous vous y mettez ! Vous trouverez notre mail en visitant la page d'ARDECOM : http://www.contraceptionmasculine.fr/contacts/ dans la rubrique"Contacts" tout en bas de page au chapitre"les Ami-e-s". Vous pourrez aussi télécharger directement les documents sur la plateforme https://pointpointpoint.org à la rubrique"Dérapage sexuel [In]contrôlé" (en bas de la page) ! Aux personnes qui souhaitent utiliser ces méthodes contraceptives : nous vous invitons à échanger entre vous mais aussi et surtout à écouter les critiques, conseils et remarques des filles quant à ce sujet car il n'est pas anodin. Ce sont elles qui subissent dans leur corps les échecs ou l’absence de contraception. Alors informez-vous sur le vécu des meufs quant à leur gestion de la sexualité avec des garçons. Notre démarche est d'inviter les mecs à partager la charge mentale qu'induit une sexualité hétéro. De nombreux articles et brochures ont été publiées sur des sujets afférents à la sexualité, aux contraceptions, au consentement, à la santé sexuelle, etc. Pour cela n'hésitez pas à faire un tour sur infokiosques.net ou remuernotremerde.poivron.org/ Faites des essais, cousez, cherchez, fouinez : la technique est facilement accessible. En revanche, nous vous invitons fortement à nous contacter si vous souhaitez en faire une méthode contraceptive… car un slip ne suffit pas ! Une dernière chose : le port du slip ne protège pas vos partenaires des éventuelles IST que vous chopez ; l’usage des préservatifs, lui, le permet. Ne pas chercher à négocier quand un ou une de vos partenaires propose de mettre un préservatif est une ligne de conduite à faire sienne. Slip chauffant et anneau thermique Alors face à ce manque de possibilités, certains hommes se sont mobilisés pour trouver des alternatives efficaces. A Toulouse, le docteur Mieusset a développé la technique du"slip chauffant", basée sur la méthode thermique. Le principe ? Augmenter légèrement la température des testicules grâce à la chaleur corporelle à l’aide d’un sous-vêtement adapté. Des ateliers de couture et des tutoriels sur internet sont organisés pour le confectionner soi-même, à moindre coût. Nous avons rencontré Boris, 27 ans. Il étudie à Bruxelles, et il a tenté l’expérience : "Je l’ai fait moi-même, c’est un peu un prototype. En fait, en l’enfilant, on passe sa verge et son scrotum par un anneau. Les testicules remontent alors dans le pubis et sont maintenus à une température de 37 degrés. Ce qui permet, en le portant 15h par jour, de faire diminuer le taux de spermatozoïdes mobiles dans le sperme, et donc d’être considéré comme stérile".

La méthode est réversible. L’homme intéressé doit faire une analyse avant de porter la contraception thermique, pour vérifier son taux de spermatozoïdes. Il doit ensuite porter le slip chauffant pendant trois mois, tous les jours, pour que le nombre de spermatozoïdes ne soit plus suffisant pour être fertile. Après cette période, il doit refaire une analyse pour vérifier qu’il est bien stérile. Une fois ce résultat confirmé, il peut utiliser son slip chauffant comme moyen de contraception. Si cela peut prêter à sourire au premier abord, c’est un moyen pourtant conseillé par des spécialistes, comme Daniel Murillo : "C’est une méthode en toute autonomie, ce n’est pas hormonal, c’est sans intervention de tiers, il suffit de le porter du lever au coucher, 7 jours sur 7. Ça peut paraître contraignant mais je pense qu’on s’y habitue. Je trouve que c’est une bonne alternative qu’on peut se procurer assez facilement".

La méthode thermique existe aussi sous forme d’anneau en silicone, disponible sur internet depuis moins d’un an pour quelques dizaines d’euros. Il fonctionne de la même manière que le slip chauffant. Et c’est Maxime Labrit, infirmier en France, qui l’a inventé et fabriqué dans son garage. "Cet outil, je l’ai créé pour moi à la base. C’était une démarche personnelle, dans mon couple, qui me convenait à moi. Et il se trouve que mon invention a aussi plu aux amis, aux copains. Maintenant, ça connaît son petit succès, il y a déjà un millier d’utilisateurs dans le monde, dont une centaine en Belgique. C’est très difficile de développer un moyen contraceptif en tant que particulier, parce que les structures pour accéder à des autorisations de mise sur le marché demandent des investissements financiers très importants, on parle de plusieurs millions." Maxime a déposé un brevet pour son invention, et continue de produire l’anneau lui-même, en plusieurs tailles. "On sent que les pratiques commencent à changer, en 2020 cette discussion commence à arriver dans le couple. Cette charge peut aussi être vue comme un partage, une mutualisation. Et les choses commencent vraiment à changer", confirme l’inventeur. headtopics.com

'Pas vacciné avant 2022', au 'rythme actuel' ? Pourquoi le raisonnement d'Omnicalculator ne tient pas Vaccin Pfizer : l'efficacité confirmée par des données 'dans des conditions du monde réel', venant de la population israélienne La ministre de l'enseignement supérieur comprend les fêtards de Liège et Bruxelles, mais...

"C’est une fierté" L’anneau thermique est également conseillé par le spécialiste en fertilité masculine Daniel Murillo, même si l’on ne connaît pas encore les effets à long terme :"L’anneau fonctionne, c’est efficace, mais cette contraception a été validée sur deux, trois ans. Donc on ne sait pas encore les effets sur une période plus longue. "

Pas de quoi effrayer Boris, qui, après avoir testé le slip chauffant, a opté pour l’anneau thermique :"On se sent un peu contraint, mais ce n’est pas désagréable. Il faut prendre l’habitude, ce n’est pas si évident que ça. Mais je suis content de le faire, c’est une fierté. C’est une sorte de réappropriation de son corps, et je suis content de partager ça avec ma partenaire."

Un constat partagé par Sylvain, 27 ans également, qui habite dans le Brabant wallon. Il vient de commencer à porter l’anneau. "On l’oublie assez facilement. C’est vrai qu’il faut y penser, à le mettre 15 heures par jour. On se rend compte que c’est une responsabilité. Mais je suis fier d’avoir fait ce choix, et d’être la personne qui assume ce rôle dans mon couple. Ma compagne prenait la pilule depuis des années, et elle ne voulait plus prendre d’hormones. Alors quand j’ai découvert cette alternative, j’ai compris que je pouvais prendre notre contraception en main."

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Quand les pas de danse du Joker inspirent Burger KingLIBRE ECO WEEK-END | La campagne de la semaine Toujours un peu 'canaille' dans sa communication publicitaire, le Roi du Burger n’aime rien tant...

Liège : renouveler ses vœux de mariage, c'est possible et pas n'importe quand !À l’occasion de la Saint-Valentin, la ville de Liège vous propose de renouveler vos vœux de mariage avec l’opération 'Liège vous aime' ! Fort du succès du 14 février 2019, l’Echevinat de l’Etat Civil a décidé de remettre les couverts cette...

Dur d'être informateur royal quand on veut plaire à tout le mondeGeorges-Louis Bouchez et Joachim Coens font face à un flot de critiques ces derniers jours. Comme leurs prédécesseurs. Ils ne veulent plaire à personne. Ils veulent juste leur part du gâteau, et si possible, la plus grosse. S'ils se reproduisent, ces deux-là, gardez-moi un petit, SVP 😋 A tout le monde ou à Cdnv/Nva ?

Au Canada, quand il fait -50 degrés... il joue au frisbee avec ses vêtements gelés (VIDEO)Depuis plusieurs jours, l'Ouest du Canada connaît une importante vague de froid avec des températures qui descendent jusqu'à -50 degrés.

Quand le MR ne sait pas quoi faire de Zakia KhattabiLe MR réfléchit à la question de savoir s’il faut soutenir la candidature de l’ex-coprésidente Ecolo à la Cour constitutionnelle. Un nouveau report du vote au Sénat est envisagé. Matcolleyn On peut toujours l'envoyer dans la station polaire princesse Elisabeth 😏 JusteUneIdée MR_officiel