Conflit en Ukraine: Moscou met en garde contre le 'scénario cauchemar' de la confrontation militaire

Conflit en Ukraine: Moscou met en garde contre le 'scénario cauchemar' de la confrontation militaire

Diplomatie, Otan

02-12-21 15:23:00

Conflit en Ukraine : Moscou met en garde contre le 'scénario cauchemar' de la confrontation militaire

'Le scénario cauchemar de la confrontation militaire' est en train de faire son retour en Europe, a mis en garde jeudi le...

"En dialogue avec les États-Unis et leurs alliés, nous allons insister sur l'élaboration d'accord empêchant toute progression supplémentaire de l'Otan vers l'Est et le déploiement de systèmes d'armes qui nous menacent à proximité proche du territoire russe", a-t-il affirmé, reprenant une proposition du président russe Vladimir Poutine la veille.

Chercher un"équilibre des intérêts" "Dans un futur proche nous ferons des propositions en ce sens et nous nous attendons à ce que leurs mérites soient sérieusement étudiés, sans excuse", a affirmé le ministre russe. M. Lavrov a ensuite rencontré pendant une demi-heure son homologue américain Antony Blinken. Ce dernier venait d'appeler Moscou à la"désescalade" et à la"diplomatie", alors que l'Ukraine et ses alliés accusent la Russie d'effectuer des préparatifs d'invasion à sa frontière.

Lire la suite: RTBF info »

Entièrement d’accord NATO l’OTAN dois cesser son expansion à l’est. Nous n’avons aucun intérêt avec l’ukraine que cela doit actée

Blanchiment d'argent : Europol procède à 1803 arrestations lors d’une opération internationale1803 arrestations ont été effectuées à la suite de l’opération internationale 'EMMA 7' contre le blanchiment... Ça sent la transaction pénale et les casiers aussi blancs que leur argent...

Pagaille en vue dans les rues de Bruxelles? Les taxis bloqueront le trafic jeudi matinLe secteur des taxis s'est mobilisé en front commun pour le blocage de la circulation jeudi dans la capitale, ce qui inclut entre autres la ... Oh non! Je vais être en retards.

Plan taxi : l'action des taxis à Bruxelles a débuté au rond-point MeiserComme annoncé, le secteur des taxis se mobilise en front commun jeudi matin afin de bloquer la circulation dans la... le salafiste , frère musulmans molenbeeekois doit être là pour une fois qu il sert a quelque chose On s en fiche

Pas de Vacci-bus en région bruxelloise ce jeudiLes Vacci-bus ne circuleront pas en région bruxelloise ce jeudi en raison d'un mouvement de grève au sein de l'entreprise...

Pas de Vacci-bus en région bruxelloise ce jeudi en raison d'une grève chez KeolisLes Vacci-bus ne circuleront pas en région bruxelloise ce jeudi en raison d'un mouvement de grève au sein de l'entreprise... Quel dommage… Ah sacré calimaron ! toujours le bon choix... alainmaron incompetent demission

Le Parlement FWB demande de porter le cours de philosophie et de citoyenneté à deux heures par semaineLe Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté mercredi soir en urgence une résolution demandant au...

"Le scénario cauchemar de la confrontation militaire" est en train de faire son retour en Europe, a mis en garde jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov sur fond de vives tensions autour de l'Ukraine. À la tribune d'une réunion de l'OSCE à Stockholm, le ministre russe a accusé l'Otan de"rapprocher son infrastructure militaire des frontières russes" et appelé les Occidentaux à étudier les propositions que Moscou va faire"dans un futur proche" pour empêcher un élargissement de l'alliance atlantique vers l'Est. "En dialogue avec les États-Unis et leurs alliés, nous allons insister sur l'élaboration d'accord empêchant toute progression supplémentaire de l'Otan vers l'Est et le déploiement de systèmes d'armes qui nous menacent à proximité proche du territoire russe", a-t-il affirmé, reprenant une proposition du président russe Vladimir Poutine la veille. Chercher un"équilibre des intérêts" "Dans un futur proche nous ferons des propositions en ce sens et nous nous attendons à ce que leurs mérites soient sérieusement étudiés, sans excuse", a affirmé le ministre russe. M. Lavrov a ensuite rencontré pendant une demi-heure son homologue américain Antony Blinken. Ce dernier venait d'appeler Moscou à la"désescalade" et à la"diplomatie", alors que l'Ukraine et ses alliés accusent la Russie d'effectuer des préparatifs d'invasion à sa frontière. Assis au côté de M. Blinken, Sergueï Lavrov a affirmé vouloir chercher un"équilibre des intérêts"."J'espère que c'est ce dont nous allons nous occuper aujourd'hui", a-t-il dit. La rencontre a lieu près de Stockholm en marge de la conférence annuelle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), rare forum de dialogue dont les États-Unis et la Russie sont tous deux membres. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OK Ne plus afficher ×